AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour, fous de DoJ et d'autres contrées ! Nous sommes actuellement en reconstruction !
Une peau neuve dans un corps sain ! Si jamais vous voulez garder votre compte, ou partir, pensez
à envoyer un MP à un membre du staff,
de même si vous voulez réserver un personnage en particulier !


Partagez | 
 

 La chasse reprend du service [Arthur Curry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Loïs Lane, journaliste au Daily Planet!

avatar

Messages : 356
Âge : Je suis âgée de trente-quatre ans.

Statut Matrimonial : J'ai réussi à me poser avec un homme! Et oui, tout peut arriver, finalement!
Métier : Je suis journaliste d'investigation pour le Daily Planet.
Dollars : -281












MessageSujet: La chasse reprend du service [Arthur Curry]   Jeu 8 Oct - 19:00














DESCRIPTION DU RP »
Depuis plusieurs semaines, Amnesty Bay entre dans l'une des villes qui est secourue par un homme aux pouvoirs fabuleux. Ce dernier, sans le vouloir, s'est attiré la curiosité de l'intrépide journaliste Loïs Lane. Peut-être réussira-t-elle à obtenir des informations sur lui et à lui attribuer un autre nom que "l'homme-poisson"...







quand l'imprévu s'installe...


Le monde est peuplé de mystères. Des mystères qui peuvent être très agréables si nous pensions notamment aux Sept Merveilles du monde, ou d’autres qui peuvent être moins réjouissants. Ces dernières années furent le lot de nombreuses découvertes. Cela commençait par l’existence d’une planète jumelle à la Terre où la vie pouvait avoir un semblant d’existence, mais surtout, par l’arrivée de nombreuses personnes possédant des pouvoirs phénoménaux. Des pouvoirs que beaucoup craignent. Certains ont raison d’avoir peur, d’autres sont simplement émerveillés et rassurés car ils ont enfin des personnes qui peuvent leur apporter un semblant d’espoir. Un espoir que chacun a besoin d’avoir en ces temps troubles. Le monde a changé. La magie existe. Inutile de penser au contraire. La science avait une part de magie également. Central City était peuplé de ces individus qu’ils surnomment être des méta-humains. J’avais beau essayé d’écrire, de mettre des mots sur les événements actuels, mais comment cibler les informations alors qu’elles ne cessent de se rejoindre encore et encore ?

« Concentre-toi Loïs. Tu peux faire encore mieux que ça ! »

Essayais-je alors de me convaincre en parlant à moi-même. Je sais ce dont j’avais besoin : de quitter Métropolis, ou du moins le Daily Planet pour chercher des scoops et surtout être dans le cœur de l’action, comme toujours. Je devais retrouver mes racines et tout commencera ici, à Amnesty Bay.

« Et tu viens de trouver un nouveau sujet passionnant, ma petite Loïs ! »

Souriante, j’abandonnais mon article en cours pour me concentrer au profit de plusieurs témoignages se déroulant à Amnesty Bay. Un homme semblerait avoir sauvé la ville du Maine plusieurs fois. Des attaques provenant, d’une part, sur la terre ferme, tandis que se focalisaient plus sur une zone aquatique. A travers les descriptions que certaines personnes avaient déclarées sur ce mystérieux homme, tout portait à croire qu’il avait un attrait tout particulier pour la mer, les océans et l’eau dans toute sa splendeur. Beaucoup le surnommaient l’homme-poisson et ce n’était pas très gratifiant pour lui, j’en étais convaincue. Ces dernières années m’avaient fait prendre conscience que j’avais une connexion envers le… « surnaturel ». J’étais attirée par le côté impossible du monde. La magie ne faisait pas partie de mes croyances et autant dire qu’à ce niveau-là, je ne croyais pas en beaucoup d’éléments, mais avec l’existence de Superman et de ces méta-humains… d’un Green Lantern, tout ceci alimentait ma curiosité. D’une façon ou d’une autre, je me sentais proche de toutes ces femmes, de tous ces hommes qui mettaient royalement leur vie en danger pour sauver le monde du chaos et de la destruction. Une partie de Métropolis n’arrivait pas à cerner toute la défense que j’apportais à Superman. Je mets de côté l’amour que je porte pour lui pour n’en voir que l’homme exceptionnel qu’il était : comment ne pas être fasciné par lui ? Par son histoire, par ses pouvoirs, par son attitude et la bonne volonté qui s’émane de lui ? Je ne pouvais pas être la journaliste attitrée de plusieurs justiciers, mais il était hors de question que je ne sois pas la première à avoir une entrevue avec cet homme-poisson !

« Wow ! »

Cette exclamation s’était manifestée car je suis arrivée à destination et je n’étais absolument pas déçue du voyage ! En effet, tout portait à croire que cet homme qui se battait contre des espèces appartenant à la voie maritime était celui que je recherchais. Je m’étais dissimulée derrière un coin de rue pour observer la scène, tout en prenant mon appareil photo afin de prendre quelques clichés ! Si je devais faire un article, il fallait bien que j’ai des preuves de mes avancements, sinon, je pouvais m’attendre à entendre les cris de Perry et ça… je pouvais aisément m’en passer ! La technique de cet homme était toute particulière : puissante, ferme, dure. Pour un homme qualifié de poisson, il était loin d’être doux et stupide ! Un sourire s’était étiré sur le coin de mes lèvres : je n’allais pas tarder à m’immiscer dans la vie de l’individu !

Le combat avait été terminé. La voie avait été dégagée et le « sauveteur » avait quitté les lieux pour se rendre sous la mer avec la capture de ces monstres. A son retour de la surface, je me suis avancée tout en me présentant.

« Loïs Lane, du Daily  Planet. Vous n’étiez pas attendu pour avoir une quelconque entrevue avec une journaliste, mais beaucoup de personnes parlent de vous et vous m’intéressez ! »

De toute sa grandeur, je m’arrêtais à quelques centimètres de lui, le regard levé pour garder un contact visuel avec ce dernier.

« Si vous avez du temps à m’accorder, je vous propose de nous installer à un endroit public, celui de votre choix et nous pourrions discuter. »





_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Aquaman

avatar

Messages : 33
Âge : 36 ans
Pseudo : Aquaman
*
Statut Matrimonial : Marié
Métier : Futur souverain
Dollars : 25












MessageSujet: Re: La chasse reprend du service [Arthur Curry]   Mer 21 Oct - 14:58













Ah, l’odeur de l’écume de bon matin. Cette odeur dont je ne pourrais jamais me défaire, une odeur à laquelle je ne pourrais jamais m’habituer. Cette sublime odeur qui me rappelle les moments où mon père m’emmenait sur la jetée, afin d’observer la mère, le couché de soleil et occasionnellement voir si ma mère n’allait pas passé. C’était toujours de très bons moments que je passais avec mon père. Et je me suis toujours dis que si un jour, par bonheur, je dois avoir un enfant, je lui ferais vivre les mêmes instants.

Cette nuit, je n’avais pas dormi sur Atlantis comme depuis deux ans mais dans le phare à Amnesty Bay. Parfois, il fait bon de se souvenir d’où on vient et de pourquoi on est qui on est. Nul besoin de préciser que ma femme ne m’avait accompagnée afin de ne pas me laisser passer la nuit seul, dans l’endroit où mon père était décédé. Je m’étais fais à l’idée maintenant, mon père était mort. Et même si je n’étais toujours pas sûr des conditions du décès, il n’était plus là. La nuit fut courte. Depuis presque un mois, une toute nouvelle pression gît sur mes épaules. Il ne s’agit plus d’Atlantis, il ne s’agit plus de mon travail humain, non, il s’agit des humains eux-mêmes. Depuis que j’avais décidé d’aider tant les océans que les humains, le mots était passé et de plus en plus de gens venaient vers Amnesty Bay afin de voir le fameux « homme-poisson ». Je n’arrive pas encore à me décider si c’est une bonne chose ou non. Je ne suis pas une attraction touristique et je ne veux pas le devenir. Mais, malgré tout, lorsque je me promène dans les rues, sur la jetée, je me rends compte qu’il y a bien des gens qui viennent ici. Et par dessus tout, ils consomment. Ils s’arrêtent dans les kiosques à journaux, dans les restaurants, les bars. Cela permettra peut-être à ma ville de regagner de son attrait et de devenir autre-chose qu’un simple port de pêche. Au final, avec le temps, j’étais devenu l’équivalent du Monstre du Loc Ness. Les gens fixant la mer afin de voir une créature hors du commun. L’idée me fit rire.

Comme souvent lorsque je suis dans le phare, je prends mon temps pour faire tout ce que j’ai à faire. Peut-être que j’irai faire un tour en Atlantis, mais rien de sûr. J’ai peut-être d’autres choses à faire. Passant la mâtiné à glandouiller en compagnie de ma femme devant la télévision, je pris la décision de faire quelque chose de mon après-midi. J’allais faire quelques courses, histoire de faire découvrir à ma femme la cuisine humaine. Sortant de l’épicerie dans laquelle j’allais avec mon père, j’entendis un bruit venant du port. M’éclipsant rapidement, je fis un grand bon pour arriver au port. Le temps du saut, la seule magie que j’étais capable d’utiliser transforma mes vêtements en mon armure de combat atlante. Celle que ma mère m’avait légué. Arrivé au sol, je vis des braqueurs en train d’attaquer la cirée d’Amnesty Bay. C’est bien la première fois que quelqu’un attaque ce lieu et cela montre l’intelligence de ces hommes. Le braqueur de base n’imaginerait jamais attaquer un tel lieu et pourtant, dans une ville portuaire comme la mienne, une bonne masse d’argent transite dans ce lieu où tous les premiers arrivages sont vendus. Inutile de dire que cela représenterait un butin de choc. Mais malheureusement pour eux, c’est sûr ma criée qu’ils tombent.

Ils commencèrent à s’enfuirent, le butin et j’attaquais leur voiture avec mon trident, crevant les pneus. Je sautais sur le coffre et arrachait le haut de la voiture, puis les jetais les uns après les autres par dessus bord, les entassant dans un recoin. La police arriva à ce moment-là, et d’un très grand bon, je plongeais dans l’océan. L’idée était de me faire discret. Je ne voulais pas que les gens voient mon visage. J’étais quelqu’un de connu ici, et je ne portais pas de masque comme beaucoup de héros. J’étais donc vulnérable aux gens d’Amnesty Bay. Me dirigeant rapidement vers Atlantis, j’entendis un nouveau bruit. Mais qu’est-ce qu’il se passe aujourd’hui ? Je levais la tête et me dirigeait vers l’origine de ce son. Des créatures marines attaquaient un bateau de pêche. Cette fois-ci, il ne s’agissait ni d’atlantes, ni de braconniers, non, c’était de véritables créatures marines dont j’avais déjà entendu parler. Elles sont carnivores et bien évidemment, leur nourriture préférée est la chair humaine. Pourquoi faire compliqué ?

Le bateau était en train de coulé, je donnais un rapide coup de trident à un d’entre eux qui m’observant et observant mon trident, partirent. Ils se dirigeaient vers le port. Bien évidemment. Attrapant l’ancre du bateau, je le tractais jusqu’au port avant de suivre les cris pour retrouver ces créatures. J’entamais un combat, seul contre cinq de ces créatures. Il ne me fallu qu’une dizaine de minutes pour casser leurs mâchoires et leurs jambes. J’utilisais une corde pour les attacher et les emmenaient en Atlantis. Visiblement, les gens voulaient que je me montre aujourd’hui. Une quinzaine de minutes plus tard, après avoir remis les créatures à une patrouille atlante à mi-distance de la cité, je me redirigeais sur Terre pour voir les dégâts et s’il y avait des gens que je pouvais aider. Mais à peine eu-je le temps de sortir des eaux que mon pire cauchemar apparu. Une rouquine avec un dictaphone apparue. Une journaliste. Et pas n’importe laquelle. Loïs Lane. Inutile de faire des recherches pour savoir de qui il s’agit. J’ai passé plusieurs séjours à Métropolis. Il suffit de lire une page du Daily Planet pour savoir qu’elle est teigneuse.

« Je n’ai pas vraiment le temps pour cela Miss Lane. Bien que je ne doute pas que la population de Métropolis ait un besoin avide de connaissance à mon sujet, je suis ici pour aider, pas pour devenir une marque de communication. »

Je commençais de me rediriger vers le port afin de me rendre en Atlantis et pouvoir discuter avec les scientifiques atlantes des créatures qui venaient d’attaquer avant de me rendre compte que la journaliste me suivait. Que voulait-elle de moi ? Pensait-elle sérieusement que nous allions nous arrêter dans un bar, autours d’un café, elle avec son dictaphone et moi avec mon trident ? Peu probable…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Loïs Lane, journaliste au Daily Planet!

avatar

Messages : 356
Âge : Je suis âgée de trente-quatre ans.

Statut Matrimonial : J'ai réussi à me poser avec un homme! Et oui, tout peut arriver, finalement!
Métier : Je suis journaliste d'investigation pour le Daily Planet.
Dollars : -281












MessageSujet: Re: La chasse reprend du service [Arthur Curry]   Ven 6 Nov - 6:55






quand l'imprévu s'installe...


Traquer les justiciers avait fini par être mon domaine de prédilection ces dernières années. Un domaine qui avait vu le jour avec l’arrivée improbable de Superman dans le monde des humains. Et c’est ainsi que mon périple sur les enquêtes de ces quelques justiciers avaient commencé. Des enquêtes qui nourrissaient grandement ma soif d’adrénaline, d’action et de curiosité. Je pouvais être une excellente battante et ne pas lâcher l’affaire lorsqu’une histoire m’intéressait. Aquaman faisait partie de cette curiosité qui m’alimentait et il me fallait me rendre à Amnesty Bay pour le voir de plus près et espérer avoir une interview. Avec Superman, j’ai dû recourir à plusieurs stratagèmes pour qu’il se daigne enfin à m’accorder une vraie interview sans que mon corps ne se retrouve suspendu dans le vide dans l’attente que le héros vienne sauver la demoiselle en détresse. Une méthode peu conventionnelle, c’était certain, mais j’avais été à court d’idées pour qu’il puisse s’intéresser à moi. Cette première et réelle interview avait ouvert plusieurs portes. Des portes où nous nous cessions de nous retrouver encore et encore… Des portes qui ont commencé, d’ailleurs, à s’ouvrir lorsque j’ai fini par découvrir son identité deux années plus tôt… Cela aidait beaucoup, mais les choses allaient être très différentes avec Aquaman. J’agissais au feeling, au gré du vent. Je ne prévoyais pas mes actes et j’agissais instinctivement. Alors oui, il est vrai que je l’ai quelque peu dérangé alors qu’il était en plein sauvetage contre des créatures marines sanguinaires et à veiller à ce que la petite population autour soit en sécurité. Après tout, cela faisait partie de mon rôle de journaliste, malheureusement pour lui. Avant d’aller à sa rencontre, quelques clichés furent pris autant de ces monstres étranges que d’Aquaman agissant dans toute sa splendeur pour protéger la terre ferme. Aller vers lui aussi directement ne me surprit guère de la réponse retournée par ce dernier. S’il pensait que ses mots allaient m’arrêter, il se trompait. Je suis certainement une journaliste d’investigation qui avait réussi à faire ses preuves sur le terrain, mais je possédais un cœur et une compréhension envers ces personnes qui risquaient leur vie pour sauver celle des autres. L’entendre avait juste élargi le sourire qui s’était installé quelques instants plus tôt sur mon visage.

« Vous m’insultez. Le monde a besoin de savoir que d’autres héros existent à l’instar de Superman, de Green Arrow ou encore de Batman. Si vous pensiez que vous n’alliez pas attirer l’attention avec vos actes, vous vous trompez. »

Quitte à ranger le dictaphone si ça le dérangeait, je sortirais simplement mon bon vieux calepin et mon stylo. Les vieilles habitudes ne changeaient guère, même pour les meilleurs. Alors qu’il s’avançait pour se diriger à nouveau vers le port, je me suis mise à le suivre telle une petite sangsue qui s’attache à sa proie pour mieux la mordre ensuite. Sauf que j’étais plus douce qu’elle… Enfin, à peu de choses près…

« Je ne doute pas que vous avez des responsabilités à prendre, à assumer et à assouvir et je veux bien m’excuser de vous importuner en de telles situations, mais sachez que je ne vous lâcherais pas. Ainsi, vous pouvez répondre à quelques questions anodines maintenant et reprendre la suite un peu plus tard, lorsque vous serez un peu plus libre. »

J’avais un peu accéléré mon rythme de pas pour me positionner juste devant lui afin de l’obliger à l’arrêter. Mon positionnement avait valu à ce que mon regard se plante dans le sien et que je ne le quitte pas du regard. Aux premiers abords, il pouvait faire peur de par sa taille et sa carrure digne d’un vrai guerrier. Mais il ne me faisait pas peur. Et j’allais lutter pour obtenir ce que je voulais.





_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: La chasse reprend du service [Arthur Curry]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse reprend du service [Arthur Curry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La waaagh! Dromar reprend du service!
» Stein reprend du service [Pv: Musashi]
» Arthur Curry - Aquaman
» Un petit malentendu (arthur curry)
» Le Sénéchal Noir reprend du service [DC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Justice :: Administration :: Tout début a une fin :: Version 1 :: Les Rps-