AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour, fous de DoJ et d'autres contrées ! Nous sommes actuellement en reconstruction !
Une peau neuve dans un corps sain ! Si jamais vous voulez garder votre compte, ou partir, pensez
à envoyer un MP à un membre du staff,
de même si vous voulez réserver un personnage en particulier !


Partagez | 
 

 When wolves come into the fold [Ft Maya & Lukas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Membres

avatar

Messages : 27
Âge : 34 ans
Pseudo : Azrael

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Agent de sécurité chez Wayne Enterprise
Dollars : 14












MessageSujet: When wolves come into the fold [Ft Maya & Lukas]   Sam 7 Nov - 12:01














Un député désireux de changer les choses à Gotham se retrouve la cible d'assassins. Chance pour lui et malchance pour eux, Azrael est bien décidé à les empêcher d'agir.





















« Pitié, pitié, je... je te dirais tout ce que je sais, mais fais-moi redescendre! » Le pauvre bougre était perché à trente mètres du sol, les pieds dans le vide, suppliant l'individu dont la main enserrant sa gorge était la seule chose qui l'empêchait de faire un plongeon aussi rapide que mortel. « Combien d'assassins? Combien? » Hurla-t-il en faisant mine de desserrer sa prise.  « Je... je... je sais pas! Mais le boss paye une fortune pour que le député y passe! » Visiblement, ce type ne savait rien de rien. Azrael perdait son temps à essayer de lui soutirer des informations qu'il n'avait pas. Et il était trop tard pour aller pêcher les infos directement à la source. Le député en question allait quitter la ville le lendemain matin, le créneau pour le liquider était donc plus qu'étroit. Pendant son trajet jusqu'à l'aéroport, il serait trop bien protégé pour tenter quoique ce soit contre lui. Alors que dans une chambre d'hôtel, avec une équipe réduite pour assurer sa sécurité... les conditions parfaites pour envoyer un message à tous ceux qui voulaient essayer de tirer Gotham de l’abîme ou elle se trouvait. Le député qu'il essayait de protéger s'était attiré l’antipathie d'une bonne part de la criminalité à Gotham, et évidemment, la seule solution qu'ils envisageaient était le meurtre.
Réprimant l'envie tenace qu'il avait de laisser son indic de fortune faire rejoindre le bitume sans passer par les escaliers, il le jeta presque avec négligence sur le toit du bâtiment, et alors qu'il se tentait de se relever, le justicier lui asséna un violent coup de talon dans le visage, qui fit voler sa mâchoire en éclats en même temps qu'il sombrait dans l'inconscience. Après lui avoir rapidement fait les poches et s'être emparé de son téléphone portable, il s'élança en direction du Grand Hotel Royal, là ou la cible des tueurs se trouvait. Évoluant de toit en toit, Azrael réfléchissait aux éventuelles méthodes qui l'assassin pourrait utiliser. D'après les infos qu'il avait, le député se trouvait au soixantième étage, ce qui obligeait à attaquer en passant par l'intérieur de l'hôtel. À moins d'avoir la capacité de voler, d'être assez cinglé pour tenter l'escalade, ou de disposer d'un grappin. Ce dont, par chance, il disposait. Il n'avait été Batman que pendant une brève période, mais il avait gardé deux ou trois objets de cette époque. Dont le fameux Bat-Grappin. Et il était toujours là, accroché à l'arrière de sa ceinture, prêt à l'emploi.

Finalement, il arriva aux pieds du Royal, et du toit ou il se trouvait, il repéra un balcon situé à un ou deux mètres au-dessus de lui. Bondissant dans le vide, il utilisa son grappin pour s'y hisser, et sauta par-dessus la balustrade dans un geste qui dénotait d'une grande expérience. S'arrêtant un instant, il prit le temps de pirater les caméras de sécurité de l'hôtel, ce qu'il fit en à peine moins d'une minute. Trouvant ce qu'il voulait, il repéra trois gardes devant l'entrée de la suite occupée par la cible. Reprenant son grappin en main, il entama l'ascension de l'hôtel, avalant deux ou trois étages à chaque fois.
Et lorsqu'il finit par arriver au soixantième, il se hissa sur le balcon, essayant de scruter ce qu'il se passait à l'intérieur. Devant l'absence de lumières, il entreprit de crocheter la baie vitrée qui permettait de passer du salon au balcon, avant de pénétrer dans l'hôtel à pas feutrés. Indifférent au luxe de la suite, il se dirigea vers la chambre à coucher, et y pénétra. Le député était profondément endormi, et il ne se réveilla que lorsqu'Azrael lui plaqua une main sur la bouche. Lui intimant l'ordre de se taire, le justicier retira sa main, et l'homme s'exclama « Vous êtes qui? » « Quelqu'un qui vient vous sauver. » L'attrapant sans la moindre délicatesse par l'épaule, il le traîna plus qu'il le conduisit jusqu'à la salle de bains, avant de le forcer à y entrer « N'ouvrez à personne. » Puis il ferma la porte, avant de casser la poignée. Retournant dans le salon, il grimpa jusqu'à la mezzanine, avant de s'y percher. D'ici, il avait une vue parfaite sur le balcon et sur la porte de la suite. Si quelqu'un essayait d'entrer, il le verrait.
Maintenant, ne restait plus qu'à attendre que le loup se jette dans sa gueule.





_________________


Azrael-- Harbinger of death
We fought once tonight. You lost. If we fight again, you'll lose again. This time, you might not get up. If you raise you weapon, I'll break your arm before you can trigger it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Invité













MessageSujet: Re: When wolves come into the fold [Ft Maya & Lukas]   Lun 16 Nov - 23:54

When wolves come into the fold

  Jean-Paul Valley & Maya Sloan & Lukas Owens

   


Deux jours plus tôt | Bureau du directeur de O-Tech

« Monsieur le député, vous pouvez prendre place dans le bureau de M.Owens, il est navré pour le bref délai, mais un important appel-là obliger à quitter pour quelques instants. »

La secrétaire se contenta de sourire à l'homme politique, lui pointant en même temps une chaise afin que ce dernier attendent mon arrivée. Je n'avais généralement pas l'habitude de faire attendre les hommes d'importance, mais les imprévus restaient des imprévus. Le député et moi, nous étions déjà rencontrées dans mon bureau, j'avais dû lui vendre un projet d'armement qui serait parfait pour la défense des troupes envoyées en guerre, mais ce dernier avait demandé un léger délai avant d'approuver ce projet, nous menant donc à cette journée. Après mon rendez-vous imprévu, je retourna directement vers mon bureau, passant devant ma jeune secrétaire qui m'indiqua rapidement que le député était arrivé, je lui fis donc un signe rapide de la tête tout en reboutonnant mon veston, faisant alors mon entrée dans mon bureau.

« Monsieur le Député, je suis navré du court délai, j'espère que ça n'entachera pas nos rapports pour autant et qu'on pourra trouver une entente vis-à-vis de ma première proposition. » Je pris rapidement place dans ma grosse chaise, m'installant ainsi derrière mon vaste bureau en ébène, faisant désormais face à l'homme que j'avais malheureusement fait attendre. Avant même que je n'ai le temps de proposer un léger breuvage à mon invité du moment, ce dernier prit la parole afin de m'informer qu'une attente avait été signée avec une autre entreprise d'armement, ces derniers demandant moins d'argent et ce pliant exactement à ce que l'armée désirait, puis ensuite, il se leva me présentant ses excuses avant de quitter mon bureau rapidement.

Retour au Présent

Ce soir, le député qui m'avait refusé mon contrat allait devoir payer, certes au premier abord ça semble un peu extrême, mais j'avais quand même pris la peine de faire mes devoirs sur cet homme. Le Député Ross, m'avait informé que l'entente ne serait pas possible étant donné qu'il avait reçu une offre plus alléchante ailleurs, mais ce dernier n'avait surement pas pris en compte mon dossier et il ne sachait surement pas que j'étais autrefois un agent du F.B.I. En quelques minutes, je passa quelques appels, demandant à des vieux collègues de me retrouver la traces de cet homme et de voir à son agenda s'il avait eu plusieurs rendez-vous au courant de la semaine, mais la réponse se limita à un seul et celui-ci était avec moi, il était donc peu probable qu'il ai reçu une offre durant les derniers jours. En premier lieu, je m'étais dit que je devais pousser cette recherche un peu plus loin, mais ensuite, je décida simplement de classifier son refus comme une menace envers les États-Unis.

Après quelques heures à traquer l'homme politique, je finis par me rendre compte qu'il logeait dans le Grand Hôtel Royal, mais je découvris également que son petit séjour dans la ville de Gotham tirait à sa fin, je me devais donc d'agir assez rapidement. J'attendis que le soleil ce couche avant de quitter mon bureau, fermant très soigneusement la porte derrière moi, pour ensuite me rendre au parking sous-terrain afin de récupérer ma voiture et surtout mon équipement de Ronin qui était dissimulé dans le coffre arrière. Je me mis ensuite en route pour me rendre à l'hôtel avant que le député quitte et que je ne rate ma chance de lui faire comprendre qu'il était en train de faire une grave erreur. Je fis le trajet assez rapidement, n'ayant même pas le temps de savourer totalement la chanson thunderstruck, du fameux groupe ACDC.

Ma cible se trouvait dans la grande suite au soixantième étage, j'allais devoir trouver une manière d'utiliser l'ascenseur, de me changer et de rester discret en même temps, rien de très évidant, mais heureusement, j'allais pouvoir utiliser un ascenseur vide, la prenant pour moi seul, m'empressant d'appuyer sur le bouton qui referme les portes avant qu'un homme se joigne à moi. Le temps que l'ascenseur fit son ascension, me permit de me changer, planquant mon petit sac dans le faux plafond de l'ascenseur. Je n'avais pas apporté un gros arsenal d'armes, juste quelques couteaux de lance, un pistolet puis une grenade fumigène, histoire de disperser les hommes qui allaient assurément s'occuper de la défense de ma cible. Avant que les portes s'ouvrent, je me planqua sur le côté, laissant ainsi paraitre une ascenseur vide lors de l'ouverture des portes. Les agents de sécurité s'approchèrent incertain de ce qui allait suivre, puis je passa finalement à l'action, laissant tomber ma grenade à l'extérieur de l'ascenseur, laissant ainsi un énorme nuage de fumée ce dégagé du petit projectile.

Il était désormais temps pour moi de sortir de ma cachette et de me rendre jusqu'à la porte de la suite. Je sortis donc mes couteaux de lance, puis je les envoya en direction des agents de sécurité, qui était déjà affaiblis par les vapeurs de la grenade, puis je me glissa jusqu'à la porte, attendant un peu avant de retirer ma main de devant mon nez, ne voulant pas respirer les vapeurs à mon tour. J'ouvris rapidement la porte me glissant dans la chambre qui semblait vide. Je pris une vue d'ensemble de la pièce pour finalement m'apercevoir que la porte qui menait du salon au balcon était ouverte, je m'approcha donc de celle-ci afin de regarder sur le balcon, mais personne, je me retourna donc sans même savoir que la menace qui me guettait depuis mon entrée, c'était approché de moi à toutes vitesse.

HJ : Si quelques choses cloches juste me faire signe je changerai au besoin.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
 
When wolves come into the fold [Ft Maya & Lukas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♣ Présentation de Maya Whiteflow ♠ [Validée]
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» Space wolves VS tyranides
» Prénsentation de Maya Henson
» [Décembre] Byul Maya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Justice :: Administration :: Tout début a une fin :: Version 1 :: Les Rps-