AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour, fous de DoJ et d'autres contrées ! Nous sommes actuellement en reconstruction !
Une peau neuve dans un corps sain ! Si jamais vous voulez garder votre compte, ou partir, pensez
à envoyer un MP à un membre du staff,
de même si vous voulez réserver un personnage en particulier !


Partagez
 

 Lost in the Echo [w/ June Moone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 






Invité













Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeMer 29 Juil - 0:42














DESCRIPTION DU RP »
Pistant un criminel dans le vieux Gotham, Tim va faire une rencontre à laquelle il ne s'attendait pas, et qui risque fort de chambouler toute son existence... encore une fois, sombre écho d'un passé autrefois si lumineux.

















You were that foundation
Never gonna be another one, no.
I followed, so taken
So conditioned I could never let go
Then sorrow, then sickness
Then the shock when you flip it on me
So hollow, so vicious
So afraid I couldn't let myself see

Lost in the echo - LINKIN PARK

Je secouai la bombe à peinture noire, avant d'en vaporiser consciencieusement sur ma moto afin d'en recouvrir le logo de la marque et tout signe distinctif, ainsi bien sûr que sa couleur rouge bordeaux naturelle. Une fois fait, je rangeai la peinture dans la boîte et, accroupi près de cette dernière et de l'engin, je fouillai dedans afin de dégoter les différents logos de marques de motos autres que celle-ci. BMW ferait l'affaire. Enfin, je m'attelai à changer la plaque d'immatriculation. Je devais tout faire à la main, mon père m'ayant obligé à rendre tout mon matériel de Robin en raccrochant la cape, mon ancienne moto de justicier, bien plus high-tech et bardée de gadgets, avec. Elle me manquait, y avait pas à dire. Tout me manquait. Les patrouilles sur les toits, les balancements en grappin, les acrobaties, les combats, les enquêtes, les course-poursuites, la sensation de faire régner la justice et de tenir en respect les criminels chaque nuit, de sauver des vies. Mais j'avais promis, alors je tenais ma parole. Contrairement aux autres Robins, et à Batman lui-même, j'avais la chance d'avoir encore mon père vivant. A partir de là, il passait avant tout le reste.

Enfin, ce n'était pas entièrement vrai. Je tenais ma parole de ne plus enfiler de costume de justicier, mais cela ne m'empêchait pas de faire le mur très régulièrement pour enquêter par d'autres moyens sur les affaires de corruption qui gangrénaient Gotham. Cela faisait un mois que je tentais de remonter la piste d'un réseau de trafic d'organes, et ce soir, du travail m'attendait de nouveau sur le sujet. Une fois ma moto "civile" remasterisée pour ma virée clandestine, je rangeai la boîte à outils derrière le conteneur poubelle comme à mon habitude. Puis, vérifiant que j'avais bien tout dans mon sac à dos, j'enfilai mon bonnet noir, mes gants de même couleur en cuir, puis mes lunettes de "soleil" teintées. Etrange d'en porter la nuit ? Pas dans mon cas. Cela me permettrait de masquer à plus de 50% mon visage, premièrement, et secondement, ces lunettes étaient l'une des rares choses que j'avais pu garder à l'insu de mon père dans mes gadgets. Elles permettaient justement de voir la nuit, et de balayer l'environnement par recherche thermique afin de distinguer les corps à travers les parois. Entre autres.

Je déplaçai ma moto à pied loin de la ruelle près de mon immeuble où elle était garée, pour ne pas que mon père entende le bruit, puis je démarrai dans un crissement de pneus, dérapage de petit frimeur même si à cette heure tardive, je n'avais pas vraiment de public. Qu'importe, j'adorais la vitesse, j'adorais la moto, je ne me privais jamais de jouer avec. J'arrivai en avance devant le vieux bâtiment délabré situé dans le Old Gotham. D'après mes informations, l'un des kidnappeurs de "futures personnes à découper sur la table d'opération" y avait rendez-vous pour récupérer les dossiers sur ses prochaines cibles, demandées par les "cerveaux" du réseau. Garé dans l'ombre sous la pluie chaude de cette nuit d'été, imperceptible, j'attendais patiemment qu'il ressorte de la bâtisse pour le prendre en filature ensuite. Mais le destin en décida autrement.

Un cri déchira la nuit, me faisant sursauter et me retourner, cherchant l'origine dans le noir. En même temps, je vis ma cible sortir du bâtiment, grimpant dans sa voiture avec une mallette qui je le devinais aisément contenait l'identité de ses prochaines cibles à fournir. Deuxième cri, un cri d'effroi, de torture, de souffrance. Je pestai intérieurement et redémarrai brutalement, mais pas pour suivre l'homme. Bloquant la roue avant, accélérant à fond et poussant du pied gauche, je fis un demi-tour dérapé avant de lâcher le frein et de partir en trombe vers l'origine des cris. J'activai mes lunettes pour repérer des sources de chaleur et trouvai rapidement la ruelle où cela se passait. J'y pénétrai à toute vitesse et fonçai vers l'étrange silhouette qui, de dos, semblait penchée par-dessus quelqu'un à terre.

Je m'arrêtai dans un dérapage tournant et violent à quelques mètres pour signaler ma présence de façon radicale. Je bondis de ma moto, courus la distance restante puis sautai droit sur l'assassin dans un coup de pied volé parfaitement exécuté, poings serrés le long du corps. Mais mon pied ne rencontra que du vide, et je dus atterrir en roulade plus loin. Je fis volte-face, près à me battre. Il n'y avait plus personne. Plus personne à part cette femme au sol, baignant dans une marre de sang. Je me précipitai auprès d'elle pour prendre son poul, mais il était trop tard. « MONTRE-TOI ! JE SAIS QUE T'ES TOUJOURS LA ! » rugis-je en me relevant, poings serrés, sentant d'instinct que l'assassin n'était pas parti.

Puis je sentis sa présence dans mon dos. Je me retournai. Je crus m'étouffer, mon coeur manquant un battement, mon sang affluant brutalement contre mes tempes en un quart de seconde sous l'effet de la surprise. Pour ne pas dire du véritable choc que ce fut pour moi. « J... June ? » fis-je, peinant à y croire, ôtant mes lunettes et mon bonnet. Elle était là. C'était elle, ça ne pouvait pas être juste une fille lui ressemblant. C'était elle, sans être elle. Mon coeur perdit littéralement pied alors que je détaillai son visage, ses habits, sa posture... tout était différent, et pourtant, c'était elle.
Celle qui il y avait de cela quelques années, avait été ma meilleure amie, mon âme soeur. Celle avec qui je partageais une complicité indescriptible, celle avec qui je trouvais toujours à rire, à faire rire, à inventer des jeux débiles dans les magasins ou pendant les cours, comme s'il n'y avait que nous, que le reste autour n'existait pas.
Deux adolescents amoureux, n'ayant peur de rien, faisant le mur pour se voir et se revoir encore et toujours. Des centaines de souvenirs flashaient devant mes yeux. Je me revoyais au lycée avec elle, lui tendant le deuxième casque pour la ramener en moto à peine mon permis obtenu, fonçant tous deux sur les routes cheveux aux vent, avec la vie devant nous. Je sentais presque comme si c'était hier, la chaleur de ses baisers, ses doigts délicats parcourant ma peau meurtrie de coups lorsque je revenais de mes excursions en tant que Robin et qu'elle me soignait, gardienne de mon secret. Elle avait tant compté pour moi. Plus que quiconque. J'avais eu cette fille dans la peau, j'aurais tout donné pour elle, tout. Je l'aimais avec cette force vive commune à cette fougue que seule la jeunesse pouvait conférer. Et puis, du jour au lendemain, elle était partie.



Je ne m'en étais jamais vraiment remis. J'avais avancé avec la douleur de cette perte, de cette disparition sans un mot, de cette incompréhension, parce que je n'avais pas eu le choix. Parce que quand on combat le crime chaque nuit aux côtés du Chevalier Noir, on n'a pas le droit de laisser les larmes couler, la faiblesse entraver les coups envers nos adversaires. Question de survie. Je m'étais renfermé, n'ayant plus jamais vraiment eu aucune relation sérieuse depuis ce jour. Espérant secrètement, désespérément, la revoir un jour. En cet instant, sous cette pluie battante, face à cette silhouette sombre qui dégageait quelque chose de terrifiant, de malsain, je n'étais plus vraiment sûr de vouloir de cet espoir. C'était June, mais il y avait ce cadavre à mes pieds. Il y avait cette aura noire autour d'elle. Il y avait ce jeune adolescent en moi qui redoutait le pire depuis que l'Enchanteresse avait fait son apparition. « June... Parle-moi... Qu'est-ce... Qu'est-ce qui t'est arrivé... » repris-je en m'approchant très lentement, méfiant, mais incapable de résister tant je voulais la voir de plus près. Je ne le savais pas encore, mais cette nuit allait raviver une passion qui cette fois s'annoncerait non pas bienfaitrice, mais bel et bien destructrice.




Revenir en haut Aller en bas




Enchantress


June Moone
June Moone

Messages : 79
Âge : 21 ans
Pseudo : Mina'
Lost in the Echo [w/ June Moone] Cara-delevingne-paper-towns-nat-wolff-quentin-jacobsen-Favim.com-2852627
Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Artiste indépendante - Magicienne
Dollars : -239



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Suicide Squad
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Manipule de l'énergie, se téléporter ou encore traverser des murs.










Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeMer 29 Juil - 18:17



Lost in the echo
I think if I met myself I hate .



Elle avait décidé de faire une promenade en solitaire, sans qu'il y a quelqu'un en sa présence. Elle avait besoin de s'éloigner des autres, qu'elle avait parfois du mal à supporter, comme en ce moment. C'est d'ailleurs pour cette raison, qu'elle était sortie cette nuit. Seule afin de pouvoir se divertir elle-même, sans avoir quelqu'un qui risquerait d'être une gêne, plus que tout autre chose. En plus, une jeune femme avait des comptes à lui rendre. Elle ne supportait pas quand on ne faisait pas son travail correctement. Elle avait mit en totale échec, la mission qu'elle lui avait demandé. Elle allait tout bonnement le payer de sa vie Veillant à s'amuser un peu avec elle, avant de l'achever. Elle savait exactement où elle se trouvait. Elle n'avait eu aucune difficulté à retrouver sa trace. Traversant plus d'un mur. Retrouvant sa proie.  Quand à elle, elle tentait de la fuir. Elle se trompait, si elle pensait pouvoir lui échapper. Prenant un malin plaisir à jouer avec sa peur qui pouvait se percevoir et se sentir de plus en plus, à des kilomètres à la ronde. Traversant un dernier mur, avant d'apparaître devant elle, pas surprise. Lui balançant en plein visage, un de ses fameux sourires mesquins et diablotins .- " BOOOUUUH !! " -. Riant fortement, tout en empoignant ses cheveux sans le moindre ménagement. - " Alors, comme ça tu pensais pourvoir m'échapper? Tu ne le sais pourtant, qu'on ne peut pas m'échapper et que je retrouve mes victimes avec une grande facilité. " - . Plaquant son visage contre le mur, jusqu'à ce que sa joue se retrouve plaquer contre le mur. Déplaçant son visage au rythme de ses pas. Maintenant sa pris,e veillant toujours à enfoncer encore plus son visage contre le mure, jusqu'au sang.  -" Tu es vraiment bonne à rien et tu mérites de mourir. Tu ne manqueras à personne, nous le savons, toi et moi. "-. Elle la fit tomber par terre, l'allongea sur le sol. S'assoyant à califourchon sur elle, sentant son ventre se soulever frénétiquement, elle le perçut à l'intérieur de ses cuisses. C'était la peur et la terreur. Merveilleux. -" Tu as peur on dirait? Tu fais bien d'avoir peur. Ça ne sert à rien de pleurer, ni de hurler. Même si on vient te sauver, tu seras déjà morte, avant que ton sauveur ne se pointe! "- . Ricanement mesquin, tout en frappant son visage violemment. La soulevant de plus en plus vite, tout en veillant à ce que sa tête se fracasse violemment contre le sol. La jeune femme n'était plus de ce monde. Elle avait entendu une moto qui avait l'air de tourner dans les environs et de se rapprocher. A cause des cris de cette faible "chose", quelqu'un allait se pointer pour lui régler son compte. Qu'importe! Il ne pourrait pas sauver le victime. Elle se cacha dans l'ombre, tout en riant méchamment, le son de son rire résonna dans la ruelle, avant de s'adresser à lui. - " Tu viens trop tard. Elle est morte ! Comme c'est dommage, non? "-. Décidant de dévoiler sa présence et de se glisser derrière lui. - " Ne t'en fais pas pour elle, elle ne manquera à personne. Elle est bien mieux là où elle est ! " -. Un petit rire se courba sur ses lèvres, tout en chantonnant gaiement. Bien satisfaite de son geste et d'avoir en face d'elle, un justicier de la nuit.

Une fois qu'il se retourna et l'observa, il eut comme le souffle coupé. - " Ma beauté te fascine à ce point ? Ça serai bien dommage d'en venir à mourir bêtement pour ça, ça serai tellement idiot. Non ?! " - Bougeant ses bras de haut en bas, tout en se foutant royalement de lui et de sa manière d'avoir réagit. Apparement, il devait connaître June, cette petite humaine futile et faible. Si seulement elle pouvait s'en débarrasser, il y aurait longtemps qu'elle l'aurait fait. Soupirant fortement. - " Tu l'as connais? Ça en est presque étonnant, vu qu'elle est tellement insignifiante! "-. Il enleva ses lunettes puis son masque. Elle claqua sa langue contre son palais. Pointant son doigt bien droit devant lui, en le bougeant de droite à gauche. Une posture qui n'appartenait qu'à elle. Une classe et une élégance qui pourraient en déplaire certains. - " Oh ... ce n'est pas bien de montrer son visage à une vilaine criminelle. Je pourrais balancer ton identité et ça en serai fini pour toi! " - .  Il avait l'air absent. Décidément, cette June devait avoir une grande importance à ses yeux, pour qu'il manque de réaction et de punch.  Ca en devenait ennuyeux. Elle n'était pas venue ici pour s'ennuyer, mais bien pour se divertir. Elle n'avait pas l'intention de le laisser lui gâcher sa soirée . - " A moins que ... tu ne veuilles mourir là ... maintenant ... je peux répondre à tes attentes et je le ferai avec grand plaisir ! " -. Tournant autour de lui, pendant quelques secondes, avant de bouger sur pied et de frotter le sol avec, balançant un gros cailloux qui se brisa sur le mur, dû à sa force physique. Quand il s'approcha d'elle, elle se dit qu'enfin elle allait pouvoir s'amuser avec lui. Hélas, il n'avait pas pour objectif de se battre avec elle. Pourtant elle le mériterait, elle avait était si méchante. Elle avait tuée cette femme faible et insignifiante, après tout. Tout ça commença à l'énerver. Elle tapa des pieds fortement, avant de fixer son regard et de passer à l'action. - " Tu commences à m'ennuyer et je ne supporte pas qu'on me gâche ma soirée, avec autant de nostalgie. Tu ne veux pas plutôt qu'on s'amuse un peu toux les deux? " -. Elle était prête à réagir, mais June parvint à contrôler un peu sa force physique, quand elle décida de le pousser contre le mur. Depuis quand "celle là" omettait-elle une objection contre ses actions? D'habitude, elle suivait toujours. Elle ne supporterait pas qu'elle ose l’empêcher d'agir, à sa guise. Elle l'a chassa bien profondément dans sa tête, tout en s'avançant vers lui, ayant pour objectif de lui flanquer une raclée. Le cadavre la dérangea, elle lui envoya un coup de pied violent, dans le dos et le corps fit projeter dans un coin. - " Approche toi ! Amusons nous ... amuse toi avec moi, je vais te faire oublier June. Ca te plairait, non? Je pourrais même le faire gratuitement, sans la moindre indemnité. N'est ce pas une faveur? Tu devrais la saisir tu sais! ". Elle s'abstint de sortir son arme personnelle pour le moment, elle resterait derrière son dos et dans son étui.  Elle s'en servirait plus tard.





MERCI ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sushie1717.tumblr.com/






Invité













Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeVen 31 Juil - 1:04
















Je n'arrivais pas à y croire. Je n'arrivais pas à encaisser ce que je voyais à deux pas de moi. Pourtant, ma raison savait que c'était elle, par une suite logique d'événements, de rumeurs, de témoignages passés qui m'avaient fait entrevoir la vérité avant l'heure. Et parce qu'à présent, je l'avais devant moi. Même visage, toujours aussi belle, mais d'une beauté désormais froide et dangereuse qui la rendait presque étrangère. Elle me parla mais je ne perçus d'abord que de lointains murmures, tétanisé, focalisé sur elle sans parvenir à sortir de cette transe. Puis je percutai, réalisai que ce n'était pas elle. Que ce n'était pas June. Pas ma June. Sa façon de parler de la pauvre femme morte à nos pieds, sans états d'âme, à moitié amusée, sa façon de se tenir, de se déplacer, ce n'était pas la fille que j'avais connue. Ce n'était pas cette fille douce et rieuse, optimiste et un peu folle sur laquelle mon coeur avait flashé, pour mieux flancher définitivement en quelques semaines à peine après notre rencontre.

« June n'a jamais été insignifiante... » soufflai-je, mes yeux sombres fixés dans les siens afin désormais de voir venir d'éventuels mouvements agressifs. «  Oh ... ce n'est pas bien de montrer son visage à une vilaine criminelle. Je pourrais balancer ton identité et ça en serai fini pour toi! » « Mon identité ? Quelle identité... je suis juste un jeune qui se promène à moto... » maugréai-je. Premier test. Si elle révélait dans toute son arrogance qu'elle se rappelait que j'étais Robin, alors cela signifierait que June était encore vivante et que cette entité n'avait pas juste pris son apparence ou son corps en tuant June. Cela signifierait qu'elle partageait ses souvenirs. « Qui es-tu ? Réponds... Qu'est-ce que tu as fait d'elle... Qu'est-ce qui est arrivé à June... » demandai-je en m'approchant toujours avec une extrême prudence, une main tendue en avant, l'autre poing refermé prêt à réagir. Je savais reconnaître une situation dangereuse, et c'en était une. La pire de toutes, même, dans la mesure où je ne savais même pas en cet instant si je serais à même de me défendre, d'oser une quelconque résistance contre elle. Même si ce n'était clairement pas June qui parlait, c'était son corps, et j'avais l'espoir qu'elle soit toujours là, quelque part. Je ne me sentais pas capable d'abattre mon poing sur ce visage que j'avais si souvent parsemé de baisers autrefois, cherchant à la taquiner, à la faire rire. Un frisson me parcourut l'échine à ces souvenirs si heureux, à présent si tragiques. "June" balança violemment un cailloux qui explosa contre le mur, m'amenant à redoubler de méfiance, mes sens en alerte pour ne pas me laisser prendre par surprise. Pas plus que je ne venais de l'être en tout cas. Il fallait que je me ressaisisse. Plus facile à dire qu'à faire quand on avait son propre coeur qui cognait n'importe comment dans sa cage thoracique, en contradiction avec les signaux d'alerte d'un cerveau par définition plus sage et intuitif. Elle me tournait autour, tel un prédateur, et je ne la quittais pas des yeux une seconde.

« Tu commences à m'ennuyer et je ne supporte pas qu'on me gâche ma soirée, avec autant de nostalgie. Tu ne veux pas plutôt qu'on s'amuse un peu toux les deux ? » Non, je n'avais pas vraiment envie de m'amuser. Pas avec cette chose. « Où est June ? Réponds ! » répétai-je, plus autoritaire, tendu par l'adrénaline et la colère. Pour toute réponse, elle me poussa brutalement contre le mur, sans prévenir. Mon dos le percuta douloureusement, j'étouffai un cri spontané. Mais elle n'y avait pas mis toute sa force, sans quoi j'aurais fini comme le cailloux peu avant, éclaté sur les briques rouges en un amas de chair et de sang. Elle jouait avec moi. Ou alors... Je savais qu'espérer était ce qu'il y avait de plus cruel, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Elle était peut-être encore là, elle influait peut-être sur cette "chose". Elle devait l'être. Quelque part derrière ce sourire narquois et vicieux.

« Approche toi ! Amusons nous ... amuse toi avec moi, je vais te faire oublier June. Ca te plairait, non? Je pourrais même le faire gratuitement, sans la moindre indemnité. N'est ce pas une faveur? Tu devrais la saisir tu sais!  » Elle expulsa le cadavre d'un coup de pied pour venir de nouveau vers moi, ayant l'intention claire dans son regard d'en découdre. J'étais tiraillé entre la même envie de riposter, de lui foutre une raclée, et celle de fuir. Oui, de fuir, parce que c'était son visage, son corps, et que je ne pouvais pas la rouer de coups. En admettant qu'ils l'atteignent seulement. J'étais pratiquement désarmé, sans uniforme, sans gadgets, sans rien d'autre que ma ruse et ma débrouille. Sauf que d'ordinaire, mon intellect n'était pas court-circuité par mon coeur. « OU EST JUNE ! » vociférai-je. J'anticipai sa première attaque en allant au devant, la repoussant à mon tour pour m'écarter de nouveau et ne plus être pris dos au mur. Je revins à la charge, enchainant plusieurs coups rapides sans jamais vraiment parvenir à l'atteindre. Au fond, je ne le voulais pas. Je manquais de volonté et toutes mes frappes s'en ressentaient malgré moi. J'avais envie de hurler pour expurger cette impuissance qui m'assaillait face à elle, face à cette "chose" qui avait pris possession de celle que j'avais aimé. Et aimais encore.

Après avoir esquivé ses attaques, je pris de l'élan, courant à moitié sur un pan du mur à gauche pour rebondir et fondre sur elle. Je réussi à saisir son poignet après une prise calculée, je la fis vriller pour la coincer dos contre mon torse, mon bras autour de son cou et l'autre autour de sa taille, bloquant ses membres en même temps. « REPONDS-MOI ! » lui ordonnai-je une dernière fois, vibrant de colère. J'ignorais si c'était de mon seul talent de combattant ou si c'était elle qui se laissait faire et jouait avec moi, mais qu'importe, je devais gagner du temps, obtenir des informations. Dans tous les cas, à mon avantage ou non, j'étais piégé par ce fantôme revenu me hanter. Je voulais juste savoir. J'en avais besoin.





Revenir en haut Aller en bas




Enchantress


June Moone
June Moone

Messages : 79
Âge : 21 ans
Pseudo : Mina'
Lost in the Echo [w/ June Moone] Cara-delevingne-paper-towns-nat-wolff-quentin-jacobsen-Favim.com-2852627
Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Artiste indépendante - Magicienne
Dollars : -239



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Suicide Squad
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Manipule de l'énergie, se téléporter ou encore traverser des murs.










Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeVen 31 Juil - 23:41



Lost in the echo
I think if I met myself I hate .



Satisfaite, quand elle pu lire la douleur qu'elle pouvait parfaitement, voir en l'observant. Ca ne l’empêchait de penser, qu'elle n'avait pas pu mettre sa véritable force à l'ouvrage. June était intervenue, pour rendre son action beaucoup moins tranchante. Poussant le cadavre, sans le moindre ménagement. On pouvait clairement voir sa colère, parce qu'elle n'était pas satisfaite de son geste. La prochaine fois elle ne la laisserait pas faire, ce qu'elle veut. Elle finira par le regretter quoiqu'il arrive. Si elle tenait réellement à lui, ce qui était le cas, elle l'avait deviné sans le moindre problème. Elle allait se servir, comme toujours de ces faiblesses, pour la détruire et lui faire du mal. Elle prendrait son pied, en jouant avec lui, tous les moyens seront bons, pour se divertir. Ricanant, elle posa ses mains sur ses hanches, tout en laissant un sourire mesquin se dessiner sur ses lèvres. -" Nous savons très bien où elle est non? En chaire et en os devant toi! Plutôt son corps que j'ai arrangé à mon image! " -. Le narguant ouvertement, ondulant ses hanches avec dextérité et beaucoup de charme, cela va sans dire. Avant de se précipiter vers lui, une nouvelle fois. Il parvint à dévier son attaque frontale. Parfait. Ils allaient enfin s'amuser, tous les deux. Enchaînant plusieurs coups, elle n'eut pas vraiment de mal à les dévier. Sauf, qu'elle sentait June fébrile, les battements de son coeur, bien trop rapide. Ce qui eurent pour effet de diminuer ses pouvoirs, sans pour autant lâcher prise. Ça manquait de tonus et de volonté, justicier! Son poignet rencontra l'un de ses bras, pour baisser sa garde, sans chercher à le blesser trop rapidement. Le ton de sa voix montrait qu'elle était déçue, de voir qu'il ne frappait pas. Il faisait ces mouvements d'attaque, sans chercher réellement à lui affliger de vilain coup. -" Tu manques de tonus justicier, en te voyant agir ainsi ... comme un petit vermisseau ... tu devrais te voir à l'oeuvre, c'est drôle ! ". Tout en soupirant et en baillant, avec un bras qui se chargeait de dévier ses coups, qui n'en étaient pas vraiment, au passage. Elle enchaîna sur un ton moqueur et hautain. -" Même une femme aurait plus de répondant que toi! " -.  Elle lui fit comprendre, qu'elle faisait référence au cadavre qui se trouvait, près des poubelles.

Voulant lui infligé un gros coup de poing dans la mâchoire. Malheureusement, elle perdit quelques instants les commandes, parce qu'elle était trop bruyante. Devenant de plus en plus instable. Commençant à avoir un mal de tête qui devenait de plus en plus insistant. Secouant son visage, comme pour essayer de la chasser. Elle sentait qu'elle allait devoir la laisser apparaître, pour mieux revenir ensuite. D'ici quelques minutes, ça se produira. Ne voyant même pas, qu'il avait prit une certaine distance, pour mieux assurer sa prochaine attaque. Trop occupé à s'entretenir avec June, qu'elle ne vit même pas l'attaque qui lui allait tombée dessus. Il lui maintenait le poignet, mais ça ne l’empêcherait pas  de se servir de son autre bras, afin de projeter une attaque sur le côté. Il savait être malin et imaginatif. C'était bon de le savoir. Son adversaire était parvenu à l'immobiliser. Ce genre de "pose" pourrait porter à confusion, laissant un petit sourire se dessiner sur le coin de sa lèvre, en un léger rictus. -" Tu n'as pas besoin d'être si impatient! Si c'était ce genre de chose que tu voulais, on aurait pu en parler et pourquoi pas, échanger? "-. Même s'il la coincé, elle n'allait pas rester sans rien tenter. Ses reins se frottèrent contre son bassin. Elle prenait son pied, à jouer avec le feu. Elle était prête à tout pour le faire lâcher prise ou réagir au quart de tour. -" Que veux-tu savoir? Si ta chère et tendre est morte? Ça n'a pas la moindre importance! " -. Parvenant à libérer sa main qui était sous l'emprise de son poignet. Prenant les devants, ses mains empoignèrent sa veste, sans le moindre ménagement. Parvenant à le faire reculer, sans une grande difficulté. Le coinçant contre le mur, frappant violemment ses mains contre le mur. C'est à ce moment-là que June parvint, à prendre la place de l'enchanteresse. Son regard changea en quelques secondes. Enfonçant ses ongles dans le mur, elle aurait même pu en être blessée, mais les pouvoirs de l'enchanteresse, lui évite ce genre de "blessure". Murmurant faiblement. - " Timmy ... " -. On pouvait percevoir dans son regard, qu'il n'y avait pas la moindre étincelle. Elle ne l'avait plus, depuis longtemps. Quand elle reprenait le contrôle de son corps, les souvenirs des souffrances. Du mal qu'elle avait causé, de ses actes. Tuant par amusement ou pour se débarrasser des personnes que haïssaient l'enchanteresse. La preuve, il y avait un cadavre, non loin d'elle. Elle y avait participé, tout en ne pouvant qu'être spectatrice, incapable de l'en empêcher. Elle tangua quelque peu, se tordant la cheville à cause d'une plaque de caniveau. C'est presque en rampant, sans avoir la force d'aller plus loin, qu'elle s'enroula en boule. Tout en se prenant le visage entre ses mains, tirant sur ses cheveux. Son corps fut prit de plusieurs sursauts, qu'elle ne pouvait pas contrôler. - " Va-t-en  loin de moi ... loin d'elle  ... si tu ne veux mourir ce soir ... " - .  Toujours autant crispée et tendue. Elle lui hurla dessus, tout en balançant des objets, un peu partout. -" DEGAGE !! " -. Sans qu'elle ne cherche, en agissant ainsi à le blesser. June l'avait fait bien plus qu'assez, à cause de cette entité. Etant tout aussi fautive, car elle navait rien fait, enfin elle avait essayé, mais il avait quand même était blessé. Tout en vacillant toujours quelque peu, tout en traînant des pieds, manquant plus d'un fois de tomber. Un élan de force apparut et le mena vers lui. Le suppliant, tout en passant ses bras autour de sa taille, elle n'y avait pas était en toute légèreté, mais lourdement. -" Non, ne pars pas!! " -. Serrant un peu plus son étreinte, elle avait besoin de se tenir à lui, nouant sa main autour de son poignet, pour être encore plus proche de sa chaleur. Clignant des paupières, sans pour autant, être un signe comme quoi elle avait besoin de dormir. Malgré, que ça fasse longtemps qu'ils ne se soient pas retrouvé. Il y a toujours cet attachement, qu'elle n'est jamais arrivée à défaire.

La différence, c'est que maintenant c'est la souffrance  qui semble les lier. June sait qu'elle ne pourra pas la contrôler, sur une longue durée. L'enchanteresse a toujours le plus de pouvoir et plus de maîtrise. Quand à elle, elle est faible, instable, brisée et bien plus encore.





MERCI ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sushie1717.tumblr.com/






Invité













Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeJeu 6 Aoû - 0:10















Elle jouait avec moi, avec mes nerfs, avec le moindre recoin de faiblesse émotionnelle que je laissais malgré tous mes efforts transparaître sur mon visage. D'ordinaire, j'étais très bon acteur, et capable comme tout membre de la Bat-Family, de neutraliser mes expressions afin de rester impénétrable et donc, imprévisible. Mais pas ce soir. Pas face à elle. Je sentais que mes forces m'abandonnaient à chaque fois que mes yeux détaillaient sa silhouette, ses regards, ses sourires, fussent-ils hargneux et définitivement possédés. J'étais encore sous le choc, même si je me reprenais comme je pouvais pour la combattre. Néanmoins, elle sentait ma faiblesse, elle voyait bien que je ne la frappais pas comme je l'aurais pu. J'étais pris au piège, tout mon être hurlait et voulait que tout ceci s'arrête tant cela me paraissait irréel. Si j'avais su ce matin en me levant que ce serait ce fameux jour où je la retrouverais. Elle me provoquait, me je ne cédai pas, et parvins donc à la bloquer contre moi pour tenter de la faire parler sur June. Elle était forcément là, quelque part. Elle ne pouvait pas être morte, elle ne pouvait pas être devenue une simple enveloppe charnelle sans plus aucune âme. Je refusais d'y croire.

Elle se mit à frotter son bassin contre moi, susurrant ses répliques infâmes, nullement mal-à-l'aise dans mon étreinte de fer, au contraire. Je la serrai plus fort pour lui intimer de la ferme, de répondre à mes questions et rien d'autre, car les flashs de nos étreintes passées me revenaient. Des étreintes bien moins violentes, bien moins vicieuses, faites de douceur comme de passion. Mon inattention se retourna contre moi, et bientôt mon dos percuta le mur de nouveau tandis qu'elle cognait ses mains de chaque côté de mon visage. Je me forçai à défier ses regards, y cherchant June, mais seuls les ténèbres et une ombre malsaine y régnaient, me rendant à la fois désespéré et fou de colère. J'avais autant envie de fuir ce cauchemar que de la frapper encore et encore pour la détruire et ne plus souffrir à la voir ainsi.

« Que veux-tu savoir ? Si ta chère et tendre est morte ? Ça n'a pas la moindre importance ! » « Ca a bien plus d'importance que toi et tes misérables tours de passe-passe... » maugréai-je, refusant de me laisser intimider, « Je sais qu'elle est là... Si elle était morte tu te serais fait une joie de me le dire dès le début... Elle est toujours là, j'en suis sûr... » la défiai-je alors que nos visages étaient à quelques centimètres l'un de l'autre. Elle pouvait me tuer en un claquement de doigts, et ma peur était autant perceptible que ma rage et ma volonté d'avoir le dernier mot, d'avoir la vérité. Je voulais qu'elle comprenne que je ne lâcherais rien jusqu'à mon dernier souffle.

Et soudain, il y eut ce murmure qui franchit ses lèvres. Inattendu, presque irréel tant il fut bref. Mon surnom venait de lui échapper, et instantanément je sus que ce n'était plus l'Enchanteresse, mais June, qui venait de parler. Je croisai son regard, sentant la douleur m'envahir en ne voyant que du vide et de la souffrance dans ses iris soudain redevenu humains. Fragiles. Détruits. « June... » soufflai-je de manière à peine audible, surpris, le coeur brutalement noyé d'espoir. « June c'est bien toi ?  » m'exclamai-je en attrapant son visage pour ne pas lui laisser l'occasion de dévier son regard du mien. Mais je n'en eus pas le temps car elle s'écarta et chancela, comme luttant avec une force intérieure que j'imaginais aisément être l'Enchanteresse. Je levai mon bras plié pour me protéger des objets qu'elle se mit à ramasser et à jeter sur moi et partout autour, dans un élan de rejet, rampant à moitié sur le sol trempé sous cette pluie battante. Elle voulait me protéger, me protéger d'elle. Ce spectacle me tétanisa littéralement. J'étais terrifié par ce que je voyais. Non pas pas l'Enchanteresse en elle-même, car j'avais maintes fois été confronté au danger et à la mort de près par le passé, et j'étais habitué à l'affronter, à dominer ma peur.

Non, en cet instant, j'étais terrifié de voir la fille que j'aimais ramper en hurlant, possédée par un mal face auquel j'étais impuissant, que je ne pouvais vaincre pour elle. Dont je ne pouvais la débarrasser. J'étais dépassé, dépassé parce que je ne me retrouvais pas face à un psychopathe de masse qui menaçait de tuer une centaine d'otages dans un hangar, ou un braquage de banque, ou le Joker faisant des ravages à Gotham. Non. Tout ça, je savais gérer. Mais là, c'était hors de mon domaine, hors de mon monde terre à terre, et le fait d'être touché personnellement semblait diminuer mes capacités de réflexions autant que de combat. Je voulais juste qu'on me rende June. Qu'on me rend la fille dont j'étais tombé si éperdument amoureux. Elle revint vers moi, dans un élan contradictoire, s'accrochant à ma taille avec l'énergie du désespoir qui me brisa le coeur. Elle me supplia de ne pas partir et je crus m'effondrer.

« June, June ! Mon dieu c'est toi... C'est bien toi... » sanglotai-je à moitié en posant un genoux à terre pour lui faire face, encadrant son visage de mes mains sans parvenir à y croire. Elle était là, et même si ce n'était plus que l'ombre d'elle-même, elle était bien là. La vraie June. Ma June. Je passai ma main sur son front pour écarter ses mèches mouillées. Incapable d'avoir un quelconque raisonnement lucide, je me laissai tomber assis contre le mur pour la ramener recroquevillée contre mon torse. « Il faut que tu te battes, tu m'entends ? Il faut que tu reprennes le contrôle, c'est ta vie, ton corps, tes choix, et je partirai pas sans toi, June... Je peux pas te laisser... tu peux pas me faire ça...  » la suppliai-je à moitié, la voix tremblante, la serrant fort contre moi comme si j'espérais pouvoir ainsi la préserver de l'Autre. « Il faut que tu tiennes bon, je trouverai un moyen... je trouverai un moyen de te libérer d'Elle... de te sauver... Il existe forcément un moyen... » murmurai-je contre son front, ma main sur sa joue. Le coeur battant, ma raison ne cessait de m'alarmer sur le fait que le retour de l'Autre serait probablement imminent, mais mon coeur refusait de l'écouter et de m'éloigner de cet être qui semblait à présent si fragile au creux de mes bras.





Revenir en haut Aller en bas




Enchantress


June Moone
June Moone

Messages : 79
Âge : 21 ans
Pseudo : Mina'
Lost in the Echo [w/ June Moone] Cara-delevingne-paper-towns-nat-wolff-quentin-jacobsen-Favim.com-2852627
Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Artiste indépendante - Magicienne
Dollars : -239



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Suicide Squad
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Manipule de l'énergie, se téléporter ou encore traverser des murs.










Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeJeu 6 Aoû - 23:45



Lost in the echo
I think if I met myself I hate .



Elle ne perçut pas son questionnement, elle ne pouvait pas se concentrer sur ce qu'il avait murmuré. June était en souffrance et elle savait qu'elle serait secoué, pendant un bon moment, avant d'être réactive. Clignant des paupières, tout en observant les flashs qui défilaient autour d'elle, qu'elle seule pouvaient percevoir. Toujours en boule, elle mit un certain temps, le temps qu'il fallait, pour qu les flashs finissent pas s'estomper progressivement. La pluie coulait sur son corps et sur sa peau nue, la faisant frisonner. Une fois qu'elle semblait avoir retrouvée, un peu le contrôle. Elle se rendit compte qu'elle avait été agressive et violente avec lui, elle s'en voulait. Une grande partie de son coeur avait inlassablement besoin de se rapprocher de lui. Malgré ses actions contradictoires, elle décida d'écouter son coeur, même si c'était une preuve de faiblesse. Désespérément, elle noua ses bras autour de sa taille. Respirant fortement, tout en demeurant sagement dans la chaleur de son étreinte. Elle se contenta de répondre faiblement, la voix quelque peu fissurée, comme si elle n'avait pas parlé avec sa véritable voix, depuis longtemps. - " Malheureusement, oui c'est bien moi ... " - . Les sanglots de Timothy, lui fendit le coeur douloureusement. Il s'agenouilla et se pencha vers celle, qui n'était plus que l'ombre d'elle-même. Bougeant son visage vers sa main qui était sur son front, qui prenait grand soin de dégager les mèches qui étaient collées sur sa peau pâle. Suivant ses mouvements faiblement du regard, avant de s'immiscer dans ses bras, quand il lui autorisa. Se battre ? Pourquoi? Après tout le mal et le sang qu'elle avait fait coulé et qui continuerai. Méritait-elle vraiment de se battre contre cette entité? June était faible, elle ne pourrait pas le berner et encore moins lui donner de faux espoir.

- " C'est trop dure ... je ne suis pas assez forte ... " - . Laissant sa main toucher le cou de Timothy, elle sentait qu'il était tout aussi exténué qu'elle ne l'était. Touchant sa peau du bout des doigts, avant de se laisser glisser vers lui. Afin de pouvoir poser son visage sur ses cuisses, croisant ses bras autour de son buste. Ses yeux manquaient d'étincelles, mais son inquiétude pour lui était toujours aussi tenace. - " Tu devras partir sans moi, tu le sais et je le sais. C'est mieux comme ça. " - . Son ton était sérieux et soucieux. Il y a bien longtemps, qu'elle n'avait pas agi ni parler ainsi. Depuis, bien trop longtemps, pour ne même plus savoir comment s'y prendre, pour ne pas l'offenser ou le blesser. Il la serra fortement, tellement fort, qu'elle cru en être quelque peu effrayé. Son coeur semblait à la fois s'emballer ou s'arrêter de battre. Cet espoir, qui sonnait comme une douce berceuse à ses oreilles. Il y a bien longtemps que l'espoir pour elle, n'était même plus envisageable. Se disant qu'elle ne le méritait plus. June ne voulait pas lui dire, qu'elle avait tenté de nombreuses choses, mais qu'il n'y avait pas eu le moindre signe concluant. Elle décida de rester silencieuse, pour ne pas être celle qui diminuera cet espoir naissant.

- " J'aimerai ... que nous allions ailleurs qu'ici ... " - . Ne pouvant plus rester aussi proche de ce cadavre. Elle avait besoin de quitter cette ruelle. Il n'y avait pas la moindre importance, pour choisir une autre destination. Son front contre le sien, ne cherchant pas à briser cette proximité qui lui était si cher et si commune. Ses gestes répondirent aux siens. Ses mains se glissèrent sur ses avant-bras, avant de les poser sur ses épaules. Tout en se mordant la lèvre inférieure, tout simplement parce qu'elle était si proche des siennes. Murmurant et bougeant ses lèvres, qui n'étaient plus qu'à quelques millimètres des siennes. - " Avant de partir ... embrasse moi ... " - . Quelque peu impatiente et désireuse de recevoir, un baiser de lui, comme à chaque fois quand ils étaient ensemble. Leur souffle se posa sur les lèvres de chacun, tirant sur le col de son t-shirt. Afin de mettre à nu l'une de ses clavicules, qu'elle ne délaissa pas. Effleurant ses lèvres sur celle-ci avant de les poser sur sa peau chaude. Tout en continuant à maltraiter son t-shirt, qui ne faisait pourtant rien de mal. Avant de les retirer. - " Pardon ... je suis désolé. " - . June s'en voulait d'agir avec autant d'impatience, voir même avec cette excitation et ce désir qu'elle n'avait plus ressenti, après l'avoir quitté. Elle savait que le temps des explications se tarderaient pas à arriver. June agissais avec imprudence, voyant à quel point son innocence était fragile. Pouvant se briser encore plus, jusqu'à la perdre définitivement. Le fixant, tout en remettant son t-shirt qu'elle avait malmené, correctement. Tout en restant près de lui. Elle l'observait, certainement avec un peu trop d'insistance. Ne pouvant s'en empêcher, il y avait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. June avait besoin d'imprégner son visage, dans sa mémoire et dans son coeur. Afin de permettre à leurs souvenirs passés de l’empêcher de sombrer, définitivement.





MERCI ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sushie1717.tumblr.com/






Invité













Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeJeu 20 Aoû - 14:10
















« Ne dis pas ça... tu es assez forte, tu peux l'être... tu dois juste le vouloir... te souvenir que tu as le droit d'exister... » Ses paroles, sans espoir, me terrifiaient plus encore que l'Enchanteresse. June était là, dans mes bras, et j'étais impuissant, incapable de l'aider. Il n'y avait rien de plus cruel, et plus mon cerveau réfléchissait à cent à l'heure, moins il voyait d'issue positive à sa condition, alors même que j'ignorais encore tout de celle-ci. Mais j'en avais assez appris indirectement sur l'Enchanteresse pour savoir que tout sauvetage de son hôte était quasiment impossible. Mais pas totalement. Encore une fois, je refusais de croire à l'inéluctable. Elle devait lutter, elle devait se battre. Pourtant, je sus qu'elle avait raison lorsqu'elle déclara que je devrais finir par partir sans elle. Le cadavre, le meurtre, mais surtout le fait que l'Enchanteresse finirait tôt ou tard par ressurgir, étaient autant de facteurs jouant dans le sens d'une nouvelle séparation. Ma raison le savait, mon coeur lui, battait plus furieusement encore, refusant de la laisser, en proie à une douleur lancinante.

Je fus pris de court lorsqu'elle me demanda de l'emmener loin de cette ruelle. Ma première pensée fut de la ramener chez moi, pour pouvoir prendre soin d'elle, enrouler une serviette autour de ses épaules trempées, la mettre à l'abri et la protéger comme j'aurais voulu le faire toutes ces années passées. Mais je savais que je ne pouvais pas la ramener chez moi, car elle était dangereuse. Enfin, son autre Elle. Et je ne pouvais pas risquer la vie de mon père, déjà que je risquais la mienne en toute conscience. « Je... Je connais un endroit, » murmurai-je pour la rassurer, pensant à l'une de mes planques que j'avais gardées de mon passé de Robin. De petits lieux isolés, souvent délabrés, mais tranquilles. Encore fallait-il arriver là-bas. Je sentis ses mains agripper les miens, son front contre mon front, tandis que malgré sa demande, elle-même me retenait à elle ainsi par terre. L'embrasser. Je le voulais tellement. Mais j'étais désemparé, et plus encore en sentant son souffle contre mes lèvres. Ma main trouva sa joue tandis que je frôlai ses lèvres avec une envie presque douloureuse face à laquelle je savais que je ne devais pas céder. Sans quoi je risquais de sombrer, de me perdre dans une volonté destructrice de la sauver alors que rien ne le pouvait. Elle s'excusa, et je secouai la tête pour lui signifier qu'elle n'avait pas à le faire, incapable de parler.
Son regard acheva de me faire ployer sous le poids des émotions. Je capturai ses lèvres et l'embrassai enfin, mon cœur battant furieusement dans mon torse à en frôler l'explosion. C'était peut-être la dernière fois que je la revoyais de nouveau. Cette nuit n'était que pure folie et rien n'avait de sens.

« Pardonne-moi, » soufflai-je, juste avant de vaporiser son visage avec une capsule de gaz soporifique que je gardais toujours dans ma montre, par précaution. Je n'avais jamais perdu ma paranoïa de Robin, ni ma passion pour les gadgets qui allaient avec. Je ne savais même pas si cela allait endormir l'Enchanteresse en même temps que June, mais je supposais que si l'enveloppe charnelle était touchée, l'hôte, quel qu'il soit, ne pouvait rien y faire. Je saurais bien vite si j'avais raison ou non de toute manière. Prenant son corps dans mes bras, je la soulevai telle une princesse endormie pour la caler contre le mur. Je me dépêchai d'aller redresser ma moto pour l'amener tout près, et la fis monter dessus, devant moi, la calant dos contre moi entre mes bras tenant le guidon. Après avoir éliminé toute trace de notre présence dans cette ruelle, je partis en trombe dans la nuit, emportant June avec moi.

Après quelques minutes de route, je me garai près de l'immeuble de briques rouges abandonné et délabré du vieux Gotham, à quelques quartiers de là. Je cachai la moto et portai June dans mes bras sur les cinq étages menant au squat que j'avais « privatisé ». Je verrouillai derrière moi, plaçant mes petits systèmes de sécurité personnels sur la porte, puis, lampe torche allumée coincée entre les dents (puisqu'il n'y avait pas d'électricité dans le bâtiment, d'où la discrétion assurée), je me dirigeai au fond de ce qui était autrefois un loft. Là, un vieux canapé poussiéreux pourrissait depuis des années, canapé où j'avais maintes fois dormi durant mes rondes de surveillance dans le secteur pour coincer les sbires de Double-Face et autres malfrats du genre. J'y déposai June avec douceur, avant d'aller dénicher de quoi la sécher un peu. Je ne savais absolument pas ce qui m'avait pris. C'était bien la première fois depuis des années, depuis sa disparition plus précisément, que j'agissais sans réfléchir réellement, par pur élan émotionnel. Et je savais que ce n'était jamais porteur de bonnes conséquences. Mais je n'y pouvais rien, je n'avais pas pu me résoudre à la laisser alors que je venais de la retrouver après tout ce temps. Eteignant la torche pour ne pas risquer d'être repéré de l'extérieur à présent que j'avais remémoré la disposition des lieux, je me rendis à chaque fenêtre à moitié brisée pour vérifier les rues alentours. Tout était désert. Au loin, les sirènes de police retentissaient. Quelqu'un avait probablement appelé pour le meurtre dans la ruelle. Je soupirai. Il allait falloir faire profil bas pour la nuit. Mais qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire ? Mon action était sans issue. A son réveil, ce ne serait peut-être plus June mais l'Autre.

Exténué, je finis par aller m'asseoir à même le plancher, m'adossant contre un pilier. Face au canapé où reposait June, je pliai les genoux et y posai mes bras, laissant tomber ma tête contre le poteau avec fatigue. Pour autant je ne la lâchai pas du regard. Je ne pouvais pas m'autoriser une minute de repos, de toute façon j'en étais bien incapable. Je préférais la regarder dormir tant cela m'avait manqué. Quelques années auparavant, je passais des heures à l'observer ainsi épanouie, calme, sereine, endormie près de moi. Aujourd'hui, j'aurais aimé goûter de nouveau cet apaisement, mais il se trouvait mélangé à l'appréhension de son réveil et la peur de ne plus la revoir Elle. Alors j'attendis qu'elle se réveille, sans plan réel en tête, juste quelques esquisses d'échappatoires si cela tournait mal pour moi. Pour le reste, j'aviserais. Peut-être même que depuis le début elle ne dormait pas, et faisait seulement semblant. Peut-être l'Enchanteresse avait-elle repris le dessus et jouait avec moi de nouveau, comment pouvais-je le savoir. Auquel cas, j'espérais avoir le temps de parler avant qu'elle ne m'ôte la vie. Avoir le temps de négocier, de passer un accord, ou que sais-je, en admettant que je sois en mesure de lui être utile pour quelque chose. Plus je la regardais, plus je me sentais prêt à franchir les limites que je m'étais toujours juré de respecter, pour retrouver celle que j'avais tant aimé. Et que j'aimais visiblement encore bien trop fort pour espérer lâcher prise.

MESSAGE HORS-JEU:
 





Revenir en haut Aller en bas




Enchantress


June Moone
June Moone

Messages : 79
Âge : 21 ans
Pseudo : Mina'
Lost in the Echo [w/ June Moone] Cara-delevingne-paper-towns-nat-wolff-quentin-jacobsen-Favim.com-2852627
Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Artiste indépendante - Magicienne
Dollars : -239



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Suicide Squad
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Manipule de l'énergie, se téléporter ou encore traverser des murs.










Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitimeDim 23 Aoû - 15:56



Lost in the echo
I think if I met myself I hate .


Le vouloir ? Bien sûr qu'elle voulait retrouver sa vie d'avant ce drame. Il fallait son sacrifice pour pouvoir sauver les autres, quitte à ce que la magie se retourne contre elle. June avait voulu aider comme toujours, mais cette fois-ci, ça s'était tournée en sa défaveur. Tentant de la rassurer, comme elle le faisait toujours. - " Je le sais, mais tu sais ... tout être mérite d'exister ... " - . Nichant son visage contre son épaule, le laissant mette une serviette sur ses épaules, pour tenter de la protéger de la pluie. Il avait toujours été ainsi, à prendre grand soin d'elle. Comme si c'était une action dès plus évidente. Elle se souvient qu'avec lui, la vie lui semblait plus douce et qu'elle pouvait tout franchir dans sa vie. Parce qu'il serait toujours là. Parfois, la vie peut se montrer tout autre, ce que nous croyons acquis et indestructible, finit par tanguer d'une autre façon. - " Emmène moi là-bas ... " - . Front contre front. Son souffle chaud qu'elle sentit sur ses lèvres, qui ne déversaient pas des paroles sous l'emprise de la folie et de la froideur. Jamais, elle n'aurait pensé que ce genre de parole, pourraient un jour sortir de sa bouche. Mordant sa lèvre inférieure d'anxiété et de tension. Tout en caressant sa joue avec son pouce, ne pouvant s'éloigner de lui. S’excusant plusieurs fois, en agissant ainsi. Fixant et soutenant son regard, avant de fermer ses paupières. Une excuse se mourut sur les lèvres de Timothy, qui enveloppèrent les siennes, comme avant. Un choc magnétique. Ce baiser la fit trembler et faillir, tellement il réchauffait son coeur, qui n'était plus innocent qu'avant. Confuse, une fois le baiser rompu. Il se passa une chose qu'elle n'aurait jamais pu soupçonné de lui. - " Pourquoi ... " - . N'ayant rien vu venir, elle ne pensait pas qu'il userait de ses ruses sur elle. Le gaz ne perdit pas de temps, pour agir. Elle sombra lourdement dans l'inconscience, son corps n'était plus capable de réagir. Ses muscles raidissant changèrent, devenant lourd. Entendant tout ce qui se passait autour d'elle, mais toujours incapable de réagir. Dos contre le mur, elle ne savait pas ce qu'il l'attendait. Entendant l'enchanteresse se moquer de sa naïveté et de sa faiblesse. Parlant dans sa tête, sans que personne ne puisse l'entendre. " Ma pauvre petite chose ... à quoi t'attendais-tu? La confiance? De l'amour ... haha ... c'est si drôle de te voir ainsi ...". June ne pouvait rien dire, elle ne put s'empêcher de se dire, qu'elle avait raison. Elle ne pouvait pas pleurer, sinon elle se serait déjà effondrée, à chaude larme. Une chose fragile et inutile, elle ne pouvait pas le nier, sur le coup. C'était ce qu'elle était.

Le trajet se passa sans le moindre incident. Une fois dans l'immeuble, toujours inconsciente. Il l'a conduisit à l'intérieur, tout en percevant ce qu'il se passait autour d'elle. La déposant en douceur sur le vieux canapé, mais malgré tout, elle s'y trouvait plutôt bien. June ne savait pas combien de temps, elle était dans les vapes, à cause du gaz. Petit à petit, elle cligna des paupières à plusieurs reprises, commençant à bouger et à s'agiter quelque peu. Avant de sortir de l'inconscience. June se redressa subitement, tout en s'aidant de ses pieds afin de pouvoir s'asseoir avec un peu de difficulté, sur le canapé. Une fois les yeux grand ouvert, tout sembla être flou et la pièce s'était comme si elle tournait tout autour d'elle. Mettant sa tête entre ses mains, avec une voix quelque peu cassée, tout en essayant de le chercher. - " Qu'est-ce-que tu m'as fais? Où est-tu ? " - . Tapant des poings sur le canapé, tout en traînant au bord, afin de pouvoir mieux s'y asseoir. Son corps commença à s'emballer et le rythme de sa respiration devient plus rapide. June ne s'attendait pas à ce qu'il agisse ainsi, envers elle. - " Pourquoi tu m'as fais ça, Timothy ? " - . Retrouvant petit à petit la vue, elle pouvait enfin voir sa silhouette contre ce poteau. June était en colère contre lui et quand elle était comme ça, la magie qui avait dans son corps pouvait faire des siennes. - " Répond moi ! Je te faisais confiance ... tu ... n'aurais ... tu ne sais pas ce qui peut arriver ... depuis quand agis tu aussi imprudemment. " - . Revoyant clairement, elle regarda tout autour d'elle, avant de décider de se rallonger. Une migraine affreuse et douloureuse, contracta son corps douloureusement. L'enchanteresse, elle l'entendait rire et dire de vilaines paroles. - " Tu devrais le punir après tout, tu peux faire usage de la magie, comme tu l'entends et le tuer le champs. Il le mériterait non! " . June commence à se sentir fébrile, à cause de la colère, de la peur et de la tristesse. Certains objets commencent à se décoller de leurs emplacements d'origine. Osant tenir tête, face à ces paroles qui cherchent à la leurrer et à vouloir se divertir avec elle. - "Ferme là ! " - . Ricanant. - " Oh mais c'est qu'elle se rebellerait la petite ... intéressant ... haha ... - " . S'allongeant sur le côté, ayant du mal à canaliser la magie, pourtant le collier devrait la stabiliser, surtout qu'elle l'a toujours autour de son cou. - " Ne reste pas là ! Va-t-en ! Je te l'avais dis ... sa magie ... " - . Sincère. Ses paroles sont tranchantes et sérieuses. Qu'il s'en aille, avant de risquer d'en payer le prix. June ne savait pas comment contrôler sa magie, seule l'enchanteresse le savait.




MERCI ♥


MESSAGE HORS-JEU:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sushie1717.tumblr.com/






Contenu sponsorisé













Lost in the Echo [w/ June Moone] Empty
MessageSujet: Re: Lost in the Echo [w/ June Moone]   Lost in the Echo [w/ June Moone] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost in the Echo [w/ June Moone]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lost in the echo - Lucas
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ♪♫ (Pv June ♥)
» [Le Cycle de Hoth] Paquet de Force 4 : L’Attaque de la Base Echo - Assault on Echo Base
» » Crazy Little Pony {June Lewis}
» [Creepypasta] Lost Silver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Justice :: Administration :: Tout début a une fin :: Version 1 :: Les Rps-