AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour, fous de DoJ et d'autres contrées ! Nous sommes actuellement en reconstruction !
Une peau neuve dans un corps sain ! Si jamais vous voulez garder votre compte, ou partir, pensez
à envoyer un MP à un membre du staff,
de même si vous voulez réserver un personnage en particulier !


Partagez | 
 

 When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Membres

avatar

Messages : 37
Âge : 35 ans

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : PDG de LexCorp
Dollars : 56












MessageSujet: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Lun 2 Nov - 22:59














Ayant un droit sur le Daily Planet, Lex suit de près certains articles et plus particulièrement ceux de Lois, d'où sa présence au journal pour lui faire quelques éloges...mais pas que. »

















Le soleil continuant de battre son plein au zénith, le ciel dégageait laissant apercevoir la couleur bleu  de ce dernier, les gens se contenant de marcher dans les rues avec le sourire au con des lèvres dans une insouciance inimaginable, voilà ce que je pouvais voir de là où j'étais. LexCorp était tout bonnement l'un des plus grands bâtiments de Métropolis, le bâtiment dont la curiosité de certaines personnes atteignait, ce qui n'était pas pour me déplaire. Un verre de scotch à la main, je bus une petite gorgée de ce liquide assez fort me faisant renoncer à une toute autre boisson tellement elle était exquise, les petites choses font souvent le bonheur des gens. Mon reflet dans l'immense vitre de mon bureau me renvoyait le sourire que j'avais en coin, un sourire satisfait par ce qui se prépare sans que personne ne puisse se douter une seule seconde de l'avenir, un avenir que j'avais à porté de main. Pour cause, pas même mes employés étaient au courant de ce que je mijotai dans leur dos et ce n'était pas plus mal, je ne serai nullement ralentit comme ça. C'est avec une certaine assurance que je me détourna de la vitre pour me diriger d'une allure nonchalante vers mon bureau où je pu voir le journal du Daily Planet, le dernier en date que j'ai feuilleté rapidement tout à l'heure. De nombreuses personnes compétentes se trouvent là-haut, c'est indéniable, mais il y a aussi des cas un peu particulier qui ne méritent pas vraiment une chance. Dur ? Non, en affaire il faut des résultats, des bons éléments, les mauvais n'ont qu'une option, le licenciement, c'est comme ça qu'on gagne une bataille, qu'on avance. Les faibles n'ont pas la même place que les forts.

Mais trêve de bavardage sur les récits de victoire ou de succès, il y a une personne en particulier qui attire depuis un bon moment maintenant ma curiosité et cette personne n'est autre que Lois Lane. Ses articles sont tout bonnement incroyables, elle arrive à capter l'attention des gens grâce à la simple formulation des phrases et des connaissances dépassant l'entendement, comme Superman. Pensait-elle vraiment que ça allait passer à travers les mailles du filet ? Son article sur le justicier n'est pas anodin, ce n'est pas un hasard, surtout avec tout ce qu'elle a réussit à fournir sur lui et la façon de le défendre est flagrante, elle est en contact avec lui, régulièrement ou non le résultat reste le même. Elle méritait amplement que je me déplace pour faire sa connaissance. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne me suis jamais arrêté pour lui parler, mes venues au Planet étaient rapides, juste question de m'assurer que je n’investissais pas dans quelque chose d'inutile. Parce qu'on va pas se mentir, si l'envie me prend je pourrai aisément faire fermer le Planet et du coup envoyer de nombreuses personnes au chômage, chose dont je me ficherai royalement. Un des nombreux avantages d’être à la tête d'une société multinationale. Le journal étant déplié et ouvert sur l'article de Miss Lane, je me mis à caresser de mon index le nom de la journaliste tout en élargissant quelque peu mon sourire au coin des lèvres. Il était temps de faire connaissance. A moi-même je me murmura. " A nous deux Mademoiselle Lane." Je termina mon verre de scotch d'une traite, lâchant une petite grimace au passage avant de contourner le bureau pour prendre la direction de la sortie.

La voiture et le chauffeur attendaient devant LexCorp, c'est déterminé que j'entra à l'intérieur, à l'arrière. J'indiqua calmement la destination avant de me caler bien au fond du siège, le regard braqué vers l'extérieur, mes pensées demeurant assez lointaines pour le coup. Métropolis, la ville de demain, elle n'a plus le même éclat qu'autrefois pour mon plus grand regret, cette bataille entre Superman et Zod a mit une pagaille énorme, elle a détruit MA ville et ce n'était pas tolérable, pas après tout ce que j'ai fait. Quelques minutes suffirent avant que nous arrivions, me faisant redescendre sur terre lorsque je vis l'entrée du Planet. Pendant un moment je resta à l'intérieur de la voiture, me contentant seulement d'observer l'endroit. Ma main gauche étant sur ma cuisse, par simple réflexe du pouce je caressa ma bague en Kryptonite verte, une découverte que je garde précieusement avec moi au cas où et puis soyons honnête, cette bague, elle est là pour faire passer un message également. Je l'ai dit, j'ai un plan en tête, un plan bien réfléchi et défini. " Nous sommes arrivés monsieur." Croisant aussitôt son regard par l'intermédiaire du rétroviseur intérieur, je lui adressa un léger signe de la tête pour le remercier avant de sortir. Chose faite je respira un bon bol d'air frais tout en réajustant impeccablement mon long manteau noir. J'ai pour habitude de faire bonne figure lorsque je sors, c'est donc d'une façon assez classe que je suis sortit. Ni une ni deux je fini par me diriger vers l'intérieur du Planet.

J'aime voir que le travail est fait et à première vue c'est exactement ce qui se passe étant donné le mouvement qui est établit. De la satisfaction, voilà ce que je ressentais à cet instant. Mon objectif du moment étant bien clair, je commença mon avancée dans le Planet, faisant abstraction des regards ou des conversations. " Bonjour...Callagher, où puis-je trouver le bureau de Lois Lane ?" Comme dans tout établissement il y a un directeur et au-dessus il y a moi, donc c'est avec enthousiasme que l'homme me mena au bureau de Lane. N'ayant pas l'habitude de venir ici il était compréhensible de voir les différentes réactions des personnes travaillant ici en me voyant. Tout le monde me voyait comme un honnête homme d'affaire, un homme prêt à tout pour le bien de cette ville, le respect était là et c'est tout ce qui importait sur le moment. Une fois face au bureau de Lane, je remercia l'homme de la tête.

Seul pour le moment, je profita pour observer tout ce qui se trouvait à cet endroit, faisant quelques pas au passage pour pouvoir apprécier l'ordre et les quelques récompenses. Je me stoppa d'ailleurs devant l'une d'elle, impressionnant...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Loïs Lane, journaliste au Daily Planet!

avatar

Messages : 356
Âge : Je suis âgée de trente-quatre ans.

Statut Matrimonial : J'ai réussi à me poser avec un homme! Et oui, tout peut arriver, finalement!
Métier : Je suis journaliste d'investigation pour le Daily Planet.
Dollars : -281












MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Mer 4 Nov - 0:11






WHEN THE POWER IS IN THE WRONG HANDS...


Le procès à venir sur Superman était un sujet d’actualité qui occupait la plus grande partie de mon esprit. Cela était certainement dû au fait que la veille, j’avais passé la journée à rassurer Clark et à le préparer pour se confronter face à la justice. Une cour, d’ailleurs, dont je n’en mesurais pas la réelle nécessité. Bien entendu, je n’étais pas aveugle et je pouvais comprendre que les autorités désirent que l’Ange de Métropolis soit confronté face aux résultats de ses actions, mais je ne parvenais pas à saisir la raison pour laquelle le monde s’acharnait sur ce héros qui n’avait rien demandé à la vie. Une vie pour laquelle il a décidé de protéger coûte que coûte, malgré tous ses détracteurs qui réussissaient bien à le démoraliser. C’était difficile pour moi d’être cette lueur qui devait le maintenir à la réalité et conserver l’espoir, cet espoir qu’il inspire à ses fans et admirateurs. La plupart ne cessait de le considérer comme un Dieu. Une idéologie formée par leurs esprits et non par le sien. Et ce n’était en aucun cas le Daily Planet qui allait écrire noir sur blanc cette fausse vérité.

Ce journal était mon bébé. Je n’en possède pas les droits, ni même les clés, je ne suis pas rédactrice en chef, mais ce journal était devenue ma raison de vivre et ma sortie de secours en ces journées noires du passé. Le Daily Planet avait su me donner la chance de pouvoir me faire connaître par le biais de mes articles et me la redonner maintes et maintes fois malgré les petits écarts que je pouvais commettre pour que mes histoires puissent voir le jour. Perry White était un homme strict, sévère, qui désire juste le meilleur pour son journal. Et il était pourvu de cette patience infinie avec moi. Un trait que j’admirais chez lui. Sans aucun doute, sans lui et son soutien, je ne serais pas devenue la journaliste d’investigation que je suis aujourd’hui. Et atterrir dans ce lieu magique où hommes et femmes se tuaient à la tâche pour que la prochaine édition soit inédite et irréprochable était une nouvelle bouffée d’oxygène. Clark aimait particulièrement sauver des vies. Quant à moi, c’est donner la vérité à nos lecteurs qui me donne des pouvoirs ! Pas tant que ça, mais presque...

« Jimmy… Je t’adore, mais ce n’est clairement pas le moment ! »

En effet, notre rédaction était en alerte depuis plusieurs semaines. Métropolis n’en était pas la seule cause, mais également les villes voisines. Nous étions un journal qui informait ses lecteurs de l’actualité de notre ville, mais aussi de celles des autres. Certes, pas très complètes et entières pour ces dernières, mais leur contenu méritait qu’une exploration soit faite plus en détails. Cependant, je pouvais déceler dans les yeux de mon photographe favori de la peur… ou de l’inquiétude… C’était un peu confus. Les yeux légèrement plissés, je le détaillais du regard avant de lever un sourcil et d’hausser les épaules.

« On dirait que tu as vu un être venu d’ailleurs. Qu’est-ce qui se passe ? »

Il n’eut pas besoin de me fournir la moindre réponse car mes oreilles entendaient les chuchotements de quelques collègues et le nom de Lex Luthor était régulièrement sorti. Etrange qu’un tel engouement pour le PDG de LexCorp soit apporté en ce jour.

« Enfin soit, quand tu te seras remis de tes émotions, viens me voir. »

Un clin d’œil et un sourire adressé à Jimmy et ma silhouette se déplaça un peu plus loin dans la salle de rédaction. Je venais tout juste de revenir d’un entretien avec une propriétaire victime d’un cambriolage assez douteux et j’avais hâte de me débarrasser de mes affaires pour ensuite rédiger mon article. Sauf que…

« Lex Luthor ! C’est un honneur de vous retrouver ici. Que me vaut ce plaisir ? »

Cela me surprenait de voir l’actionnaire principale du Planet en plein milieu de mon bureau. J’étais perplexe et méfiante. Il semblait porter un intérêt particulier à cette armoire où reposaient les quelques récompenses reçues pour mes articles. Ma veste accrochée au porte manteau, je m’avançais vers mon bureau pour y déposer mon sac de reporter avant de me retourner vers Luthor et de m’avancer vers lui.

« Que puis-je faire pour vous ? J’ai très peu de temps à vous accorder… Pourquoi n’avez-vous pas pris rendez-vous plutôt ? On risque d’être importunés… »

Je lui adressais un fin sourire et mes bras se croisèrent contre ma poitrine. En réalité, il y avait très peu de chances que je sois dérangée puisque la plupart savait que Lex Luthor était dans mon bureau. Mais sa visite était surprenante et il me tardait d’en savoir davantage…





_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membres

avatar

Messages : 37
Âge : 35 ans

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : PDG de LexCorp
Dollars : 56












MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Mer 4 Nov - 21:39













Il était toujours impressionnant de voir ce qu'une personne peut accomplir, comme quoi les surprises peuvent s'avérer tout aussi bonnes que les mauvaises. Je ne vais pas mentir en disant que je me doutai que ça irait dans ce sens vu que ce n'était pas le cas. Je me rappelle encore de Lois Lane intégrant le poste de journaliste au Planet, son impatience a faillit lui coûter bien plus que sa carrière, mais avec le temps elle a su s'adapter, elle a su captiver le monde avec ses articles. Le maillon fort d'une chaîne qui ne peu que perdurer, mais également un élément déclencheur de bien tristes choses. C'est bien beau de se faire un nom, d'avoir une bonne renommée et des admirateurs, mais ça laisse également le passage à un destin se voulant bien plus tragique, chose qui l'attend sans qu'elle ne se doute de quoi que ce soi. Et à qui elle doit ça ? Superman. Cet homme faisait tellement de mal autour de li qu'il est impossible de fermer les yeux sur ses agissements, ses actes, il mettait une personne en danger par sa simple présence. Si seulement je pouvais éviter d'en arriver à là, j'éviterai, mais la roue est en marche et elle est invulnérable pour le moment. Toute ma vie je me suis tué à dire la vérité, à dire ce que le monde a besoin d'entendre et voir tout mes efforts gâchés par un seul homme, il y a de quoi avoir de la haine, non ? Au final nous ne sommes pas si différents Lois et moi, nous avions de nombreux points en communs contrairement à ce que certains pourraient penser.

Les nombreuses récompenses dérrière une vitrine en disait d'ailleurs assez long sur ses investigations et sur les compétences qu'elle possédait. Flattant ses récompenses du regard, il était difficile pour moi de ne pas me souvenir de mon père qui était également récompensé à de nombreuses reprises, comme quoi même le plus idiot peut avoir des récompenses. Il se tuait à vouloir faire comprendre qu'il était intraitable, que les affaires sont les affaires quitte à se faire détester qu'il en oubliait presque l'image qu'il dégageait, faisant de lui une personne plus que détestable. Tel père tel fils comme on dit, pourtant je ne suis pas lui, loin de là. Le nom de Luthor n'a pas été inscrit en lettre d'or lorsqu'il était aux commandes, par chance j'ai su réadapter la chose pour pouvoir faire de ce nom, le nom le plus influent et respecté de par mes gestes envers la ville, les citoyens, le monde. Parfois jouer sur les deux tableaux  peut vite mener une personne à la gloire tant attendue tout comme mener les gens à la baguette pour les diriger vers une route qu'ils étaient loin d'emprunter. C'est pas ce qu'ils veulent ? Une personne les dirigeant d'une main de fer, ils m'ont acceptés dans ce rôle que je rempli à merveille jusque là.

Un grincement de porte se fit entendre dérrière moi, me révélant ainsi la présence de Lois Lane dans son bureau, j'avais des doutes concernant les passages à foison dans un bureau privé. Sa tendre voix me parvint aux oreilles telle une mélodie gracieuse, mais mon visage resta neutre malgré tout. Mon attention était tournée vers elle, mais ma posture resta bien droite devant les récompenses, tout comme le regard. " Il est toujours fascinant de voir ce qu'une personne peut accomplir." Lui annonçai-je d'un ton presque gratifiant en faisant allusion à ses récompenses. Je me retourna enfin vers elle, la voir en face est tout aussi agréable que de la compter parmi ses employés. Car oui, elle travaille pour le Planet, mais je dirige le Planet, si demain j'ai envie de virer quelqu'un, je le vire. Par chance elle pourrait m’être utile. Son attitude aussi professionnel était-elle, elle ne demeurait pas vraiment futé. Nous risquions d’être dérangés. Vraiment ? J'avais un large doute là-dessus, tout le monde se méfiait de moi lorsque j'entrai dans leur champ de vision. Il est tellement rare de me voir débarquer ainsi qu'ils n'auront pas l'inconscience de vouloir me déranger, surtout lorsque je suis en entretien avec quelqu'un. Je souris à sa remarque malgré tout, laissant mon regard glisser jusqu'à la porte désormais fermée. " Veuillez m'excuser du dérangement, mon emploi du temps m'a empêché de venir vous voir, j'ai profité d'un moment de libre. Mais si vous préférez je repasserai plus tard ?" Oui, elle avait le choix. Je sais être cordial et respectueux quand la situation l'exige, la caresser dans le sens du poil était la première étape d'une petite liste.

Allait-elle faire preuve d'un courage hors-norme en me faisant revenir plus tard ? Ce serait pour elle un excellent moyen de faire monter sa cote de popularité auprès de ceux qui ne peuvent pas me voir même en peinture. Ou allait-elle jouer la carte de la raison ? Je pense avoir bien cernée la personne et si mon intuition est bonne, alors j'ai raison de me diriger petit à petit vers le siège de son bureau tout en gardant un œil sur elle, l'observant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Loïs Lane, journaliste au Daily Planet!

avatar

Messages : 356
Âge : Je suis âgée de trente-quatre ans.

Statut Matrimonial : J'ai réussi à me poser avec un homme! Et oui, tout peut arriver, finalement!
Métier : Je suis journaliste d'investigation pour le Daily Planet.
Dollars : -281












MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Mer 4 Nov - 22:51






WHEN THE POWER IS IN THE WRONG HANDS...



Lex Luthor… Une personnalité qui se montrait être bienveillante, altruiste et qui n’a de cesse de vouloir apporter le meilleur et rien que le meilleur aux citoyens de la ville de lumière. Lex Luthor était une personne que j’avais appris à apprécier. Cela ne pouvait pas réellement se voir en demeurant. En effet, j’avais la sensation que toute la bonne nature de l’homme cachait, en réalité, de mauvaises intentions. J’avais déjà effectué des enquêtes, par le passé, qui incluaient clairement l’implication du PDG de LexCorp ou, du moins, que ses technologies avaient une utilité qui n’allait pas forcément agir du point de vue du bien-être publique. La surprise s’était lue sur mon visage lorsque je découvris le jeune homme sur toute sa splendeur en plein milieu de mon bureau. Combien de temps était-il là ? Je l’ignorais. Avait-il fouillé dans mes tiroirs, sur mon ordinateur ? Je l’ignorais également et je doutais qu’il agisse ainsi. Et la seule chose à laquelle j’ai pensé en le voyant était Superman. Ce héros attirait l’admiration et la foudre. Lex Luthor ne semblait pas le porter dans son cœur et peut-être était-il présent justement pour bénéficier d’informations à son égard. J’étais quasiment la seule journaliste à avoir eu autant d’interviews sur l’homme venu d’ailleurs et je pouvais comprendre qu’il veuille me voir pour cela justement. Néanmoins, je n’allais pas lancer le sujet sur la table, pas avant de savoir si c’était exactement ça qui l’amenait à me rendre visite.

« Je vous remercie… » Replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille, je reposais le dossier que j’avais tenu contre ma poitrine sur mon bureau avant que mon regard ne se pose et demeure poser sur mon interlocuteur. Sa nature pouvait me surprendre. Il était calme, posé, bien droit, digne d’un président. Une personne pour qui nous n’avions pas envie de déranger lorsqu’elle était en réunion. Une personne pour qui nous serions prêts à tout tenter pour qu’elle nous considère comme son égal. En tout cas, je sais pertinemment que beaucoup aimeraient être l’ami de Lex Luthor. Car, croyez-le ou non, si je prends un peu de recul, ce dernier dégageait un certain charme qui pouvait plaire à quelques femmes… S’il ne se montrait pas aussi intouchable. Tout comme mon père d’ailleurs… Il ne cesserait d’aimer ma mère, mais il avait le droit de replonger dans l’amour. Il s’agissait d’une autre histoire et inutile de nous y attarder pour le moment.

« Empêché ? Vous avez concocté cette visite depuis longtemps ? » Si c’était le cas, je pourrais m’en montrer flattée. Si j’avais une rancœur immonde pour lui, je l’aurai gentiment demandé de regagner la porte et de rebrousser chemin. Mais, sa venue n’était pas anodine. Lex Luthor ne se déplace jamais sans avoir une excellente raison doublée d’une idée derrière la tête. « Je peux vous accorder quelques minutes de mon temps. » A ces mots, je l’invitais à prendre place sur le siège situé juste devant mon bureau. « Désirez-vous boire quelque chose ? Autant nous mettre dans l’ambiance si on veut que tout se passe bien. » Sourire aux lèvres, j’attendrais sa réponse pour aller vers ce mini frigo que j’avais investi il y a quelques semaines. Bien pratique si une longue journée nous attendait au bureau. « Etes-vous présent pour vérifier que votre investissement tourne bien ? » Une question présente pour lancer la conversation et le motiver à me dire plus sur sa présence. Une question énoncée au même instant où je m’étais légèrement abaissée vers le mini frigo pour en ressortir une bouteille d’eau fraîche avant de me redresser et de lui faire face, toujours avec ce petit sourire au coin des lèvres.





_________________




Dernière édition par Loïs Lane le Ven 6 Nov - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membres

avatar

Messages : 37
Âge : 35 ans

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : PDG de LexCorp
Dollars : 56












MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Jeu 5 Nov - 19:36













On va pas se mentir, l'hospitalité n'a pas toujours été de mise lorsqu'il s'agissait de ma présence, en règle générale on me voit comme un homme imbus de soi-même parce que l'argent coule à flot, ce qui m'attire les foudres de la plupart. Est-ce que ce sera la même histoire avec Lois ? A première vu j'en doutai fortement, elle avait l'air différente, après elle préfère surement jouer la carte de la sécurité en ne voulant pas m'offenser, mais encore une fois j'émis des doutes, elle n'est pas réputé pour se retenir de dire ce qu'elle pense, si elle veut me foutre dehors, elle me le fera comprendre à sa manière. C'est donc patiemment que j'attendis sa réponse à ma question, devrai-je revenir plus tard ou pouvions-nous avoir une conversation dés à présent ? D'une démarche sereine je me dirigea à petites foulées vers le siège devant le bureau alors que sa douce voix me parvint aux oreilles. J'eus un large sourire au coin à cet instant. " J'y songeai depuis un moment en effet. A force d'entendre votre nom et lire vos articles, je me suis dis que la moindre des choses serait de venir vous voir en personne." Je ne pouvais pas être plus sincère que ça et si elle était aussi observatrice qu'on le dit, alors elle le remarquerait dans le ton de ma voix ainsi que l'attention que je lui porte, une attention par intérêt, mais ça elle ne pouvait pas l'imaginer, il faudrait qu'elle sache lire dans les pensées, mais à ma connaissance elle n'a pas cette faculté.

Finalement elle prit connaissance de la situation et décida de m'accorder un peu de son temps à mon plus grand soulagement, ça m'évitait de faire un aller-retour. La gorge légèrement sèche à cause de la chaleur qui régnait en extérieur et au sein de l'établissement, je ne pu décliner son offre si gentiment proposée. Une moue joviale et un regard braqué dans sa direction. " Un verre d'eau frais si vous avez, je vous remercie." Elle marquait des poins en agissant ainsi et c'était tout à son honneur, pour cause, ça commençait légèrement à me frustrer de devoir la manipuler pour arriver à mes fins. Mais bon, la fin justifie les moyens. Un jour elle comprendra que tout ça n'est que par intérêt, mais je ne m'inquiète pas pour l'avenir, je tire les ficelles, ils ne sont que des pions sur un échiquier de taille nature. La suivant du regard, sa nouvelle question me fit entrer directement dans le vif du sujet, bien, je suis pas trop du genre à tourner autour du pot à part si l'effet de surprise me parle. " Les chiffres du Planet ainsi que les éloges que le journal reçoit de la part des lecteurs me suffit largement pour savoir que tout est en ordre. En réalité je viens pour autre chose et vous êtes la seule personne que je voulais voir."

Je laissa un petit moment de silence s'installer avant de me redresser bien droit sur ma chaise, posant mes avant-bras sur la table, le regard rivé sur celui de Miss Lane. " Votre professionnalisme a besoin d’être récompensée je pense, ça fait des années que vous faites partie de cet établissement et vous apportez énormément. J'aimerai que vous deveniez chef de la rédaction si vous le souhaitez." Une promotion pour la jolie Lane, elle pourrait diriger une équipe tout en apportant son point de vue sur les articles, donnant ainsi un regard avisé là-dessus. Et puis ça me permettra de garder mon attention rivée sur les articles qui auront de grosses conséquences sur la suite. Le tout est de savoir si elle était enclin à accepter, mais pour le coup elle n'avait rien à craindre, Perry White sera d'accord avec ça, j'en suis persuadé.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Loïs Lane, journaliste au Daily Planet!

avatar

Messages : 356
Âge : Je suis âgée de trente-quatre ans.

Statut Matrimonial : J'ai réussi à me poser avec un homme! Et oui, tout peut arriver, finalement!
Métier : Je suis journaliste d'investigation pour le Daily Planet.
Dollars : -281












MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Sam 7 Nov - 13:55






WHEN THE POWER IS IN THE WRONG HANDS...



Le corps de la silhouette à la longue chevelure rousse se déplaçait pour se rendre vers le mini-frigo afin d’en sortir une nouvelle bouteille d’eau ainsi qu’un verre se trouvant à l’intérieur d’une petite armoire. Propre, clair et net, l’eau se versa avec délicatesse et volupté dans ce récipient de verre jusqu’à s’arrêter à quelques centimètres de la coupure. Bouteille refermée et reposée à l’intérieur du frigo, le verre se tendit en la direction du jeune homme auquel son interlocutrice lui offrit un sourire d’accompagnement. Inutile d’ajouter des mots pour ce simple service et c’est ensuite que l’intelligente retourna prendre place dans ce nouveau bureau. Un bureau qui s’était vu congratulé de la personnalité intégrante de la journaliste. Même si l’intérieur était irréprochable, bien décorée et sans qu’il n’y ait de paperasse éparpillée sur le bureau, il faut savoir que celui-ci était largement différent lorsque les scoops affluaient et que le travail devait rapidement s’exécuter pour que l’exclusivité ne soit qu’au Daily Planet et non à la concurrence. Concurrence où les pensées de Loïs se furent dirigé un bref instant à l’attention de National City. Catherine Grant, une jeune femme qui n’attirait pas la sympathie de la protégée de Superman, avait réussi à prendre la direction d’un grand journal de cette ville protégée par la jeune héroïne Supergirl. Au contraire de Loïs, l’envie de diriger un journal n’entrait pas du tout dans ses intérêts et dans ses priorités et autant dire qu’elle ne voudrait jamais prendre la place de Perry qui était juste excellent et passionné en tant que rédacteur en chef du Planet. Cette place lui était destinée et elle ferait tout et n’importe quoi pour qu’il soit à ce poste pendant encore longtemps ! Sauf qu’elle ne s’était pas attendue à ce que ce soit l’objet de la visite de Lex Luthor…

Un œil rivé sur l’écran de l’ordinateur à présent allumé, l’ouïe de la jeune femme était attentive aux paroles de monsieur Luthor. Le Daily Planet fonctionnait assez bien, mais cela n’allait pas donner l’opportunité à Loïs de se reposer sur ses lauriers et de se tourner les pouces. Bien au contraire. Sa curiosité était légèrement élevée, car vouloir expressément la voir signifiait qu’il devait avoir d’excellentes raisons et en provenance de ce grand homme, il y avait quoi se poser des questions et rester sur ses gardes. Le regard bleuté de Loïs se posa sur Lex avant de s’écarquiller légèrement, se retenant de rire. « Chef de la rédaction ?  » Prenant une mine réfléchie, Loïs avait quelque peu baissé les yeux pour lui montrer qu’elle « réfléchissait », or que non, la réponse était toute trouvée. « Monsieur Luthor… Cela me flatte que vous soyez tant satisfait par mon travail, mais il faut que vous sachiez une chose :  » La journaliste le regardait à nouveau avec un petit sourire sur le coin des lèvres. « Je prends un immense plaisir à être sur le terrain. C’est ce qui me gratifie à chaque fois que je suis sur un scoop. Ecrire des articles arrive en seconde position. Etre la rédactrice résume en ce simple titre tout ce que je ne veux pas avoir en tant que journaliste.   » Elle but une petite gorgée d’eau de sa bouteille. « Perry a été un journaliste de renom impressionnant. Il m’a toujours inspiré et je l’admire beaucoup. Le travail qu’il fournit au sein de la rédaction est splendide. Rempli de poigne, de caractère. Autant je peux être à son image quand je dirige ma petite et fidèle équipe, autant diriger une salle de rédaction, je le laisse pour lui.  » Interdiction pour elle de devenir rédactrice-en-chef. Perry pourrait lui proposer ce poste des millions de fois que la réponse ne changerait nullement. Et cela en était de même à l’égard de Lex Luthor. Ainsi, prenant une légère inspiration, Loïs se leva de son siège pour se déplacer de quelques centimètres et mieux regarder la grandeur du PDG de LexCorp. « J’ai bien peur que votre déplacement a été en vain. Je suis honorée par votre proposition, mais la réponse demeurera non, je suis désolée.  » Elle se rapprocha un peu de lui, se penchant quelque peu pour lui murmurer ces quelques mots: «Et si je découvre que vous venez à mettre tout en oeuvre pour que Perry perde sa place, j'aurai bien peur que nous ne tiendrons pas une relation professionnellement amicale... » Ce n'était pas une menace, mais un avertissement tout en gentillesse...





_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membres

avatar

Messages : 37
Âge : 35 ans

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : PDG de LexCorp
Dollars : 56












MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   Sam 7 Nov - 19:14













Superman était dans les pensées de tout le monde, son surnom demeurait dans la bouche de tout les citoyens de Métropolis ne jurant pour la plupart que par cet homme, un homme ayant causé des dégâts in-considérable. Comment peuvent-ils vivre dans l'optique qu'il pourrait nuire à cette ville ? Au monde entier ? J'avais encore du mal à cerner ces personnes là et c'était assez frustrant de voir autant d'inconscient et d'ignorant. Encore heureux que certains se sont rendus compte que rien ne sera plus pareil depuis cette "guerre" ayant eut lieue à Métropolis. Son jugement se devait d’être établi, un jugement qui ne peut mener qu'à une seule issue: La mort ou l'emprisonnement. L'emprisonner est à ma connaissance impossible à ce jour, il faudrait que j'effectue des recherches plus approfondies afin de savoir si une prison pour Kryptonien existe. Le soumettre ne serait cependant pas une tache difficile et j'en ai les moyens, mais tâter le terrain est la première étape d'une longue guerre, que penseraient les citoyens en sachant que le Héros de Métropolis s'est fait soumettre par un simple humain ? A cette pensée, c'est un avenir des plus radieux qui se profilait à l'horizon.

Et contre son gré, Lois Lane allait m'aider sur cette voix, un sorte de tremplin pour mon ascension, suite à ça je m'en débarrasserai si elle vient à se mettre en travers de mon chemin. Je ne manqua donc pas de lui proposer un poste plus important et mérité tout en buvant aussitôt une gorgée d'eau. Sa réaction ne se fit pas attendre et une pointe de déception commençait à m'envahir en voyant qu'elle n'était pas enclin à accepter cette promotion. Perry White, ce vieil homme arrivait au bout du chemin, je ne lui donne pas longtemps avant de rendre son dernier souffle que ça soit avec ou sans aide. Je lâcha un soupir assez discret, bornée, oui elle l'était. " Il est vrai qu’être sur le terrain procure une adrénaline que ça en devient une addiction plutôt positive selon le poste occupé. Je pouvais parfaitement comprendre qu'elle préférait être sur le terrain, mais j'avais d'autres cartes sous la main. " Je me suis peut-être mal exprimé dans ma démarche, mais je souhaite que vous secondiez Perry tout en gardant votre poste actuel. Perry est un homme hautement qualifié pour ce poste, mais un regard neuf peut apporter énormément au Planet, vous êtes un modèle pour plusieurs, tout comme Perry l'est." Lui dis-je tout en essayant de tourner les phrases au mieux pour qu'elle puisse accepter la proposition qui apporterait énormément...dans mon intérêt personnel.

La convaincre serait assez simple si je me mettais à aller chercher tout ceux qui portent Lois en haute estime, néanmoins mêler les autres dans la conversation n'était pas mon but. Suivant La jeune rousse du regard, je ne pu qu'imaginer l'image qu'elle donnerait au Planet et l'attention que Superman porterait à cette dernière. Car oui, je ne suis pas bête, je sais parfaitement qu'elle irait en parler à Superman si elle venait à le croiser, un message qu'elle ferait passer pour mon plus grand bien sans qu'elle ne le sache. Quand je désire quelque chose, je fais tout pour l'obtenir. D'une traite je bu mon verre d'eau avant de sentir le souffle et d'entendre le murmure de Lane lorsqu'elle me lança une mise une garde. Mise en garde ou menace ? J'appréciai moyennement ça, elle était en-dessous dans la chaîne alimentaire, elle devrait rester à sa place si elle souhaite continuer sa carrière. Le regard rivé sur la fenêtre située dérrière le bureau, je laissa un sourire amusé s'afficher sur mon visage. " Je sais pas vraiment comment dois-je le prendre...une menace ou une mise en garde ?" Elle n'aurait pas du se lancer sur ce terrain.

Afin de ne pas la mettre mal à l'aise, je resta calme et positif que ça soit au niveau du ton de ma voix ou de l'expression faciale que j'arborai. Je détourna finalement mon regard vers elle. " Je ne fais visiblement pas l'unanimité dans le cœur des journalistes. Beaucoup ont tendances à me juger par les actions de mon paternel, comme vous à l'instant. Mais je vous en veux pas, je comprends. Je lui adressa un sourire se voulant rassurant au passage avant de déposer le verre. " Il est rare que je demande ça à une personne, mais j'aimerai savoir ce que vous avez entendu sur moi exactement pour penser que je ferai une telle chose." Lui dis-je alors que mon regard était posé sur le verre d'eau posé sur le bureau.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
When the power is in the wrong hands. [Lois Lane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» [Nouvelle Règle] Power in Stones (Le Pouvoir des Pierres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Justice :: Administration :: Tout début a une fin :: Version 1 :: Les Rps-