AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour, fous de DoJ et d'autres contrées ! Nous sommes actuellement en reconstruction !
Une peau neuve dans un corps sain ! Si jamais vous voulez garder votre compte, ou partir, pensez
à envoyer un MP à un membre du staff,
de même si vous voulez réserver un personnage en particulier !


Partagez | 
 

 Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




You have failed this city! (oliver)

avatar

Messages : 288
Âge : 31 ans
Pseudo : Green Arrow

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Ancien PDG de Queen Consolidated
Dollars : 307



Feuille de personnage
Groupe/Organisation:
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Aucun pouvoir/Arc + différentes types de flèches/ Excellent combattant, grand acrobate, redoutable archer, excellent escrimeur










MessageSujet: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Dim 20 Sep - 18:14














Il y a quelque temps, Oliver a eçu un message annonçant une menace d'une extrême importance faisant allusion à la fin de Starling City, mais ça fait quelques semaines qu'il n'y a plus rien. Etant le seul au courant, Oliver a gardé ça pour lui, mais plus le temps passe et plus il pense à un canular. Pour ce changer les idées, il a organisé avec l'aide de sa sœur une fête au Verdant. Il est cependant loin de se douter qu'une menace plane au-dessus de Starling City et que cette soirée va signer la fin d'une ère.»

















Le sourire aux lèvres, j'entra avec une certaine assurance à l'intérieur du Verdant qui désormais était tenue par ma sœur. Ca me faisais un peu bizarre de me dire que cette boite était auparavant à moi, c'est moi qui ai eut l'idée de l'ouvrir, avec l'appui et le soutien de Tommy à l'époque où j'étais le fils de riche coureur de jupon et irresponsable. Je n'ai jamais fais de grandes études pour bénéficier des capacités à gérer un tel endroit, mais mon argent suffisait pour enfreindre quelques lois et diplômes. On n'a prit la vie comme elle venait et depuis, cet endroit perdure et commence à prendre de plus en plus de l'allure entre les mains de Thea. Elle faisait du bon boulot, je dois l'admettre, aucun regret qu'elle ait prit les rennes. D'un autre coté il n'y avait pas d'autres alternatives, je n'étais plus en charge du Verdant suite à un malheureux incident m'ayant écarté de la circulation et pour entretenir la cachette située au sous-sol, il fallait que cet endroit continue de vivre. C'est donc dans l'insouciance la plus totale que tout le monde dansait, buvait, chanter, faisait quelques folies dans certains coins de la boite. Oui, disons que j'ai déjà pu exploiter ce coté-ci d'une bonne nuit de fête où l'alcool prend une place assez importante. Qu'ils profitent du calme qui règne, ils ont bien raisons.

Comme à mon habitude dans une telle situation, j'ai mis un costard noir, le plus beau de la garde robe pour paraître le plus serein et calme possible afin de me fondre dans la masse sans paraître pour quelqu'un de bizarre ou de reclus. Au départ l'idée ne m'a pas vraiment enchanté pour la simple et bonne raison que j'ai perdu toute notion d'amusement ou même la définition du mot "fêtard". Nous sommes des humains, nous avons des besoins, des envies, il ne faut pas reculer, nous ne vivons pas dans une grotte. Croisant quelques regards sur mon chemin, j'adressa quelques sourires tout en inclinant légèrement la tête en guise de salutation tout en essayant de me frayer un chemin par la foule. Oublier tout les problèmes, voilà le but de la soirée. Et qui vis-je au loin ? Diggle accompagnée de Lyla, son actuelle femme.

" Comment vas le couple de l'année ?"

Diggle et Lyla, ils vont vraiment bien ensemble et je suis content pour eux que ça puisse marcher malgré la vie charger de l'un comme de l'autre, ils ont su trouver le bon équilibre. Je fis la bise à Lyla avant de serrer la main de Diggle dans une poigne virile comme on n'en a l'habitude.

" On va bien. Tu sais Oliver, j'aurai jamais pensé que l'idée d'organiser une fête te passe par la tête ces temps-ci, une agréable surprise dont j’espère que tu profiteras..."

Écoutant attentivement les paroles de Diggle, je laissa néanmoins mon regard divaguer un peu partout, apercevant un peu plus loin Thea, non loin du comptoir.

" Il faut parfois faire abstraction de certaines choses pour penser à soi, c'est un ami qui me l'a fait comprendre....à plus tard."

Je fis bien entendu allusion à lui, il a souvent insinuer ce genre de choses, que je ne prenais pas assez de temps pour moi, que j'étais un peu trop focalisé sur mes sorties nocturnes et que ça ne ferait qu'empirer les choses. Il avait raison. Continuant finalement mon chemin, je me dirigea cette fois-ci vers Thea alors qu'elle avait le dos tourné, je vins prendre la parole tout en me postant à ses cotés.

" Un coup de main de Speedy ?"

Speedy, une longue histoire avec ce surnom, j'ai toujours aimé la surnommer comme ça, ça lui allait bien et ce même si parfois elle essayait d'éviter qu'on le dise. Tout ce que je voulais, c'était de retrouver petit à petit la complicité que j'avais avec elle autrefois, ça se fera petit à petit.

" Enfin, je sais que tu arrive à gérer l'endroit, ça se voit, mais Roy n'est pas là, je me dis que ça pourrait t'alléger un peu que d'avoir un coup de main. Tu pourrais profiter un peu de la soirée tu penses pas ?"

Qu'elle s'amuse un peu aussi, si tout allait bien il y aurait Laurel, elle la considère un peu comme sa grande sœur, papoter entre filles ne lui ferait pas de mal, elles aiment ça. Si je me trompe pas il y aura aussi Kyle, Barry, Hal et Felicity, de quoi passer une bonne soirée. J'étais d'ailleurs assez impatient de revoir Kyle, Barry et Hal. La seule question que je me posai sur le moment était de savoir où était Sara, que faisait-elle ? Je lui avais proposée de venir, mais elle n'était pas obligée de faire son retour en public. La laisser à l'écart n'était pas mon intention, mais je savais que ça pouvait être dur de revenir comme ça alors qu'elle est supposée être morte. Il ne restait plus qu'à attendre, la soirée ne fait que commencer et d'ailleurs, c'est avec une bonne coupe de champagne que je commença la mienne.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Thea Queen

avatar

Messages : 78
Âge : 19 ans

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Gérante du Verdant
Dollars : 158



Feuille de personnage
Groupe/Organisation:
Pouvoirs/Equipement/Habiletés:










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Dim 20 Sep - 19:36


La soirée bat son plein depuis un petit moment déjà. J'ai pas une minute à moi mais j'ai toujours aimé ce genre d'ambiance un peu survoltée, électrique mais dans le bon sens.
Les gens sont de bonne humeur, ou en tout cas ils font super bien semblant et c'est plutôt contagieux. Je me vide la tête de tout ce qui m'empêche de dormir, qui me fait trop cogiter et j'arrive, pour une fois, à profiter totalement du moment présent sans me sentir à coté de la plaque. Ca change et je pousse un profond soupir de soulagement sans même m'en rendre compte alors que je pose une ombrelle sur un joli cocktail coloré bourré d'alcool à en fait exploser un éthylotest. Je suis plutôt fière de moi et je le dépose avec deux bières sur un plateau qui disparait en un clin d'œil, emporté je ne sais où par une serveuse aussi rapide que l'éclair.

Je me focalise sur une autre commande, me trémoussant sur mes talons aiguille sans même m'en rendre compte au rythme de la musique et chantonnant même quelques paroles. J'arrive, je ne sais pas comment, à ne pas tacher ma robe, exploit vu que ça n'arrête pas depuis le début de la soirée. Mais je continue de faire mon petit effet bling bling avec le tissu argenté où se reflètent les spots au moindre de mes mouvements.
Je passe tellement de temps en tenue d'entrainement ces derniers temps que j'avoue être ravie de pouvoir m'habiller comme j'aime et de ressortir certaines robes du placard pour ce genre de grandes occasions. L'espace d'une secondes, je me demande si je n'avais piqué cette tenue d'ailleurs, à l'époque ou Oliver venait tout juste de revenir.
Cette pensée me rend un peu nostalgique, sans bien que je comprenne pourquoi mais j'ai de la chance, je suis vite interrompue dans le fil de mes pensées.

Je sursaute en effet alors que j'entends une voix derrière moi et j'ai un large sourire quand je reconnais la silhouette qui se pose à mes cotés.

"Speedy… Ca me fait bizarre de t'entendre m'appeler comme ça. Ca faisait longtemps non ? Et ça me manquait en fait. Comme quoi j'aurais jamais cru te dire ça un jour."

J'ai un rire à sa proposition mais, surtout à sa justification. Comme s'il avait peur que je me vexe parce qu'il veut m'aider. Il faut dire qu'on marche un peu sur des œufs tous les deux, depuis qu'on a eu notre petit tête à tête dans l'entrepôt. Enfin, les choses se passent très bien hein, c'est juste qu'on doit réapprendre à se faire confiance, à se dire toute la vérité, ce genre de trucs qui n'était plus à l'ordre du jour depuis bien longtemps dans notre famille. Ca fait un peu bizarre mais ça soulage, même si je me rends bien compte qu'il y a encore bien des zones d'ombre entre nous. Mais le temps va arranger les choses non ?
C'est déjà le cas d'ailleurs. La preuve, il est là, juste à coté de moi et tout va bien.

"Je dis pas non à un coup de main et mon amour-propre devrait s'en remettre. Y a un monde fou en plus. Comme quoi, quand les Queen décident d'organiser une petite fête, la terre entière décide de venir. On a toujours autant la cote c'est cool non ?"

J'ajoute ensuite, la mine malicieuse, lui assénant une bourrade d'un coup d'épaule en désignant un groupe de jolies filles non loin.

"Mais t'es pas sensé être là pour t'amuser un peu aussi ? Ou alors tu veux toutes les éblouir en montrant tes talents de barman ! Préviens-moi, que je me cache sous le comptoir si tu veux jongler avec des bouteilles."

J'attrape alors une flûte de champagne et je la fais tinter contre celle de mon frère, me contentant d'effleurer mes lèvres avant de lâcher un
"santé" d'un ton particulièrement joyeux.

"Les autres sont déjà là ? J'ai cru voir Diggle pas loin mais il avait l'air vachement occupé."

J'ai pas encore eu le temps de le remercier, pour m'avoir envoyée chercher mon frère. Il faudra absolument que je le fasse. Sans lui, je sais pas trop où on en serait tous les deux. On verra ça plus tard. Pour le moment, tout roule et ça, ça fait un bien fou.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Felicity Smoak

avatar

Messages : 61
Âge : 27 ans
Pseudo : Heu... La Geek de la Team Arrow ?

Statut Matrimonial : Célibataire. Disons que c'est un peu compliqué.
Métier : Informaticienne pour Queen Consolidated officiellement. Officieusement, je suis hacker. Toutes les données mises en ligne n'ont aucun secret pour moi.
Dollars : 93



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Team Arrow
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Hacker










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Dim 20 Sep - 21:53



Tot ou tard, on en paye le prix
Mission, le 20 septembre



Une soirée au Verdant était précisément ce dont nous avions besoin. Un peu de légèreté ne pouvait pas nous faire du mal, bien au contraire. Nous passion tant de temps à courir après les criminels que nous oublions parfois que nos vies ne se résumaient pas à ça. Diggle avait été le premier d’entre nous à s’être jeté à l’eau et à s’être accordé une vie privée, de famille. Souvent, je l’enviais. Il avait tout ce que je doutais d’avoir un jour : un époux, des enfants, un foyer dans lequel il pouvait puiser sa force et se reposer. Cette vie, je la voulais avec un homme qui me serait toujours inaccessible.

En entrant dans la boite de nuit, je n’étais pas seule. J’avais demandé à l’un de mes amis de m’accompagner. Il n’était vraiment qu’un simple ami. Si nous avions diné plusieurs fois ensembles, il n’y avait aucune étincelle entre nous ni de son côté, ni du mien. Ce n’était pas la peine de nous forcer. Et de toute façon, mes pensées étaient complètement dirigées vers un autre homme. Cela aurait été injuste de lui donner de faux espoirs alors, qu’au final, je n’étais pas prête à tourner la page. Il l’avait parfaitement compris et accepté quand même de me tenir compagnie ce soir. Il m’éviterait ainsi de me noyer dans me champagne à chaque fois que je verrais Oliver discuter avec une autre femme. Si je n’étais pas encore prête à lui faire totalement confiance concernant mes sentiments, je n’étais pas prête à renoncer à lui. J’avais simplement besoin d’un peu de temps et surtout de vérifier que, ce qu’il m’avait dit, ce soir là sur le toit, était sincère. Il m’avait déjà brisé une fois le cœur, et je ne voulais pas que cela se reproduise de nouveau.

En nous mêlant aux invités, Clayton et moi étions rapidement tombés sur Diggle et Lyla. Ils allaient vraiment bien ensembles tous les deux, et resplendissaient de bonheur. Je les accaparais pendant plusieurs minutes, avant de m’éclipser lorsque d’autres convives vinrent leur parler. Je trinquais avec mon cavalier de ce soir, avant de boire une gorgée de champagne. Je ne comptais pas en boire plus, même si je gardais la coupe en main. Je ne tenais pas vraiment l’alcool et je préférais rester sur mes gardes au cas où les choses tourneraient mal. Oui, nous étions là pour profiter un peu de la vie, malgré tout, j’avais appris ces dernières années à toujours rester sur mes gardes. J’hésitais un instant à aller saluer Oliver, mais je ne le fis pas. Il était occupé à aider sa sœur et il semblait heureux de passer un peu de temps avec elle. Je lui fis un vague signe de la tête, avant de me remettre à discuter avec Clayton, tout en essayant de me détendre.

_________________


Dernière édition par Felicity Smoak le Mer 30 Sep - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/




a deceased assassin (white canary)

avatar

Messages : 179
Âge : 25 ans
Pseudo : White Canary - Ta-er al-Sahfer

Statut Matrimonial : Depuis ma résurrection, c'est difficile à dire mais mes sentiments sont toujours là et puissants.
Métier : Aucun pour le moment.
Dollars : 176



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Justiciers
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Combattante experte au corps-à-corps, se bat avec un bâton téléscopique.










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Lun 21 Sep - 17:01


     

     

      Oliver, Thea, Felicity, Sara, Nyssa, Kyle, Barry & Hal
      Tôt ou tard, on n'en paye le prix

   Une soirée au Verdant… C’était ce qui était initialement prévu par Oliver ce soir. Il m’avait envoyé cette invitation au cas où je l’accepterais. Lorsque j’avais reçu cette invitation, j’avais tout de suite dit que je n’irais pas là-bas, car j’avais des choses plus urgentes à faire à Starling City. Mais à force d’y réfléchir, je me disais que c’était une bonne chose. Depuis mon retour, j’avais vécu pas mal de choses. J’avais fait pas mal de mauvaises rencontres comme Bane ou encore Slade Wilson. J’avais également une piste concernant mon assassinat, mais je n’avais pas encore franchi le premier pas. Il fallait que je sois bien certaine des informations de Bane avant de me lancer dans une vendetta personnelle. Alors oui, cette soirée était peut-être une bonne chose pour me sortir un peu de mon quotidien, pour profiter un peu des contacts sociaux qui me manquaient. Voilà un certain temps que je n’avais pas revu Oliver, je ne savais même pas si tout le monde était au courant de mon retour. J’avais eu l’occasion de croiser quelques personnes, mais sans plus. J’étais restée très distante avec mon ancienne vie pour certaines raisons personnelles. Il fallait bien avouer que tout ceci m’avait changée quelque peu. Je n’étais plus la même qu’avant même si j’étais belle et bien là. Comme me l’avait dit Merlyn, le Puits de Lazare change quelqu’un. Et dans mon cas, c’était particulier, car j’avais été morte pendant un certain temps déjà.

J’enfilai donc une robe rouge. Une robe que je n’avais plus mise depuis un certain temps. Il m’arrivait de la porter lorsque je travaillais de temps en temps au Verdant, peu après mon premier retour à Starling City. Je l’appréciais beaucoup et ça me changeait de ma tenue blanche de justicière. Je pris donc la direction du Verdant qui se trouvait dans l’ancienne usine de Queen Consolidated. D’où j’étais, je pouvais entendre la musique de la boîte entretenue d’une main de maître par Thea Queen. Elle, je ne l’avais pas encore revue depuis mon retour. Je franchis donc la porte du Verdant en prenant une grande bouffée d’air.  Je fis quelques pas à l’intérieur. Mes yeux balayèrent la salle de droite à gauche. J’espérais sincèrement qu’Oliver avait touché un mot de ma situation à ses proches, histoires qu’ils ne fassent pas une crise cardiaque en me voyant ou qu’ils ne me prennent pas pour un métahumain capable d’imiter les apparences, bien loin de Central City. Je m’approchai donc du bar, dans le coin où se trouvait Oliver.

« Bonsoir Ollie. » Il ne devait certainement pas s’attendre à me voir, moi qui avais coupé volontairement les ponts depuis mon retour. Mais peut-être qu’aujourd’hui, il était temps que ça revienne comme avant. Enfin, du moins, faire semblant… Rien ne serait plus pareil, mais en tout cas, j’espérais pouvoir à nouveau aider Arrow dans sa quête bien que je gardais mon objectif principal en tête et dont Oliver ne pouvait pas vraiment m’aider.  Ma mort se devait d’être vengée. Tôt ou tard. 


   


     
BY .SOULMATES


_________________

SARA LANCE - WHITE CANARY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Nyssa Al Ghul

avatar

Messages : 37
Âge : L'âge n'est que futilité. Être l'une des utilisatrices de cette eau divine altère grandement sur l'âge qu'elle peut avoir. Sa carte d'identité indique une année de naissance qui lui donnerait la trentaine d'années. Alors qu'officiellement, ça ne doit pas être le cas.

Statut Matrimonial : Bien qu'elle soit officiellement libre, son coeur est pris et aucune personne ne pourra remplacer l'élue de son âme.
Dollars : 17












MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Sam 26 Sep - 5:01











Le Verdant. Un endroit qui m’avait toujours semblé être ridicule, quasiment inutile pour la vie en elle-même. Ma vision avait été quelque peu modifiée lorsque je m’étais un peu rapprochée de Laurel afin d’être en contact avec la seule personne qui a connu Sara durant toute sa vie. Aujourd’hui, Sara était de retour. Un retour qui avait entraîné beaucoup de changements dans sa vie et j’en étais en grande partie responsable. Les eaux sacrées du Puits ne sont pas connues pour avoir d’excellentes vertus sur la santé. Bien qu’elles puissent guérir, soigner des blessures et faire revenir à la vie des vies humaines au moyen d’un rituel, le « bien » n’était toujours pas tout blanc et c’est ainsi qu’en ayant réceptionné cette invitation pour une soirée au Verdant que je m’étais vue obligée d’accepter. Une acceptation qui avait une bonne raison : Sara. Je ne comptais pas la laisser seule. Elle risquerait de rencontrer pas mal de personnes là-bas et d’être en contact avec la responsable, malgré elle, de sa mort. Une identité que je ne lui révélerais pas. J’étais certainement une personne violente qui ne possède aucun scrupule, mais j’ai un cœur et un esprit compréhensif. Merlyn était le véritable responsable et seul lui en paiera les conséquences, aussi douloureuses soient-elles.

Ma présence était dérisoire et futile. Je ne suis pas la bonne « amie » avec qui partager de bons moments à boire des verres et à danser sur la piste. J’ignorais même comment m’apprêter pour ce genre de soirées. Néanmoins, tout en sachant la présence de Sara, je fis des efforts pour me vêtir d’une simple robe noire, laissant apparaître mes épaules dénudées. Je me sentais un peu à l’étroite, mais elle ne me sera d’aucune gêne pour effectuer des mouvements plus combattants. Je pris soin que mes cuisses puissent tenir une arme sur chacune d’elle, dont ma dague notamment. Je me montrais toujours méfiante et prévoyante. A défaut de posséder mon attirail habituel, ces armes discrètes et mon aptitude au combat pourraient subir si un illuminé osait foutre un chahut conséquent.

A l’entrée du bâtiment, mes yeux balayèrent son intérieur. Plusieurs personnes étaient déjà présentes dont les Queen et l’informaticienne. Mon regard continuait de scruter la salle afin de déceler aucune menace. Mon alarme ne connaît pas le repos. Je finis par m’avancer et à me diriger, tel un robot sans pensées, vers le bar. Je m’arrêtais net en apercevant la silhouette de Sara : elle était magnifique dans cette tenue. Une robe, une couleur qui lui allèrent parfaitement et harmonieusement bien. Un sourire aux lèvres, je me rapprochais un peu plus. Non sans vouloir faire peur à ma protégée, une main avait simplement effleuré sa chevelure avant de me positionner à ses côtés. Mon regard se posa sur elle en premier lieu. «  Je ne t’ai jamais vu aussi féminine. Tu es très élégante ainsi.   » Un clin d’œil s’offrait habilement à celle que j’aimais. «  Que tu sois ou non content de me revoir, sache que je ne partirais pas d’ici. Que tu le veuilles ou non. » Des mots adressés à Oliver. Mots prononcés d’un calme, d’un sang-froid inouï. Autant dire les choses telles qu’elles après tout. Ne manquant pas d’amabilité et de politesse, j’adressais un petit, quasi discret signe de tête à ceux ayant connu de manière brève.

MISE EN PAGE FAITE PAR HEXACTIC/LOÏS




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Invité













MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Dim 27 Sep - 12:39













Je ne savais pas trop ce que j'allais faire à cette soirée, mais Oliver m'avait demandé de m'y rendre, selon ces dires, il était temps de laisser la tristesse et les mauvaises passes derrière nous, du moins pour une nuit, laissant ainsi le plaisir prendre la place. Un petit party au Verdant, voilà ce qu'il offrait à ses alliés, une chance de passer une belle soirée, loin des costumes, enfin si c'était vraiment possible de faire ça. Pour l'occasion, j'avais sorti une de mes chemises grises, l'accompagnant d'un pantalon noir, j'aurais pu ajouter à ceci la cravate, mais je n'aimais pas tellement, je décidai donc de la laisser de côté. Je quitta donc Coast City, prenant la direction de Starling City ne sachant absolument rien de ce qu'Oliver nous réservait, mise apport bien sûr de l'alcool et de la musique, parfois trop forte. Fidèle à mes habitudes, j'avais enfilé ma bague, me facilitant ainsi le trajet d'une ville à l'autre, évitant le trafic de la voie routière. Les deux villes n'étant pas très loin le trajet se fit assez rapidement, me permettant ainsi de retirer ma bague, la laissant tomber dans ma poche de pantalon, après m'être posé devant le fameux club tenu par la sœur d'Oliver.

Je pris le temps de respirer l'air frais de l'extérieur, faisant ensuite mon entrée dans le club, regardant un peu partout, cherchant à trouver notre hôte ou une autre personne que je connaissais du regard. Je savais qu'Oliver avait invité plusieurs personnes, dont Hal, mais je n'avais pas réussi à savoir si il comptait se présenter ou pas, préférant peut-être courir les jupons dans notre ville à nous. Mon regard fut attiré en premier lieu par la présence de John Diggle, le garde du corps d'Oliver en quelques sortes, je décida donc de m'approcher de lui, le saluant rapidement d'un geste de la main, avant de finalement arriver devant lui.

« Bonsoir John, content de te revoir, tu n'aurais pas vu Oliver par hasard ? »

John me salua à son tour, m'informant que la dernière fois qu'il avait vu Oliver, ce dernier était au bar. Je le remercia, tout en reprenant ma marche en direction du bar, afin de finalement me retrouver au côté de l'ainé des Queen. Une fois arrivé au côté d'Oliver, je me racla faiblement la gorge, pour finalement prendre la parole. « Attention tout le monde le meilleur est arrivé, ça va bien Oliver ? » Dis-je en rigolant ? Après tout il fallait bien rire un peu, nous étions ici pour ça. Je m'approcha d'un geste rapide du bar, demandant à la jeune femme qui m'était encore inconnu de me servir une bière, lui adressant rapidement un sourire, avant de me retourner à nouveau vers l'hôte. « Alors tu vas me présenter des gens, j'espère, qui qui viens ? Hal, Barry, Félicity ? C'est les seuls que je connais avec Diggle, mais je l'ai déjà vu lui. Ta sœur sera présente ? » Je remercia ensuite la jeune femme qui me remis ma bière, ne sachant même pas qui s'agissait en fait de la sœur d'Oliver. J'approcha ensuite ma bière de ma bouche afin de prendre une gorgée, en même, j'allais pouvoir respirer un peu n'ayant pas arrêté de parler depuis mon arrivé.

HJ: Si quelques chose ne va pas n'hésitez pas à me le dire..




Revenir en haut Aller en bas




black canary

avatar

Messages : 86
Âge : 30 ans
Pseudo : Black Canary

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Assistante du procureur de Starling
Dollars : 57



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Team Arrow
Pouvoirs/Equipement/Habiletés:










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Dim 27 Sep - 18:19

Laurel Lance & Team Arrow ♦ calm before storm.
Un message d'Oliver, une soirée au Verdant. Durant l'espace de quelques secondes, Laurel eut l'étrange sensation d'être revenue plusieurs années en arrière. A l'époque où elle et Oliver avaient l'habitude de passer des soirées endiablées dans la boite de nuit du jeune homme. Oh, Laurel n'avait jamais raffolé de cette facette d'Oliver, préférant les soirées intimistes en tête à tête. Mais elle voulait faire plaisir à l'homme qu'elle l'aimait, elle voulait tout partager avec lui et à l'époque, cela signifiait fréquenter le Verdant. Lorsqu'elle reçut ce fameux message, Laurel hésita. Entre la mort de sa soeur, son entrainement intensif aux côtés de Nyssa, ses débuts en tant que Black Canary et le retour de Sara parmi les vivants, elle n'avait pas eu une seule seconde à elle. Elle avait depuis bien longtemps perdu l'habitude de ce genre de futilités et pour être honnête, elle n'avait pas vraiment envie d'y retourner. L'idée de se retrouver entourée par une foule de fêtards et de bouteilles d'alcool ne la séduisait absolument pas. Mais retrouver ses amis pour enfin passer un moment de détente réussit tout de même à la convaincre. Cela leur ferait à tous le plus grand bien, elle en était bien consciente. Laurel envoya donc une réponse positive à Oliver, elle serait là.

Se laissant prendre au jeu de la nostalgie que lui inspirait cette soirée, elle passa deux bonnes heures à se préparer. Choix de la robe, des chaussures, de la pochette. Douche, maquillage, coiffure, parfum. Laurel avait l'impression que cela faisait des siècles qu'elle ne s'était pas livrée à ce genre de rituels. Elle devait avouer que prendre du temps pour se pouponner lui avait manqué et elle esquissait un sourire face au miroir. Sara, Oliver et elle, réunis comme à la belle époque. Enfin... la belle époque... Le sourire de Laurel disparut bien rapidement laissant place à une légère amertume. Car à l'époque, tout n'était pas aussi rose qu'elle le pensait. Elle, qui croyait en son histoire avec Oliver, était tombée bien bas en apprenant qu'en réalité il l'a trompé avec sa propre soeur. Cette blessure avait mis du temps à guérir et aujourd'hui, elle leur avait pardonné à tous les deux mais une douleur s'emparait toujours de son coeur lorsqu'elle y repensait. Laurel ne put également s'empêcher de penser à celui qui ne pourrait pas être à cette soirée pour compléter le tableau. Ce pauvre Tommy. Malgré les tensions qui avaient pu existé entre eux durant leurs derniers moments passés ensemble, sa présence lui manquait terriblement. Son amitié lui manquait terriblement. Ne souhaitant pas se laisser submerger par tous ces démons du passé, Laurel chassa toutes ces sombres pensées de son esprit. Le but de cette soirée était justement de se changer les idées, hors de question donc pour la jeune femme de tout gâcher et de s'apitoyer sur son sort. Elle préféra alors penser à la joie qu'elle avait ressenti en retrouvant Sara, elle se raccrochait à ce bonheur de pouvoir à nouveau partager du temps avec elle.

Au volant de sa voiture, Laurel prit donc le chemin du Verdant, stressée mais aussi excitée par la soirée qui l'attendait. Si elle ne l'avouerait jamais, elle avait en grande partie accepté de venir à cette soirée pour Oliver. Ces derniers temps, elle avait plus que jamais besoin de sa présence. Il avait été là pour l'aider à surmonter la mort de Sara et même s'il avait d'abord désapprouvé sa reprise du flambeau sous le masque de Black Canary, sa présence était primordiale pour Laurel. Il était le seul à savoir l'apaiser et la jeune femme avait envie, elle avait besoin de le voir. Même si elle doutait qu'il ait encore aujourd'hui des sentiments pour elle, après tout ce qu'ils avaient traversé, elle tenait à ce qu'il fasse parti de sa vie. Elle était donc très impatiente de le retrouver ce soir, ne serait-ce que pour obtenir un regard, un sourire de sa part. Assise face à son volant, garée devant le Verdant, Laurel prit quelques minutes pour se donner du courage. Elle prit une grande inspiration et sortit finalement de son véhicule. La musique résonnait derrière les murs du club, laissant deviner un beau début de soirée. Le vent dans les cheveux, elle s'avança vers la porte d'entrée, esquissant un sourire au vigile qui gardait les lieux puis elle pénétra dans le Verdant.

A peine avait-elle mis un pied dans le club que son regard tombé sur Felicity. Laurel prit alors de nouveau une grande inspiration. Elle appréciait énormément la compagnie de la jeune femme qui lui avait prouvé à de nombreuses reprises son soutien et sa loyauté. Mais Laurel savait également que Fél éprouvait des sentiments pour Oliver, pire encore, elle sentait que ces sentiments étaient réciproques. Laurel tenait beaucoup à eux et ne souhaitait que leur bonheur mais elle savait pertinemment qu'elle ne supporterait pas de voir leur rapprochement s'effectuer sous ses yeux. Elle aimait toujours Oliver et elle n'était pas encore prête à le voir dans les bras d'une autre, surtout pas ceux d'une amie. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle évitait toujours soigneusement de se retrouver dans la même pièce qu'eux, dès qu'elle le pouvait. Mais ce soir, elle n'aurait pas le choix, elle devrait affronter le duo en gardant le sourire. Hors de question qu'Oliver ressente sa jalousie. Laurel détourna donc très vite son regard de Felicity cherchant Queen parmi la foule. Mais ce dernier, au bar, semblait déjà bien entouré. Thea, Sara, Nyssa, Kyle... Oliver ressemblait plus à un aimant qu'à un hôte de soirée. Cela amusait Laurel qui se mit à sourire bêtement avant d'aller prendre place sur un tabouret à l'autre bout du bar. Elle avait besoin d'un petit remontant pour l'aider à se détendre. Bien sûr pas d'alcool pour la belle, seulement un verre de limonade avec plein de bulles qui feraient l'affaire.


©clever love.

_________________


© SIGNATURE BY SOLOSAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




L'homme le plus rapide du monde! (flash)

avatar

Messages : 135
Âge : 27 ans
I'm the fastest man alive!
Statut Matrimonial : Vouloir jouer au héros à temps plein demande pas mal de temps et bon nombre de sacrifices, comme celui de renoncer à la personne que l'on aime afin de la préserver. Ainsi ais-je décidé de condamner cette partie de moi-même pour demeurer célibataire.
Métier : Officiellement, aux yeux du monde, je ne suis qu'un analyste scientifique ordinaire au sein de la police de Central City.
Dollars : -14












MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Lun 28 Sep - 1:50













« Barry ? Qu’est-ce que tu fais encore ici ? C’était pas ce soir ta grosse fiesta avec Queen ? »

Assis devant mon tableau ‘personnel’ de mon labo, je fus arracher de mes pensées par la voix si familière de Joe. Haussant les sourcils, surpris et presque grogui de ce retour soudain à la réalité, je pivotai lentement vers lui en haussant les épaules, sourire totalement absent.

« Si, si… Mais j’ai pas la tête à faire la fête ce soir, Joe. »

Commentais-je en grimaçant d’une mine tout sauf crédible je pense. Depuis l’invitation d’Ollie, je n’avais pas arrêter de penser à cette soirée, à cette ‘fête’. Je m’en étais presque fait une joie intérieurement mais, au dernier moment, j’avais plutôt opter pour une retraite solitaire dans mon labo. Je préférais être ici, au calme. Réfléchir. Étudier ce que j’étudiais depuis plus d’une dizaine d’années maintenant. Repasser sans cesse les éternels mêmes films de mes souvenirs dans ma tête et m’enfermer dans cette espèce de bulle hermétique au lieu de m’aérer et de souffler. Je sais que vous me répondrez que rien ne me l’interdit… Si ce n’est moi-même ! Ces dernières semaines n’avaient pas été simples, ces dernières semaines avaient été compliquées. Et, depuis CETTE nuit-là, je n’arrivais plus à m’autoriser un seul instant de légèreté sans m’en sentir coupable.

« Barry, Barry, Barry… »

Sa manière de soupirer et de s’adosser à mon bureau en répétant mon nom ne m’annonçait rien de bon. Je connaissais suffisamment mon père d’adoption pour savoir que je n’échapperais pas à la ‘petite leçon’ de moral !

« Qu’est-ce qui se passe, hein ? Ca fait plus d’un mois que je te vois avec une mine presque par terre. Que tu joues les Flash à droite, à gauche et que j’ai la sensation que, même ça, ça ne te fait plus vibrer comme avant ! C’est encore à cause de lui… ? »

Sa manière de parler du Reverse était à la fois subtile et criante de vérité. Tel l’enfant pris la main dans le sac par le proviseur de son collège, je relâchai un énième soupir en détournant les yeux. Machinalement, mon corps bougeait légèrement de droite à gauche via l’intermédiaire de ma chaise de bureau.

« Écoute Bar’, il faut que… »
« C’est pas à cause de lui, Joe… C’est à cause de moi. »
« Á cause de toi ? Mais qu’est-ce que tu racontes ?! »

Je me redresse aussitôt, mes doigts venant attraper l’arrière de mon crâne pendant que je me tourne vers les grandes fenêtres du labo’.

« Comment veux-tu que je vibre encore à être Flash alors que je ne suis plus l’homme le plus rapide du monde ?! »

Entamais-je, laissant retomber les bras le long du corps et me tournant totalement vers lui.

« Comment veux-tu que je me sente bien dans mes pompes et que j’ai la foi de pouvoir aider des gens que je ne connais même pas alors que j’étais à deux doigts, à deux doigts de coincer cet enfoiré qui nous a tout pris ! Et, qu’au lieu de ça, mon père est toujours derrière les barreaux et que j’ai raté le seul combat, de toute ma vie, que je DEVAIS gagner ?! »

Joe ne me lâcha pas du regard d’un seul instant, alors que moi je ne cessais de tourner de droite à gauche, avec cette espèce de regard fuyant tout en ponctuant certains propos d’un regard lui étant directement adressé.

« Je… On a érigé un musée pour Flash. Pour tout le monde, Flash est le plus rapide, Central peut dormir en sécurité car rien ne va assez vite pour que Flash ne l’empêche pas… Sauf que tout ça, c’est plus qu’un mensonge maintenant ! J’ai beau essayé, j’ai beau continué, j’ai beau foncé aussi vite que je le peux… Mais ce sera jamais suffisant ! Alors, non, j’ai pas envie de sourire Joe… Et j’ai pas envie d’aller faire semblant de m'amuser à cette soirée ! »

Quand je posai mon visage sur le sien, je fus presque surpris de le voir avec un sourcil haussé et une expression traduisant ‘où est passé le Barry que je connais ?’

« C’est bon, tu as fini ? Bien… »

Tapant sur ses cuisses, il se releva et vient se mettre bien droit face à moi.

« Tu t’es retrouvé face à l’homme en jaune et t’as échoué ? D’accord, c’est dur. Et vu ce qui te lie à cet enfoiré, je sais que ça doit être invivable pour toi. Mais tu crois que c’est en restant là, à t’enfermer, à te focaliser sur ton échec que tu iras de l’avant et distancera ce cinglé ? Non ! Personne ne te juge ou te vois différemment. Et tu n’as déçu personne, pas même ton père. »

Ayant du mal à vouloir le confronter du regard, il m’en obligea en posant fermement ses mains sur mes épaules.

« Tu penses que ton échec était LE combat de ta vie et que tu as tout râté ? Mais ouvre-les yeux Barry. Ouvre les yeux et regarde toute cette énergie, tous ces sourires, toute cette bonne humeur que tu donnes à tout ceux qui t’entourent, que ce soit en tant que Barry Allen ou en tant que Flash ! Le plus grand combat de ta vie, ce n’est pas de massacrer le Reverse pour ce qu’il t’a fait, pour ce qu’il t’a pris. Ton plus grand combat, c’est d’être toi-même depuis tant d’années et de ne jamais craquer, de ne jamais lâcher et de toujours aller de l’avant ! Alors… »

Il se retourne vers mon porte-manteau, tandis que je scrute le moindre de ses mouvements. Il ne lui faut pas plus d’une paire de secondes pour revenir vers moi et me plaquer ma veste contre le torse sans que je ne puisse en retenir un petit sourire touché face à son geste.

« Même si je n’apprécie pas ton pote Queen, et encore moins ses méthodes, je sais que chaque moment avec lui est important pour toi. Et que ça te fait du bien aussi. Alors tu vas me faire le plaisir de quitter ce labo sur le champ… Sinon je balance à Iris tout ce que tu ressens pour elle ! »

D’un mouvement brusque et vif, je relève ma tête en mode carpe devant lui. Joe a son sourire satisfait et presque sournois, heureux de sortir SON argument de choc avec lequel il finit toujours pas m’avoir.

« Non, Joe, quand même pas… ! »
« Si c’est le seul moyen de te faire bouger de ta chaise… »
« Je… »

Il rit et me donne une tape plus qu’amicale sur l’épaule.

« File. Tu me remercieras à ton retour. »

Un clin d’œil offert, et il tourne les talons pour sortir du labo comme si de rien n’était. Une fois de plus, il était arrivé, il était intervenu tel un ange gardien ne renonçant aucunement à ses ‘responsabilités’ de père d’adoption. Joe West… Décidément le seul autre homme au monde auquel j’aurais pu sincèrement dire ‘papa’. Un père à la parole censée, à la parole juste… Et au discours qui m’avait suffisamment forcé à ouvrir les yeux et à accepter ce qu’il avait à me dire. Un poil d’hésitation. Un dernier regard vers l’horloge. Super-vitesse ou pas, il était surtout temps de me mettre en route si je ne voulais pas rater le début des festivités !





Hors jeux: Comme vous l'aurez compris, l'homme le plus rapide du monde sera une fois de plus en retard  Joker  Et j'ai profité de cette occasion pour 'faire le point' sur Barry après ma longue absence Loïs Désolé pour le "pavé" du coup Arrow Angel

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Vénérez-moi! (pnj)

avatar

Messages : 178
Dollars : 316












MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Jeu 1 Oct - 13:44













Une entrée. Une sortie. Deux issues de secours. Autrement dit : un jeu d'enfant. Il y avait, en tout et pour tant, au Verdant, 20 vigiles. Trois à l'entrée, plusieurs aux issus, certains devant les toilettes, et d'autres encore dans le vestiaire où étaient gardés les manteaux de ces messieurs dames. En corrompre certains avait été facile, en éliminer d'autres encore plus, afin de les remplacer dans leurs costumes par des personnes bien plus expérimentées. Autrement dit, 20 agents de sécurités qui n'en étaient plus vraiment, au milieu d'une foule amusée, qui ne pensait à rien d'autre qu'à se détendre.
Si j'avais eu envie de sourire, je l'aurais très certainement fait. Le but n'était pas de semer la terreur au premier coup d'envoi. Oh, non... Le tout était de faire monter la pression, c'était de la sorte que l'on pouvait les tenir en respect. D'un écran à l'autre, mes yeux observaient les différents angles des caméra.

Je pouvais, bien sûr, voir ce prétentieux Oliver Queen et ses amis. Je les connaissais tous. Dans le moindre détail. Leurs faiblesses, mais surtout leurs points forts. Je croisai les bras sur ma poitrine, la respiration calme et posée.
Près du bar, un jeune homme aux cheveux blonds et gominés discutait avec un type. Le blond était bourré. Rageur, il essuya sa bouche d'un revers de manche, bousculant l'un des amis d'Oliver. Sa sœur, pour être plus précis : Thea Queen. Sans s'excuser, le blond lâcha avec humeur, assez fort pour couvrir la musique :

« Vous ne comprenez pas que ces soit disant héros qui se montrent comme des mascottes sont uniquement là pour nous illusionner et nous cacher la vérité ?! » hurla-t-il. Sa voix dérailla. « Ils sa pavanent dans leurs costumes, ils se montrent à la télévision, sur les journaux, ils se disent braves et utiles à la société, et nous les applaudissons comme des idiots ! » les personnes présentent dans le club s'étaient écartées, le laissant seul au milieu d'un cercle aux regards curieux tournés vers lui. Le blond tituba légèrement mais se redressa bravement, le regard défiant quiconque de le contredire. « Ils sont uniquement là pour cacher la misère, la fin, ce n'est qu'une illusion, je vous le dis... Je... »

La main d'un vigile se posa sur son épaule. Sans mot dire, il fut traîner dehors sous ses protestations et derniers conseils avisés, en ce qui concernait les justiciers d'ici, ou même d'ailleurs. Il fut jeté dehors sans ménagement. Le vigile le redressa sur ses pieds et tapota ses épaules avant de glisser dans sa main une enveloppe dans laquelle se cachait quelques billets. « Bien joué. » Le blond s'essuya sa bouche ensanglantée et s'en alla. Le garde reprit son poste. La musique, dans le club, reprit de son intensité, les discussions recommencèrent.

Je m'adossai dans mon siège, les yeux rivés sur Oliver et ses amis. Il aurait été facile de le tuer, là, au milieu de cette foule. Mais beaucoup moins spectaculaire. Je voulais qu'il soit touché au plus profond de lui-même, qu'il voit ses amis périrent, qu'il soit contraint de se rendre, de tomber à genoux dans le chaos, le sang et les flammes.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dawn-of-justice.forumactif.org




You have failed this city! (oliver)

avatar

Messages : 288
Âge : 31 ans
Pseudo : Green Arrow

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Ancien PDG de Queen Consolidated
Dollars : 307



Feuille de personnage
Groupe/Organisation:
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Aucun pouvoir/Arc + différentes types de flèches/ Excellent combattant, grand acrobate, redoutable archer, excellent escrimeur










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Jeu 1 Oct - 23:58













Il y avait un beau petit monde à cette fête et le moins que l'on puisse dire est que le succès était là, Thea menait d'une main de fer cette boite qui continuait de prendre de l'influence depuis que je lui ai cédé l'endroit. Bon, pas totalement vu que j'ai mon installation dans le sous-sol, mais ça elle n'était pas encore au courant, elle avait assez de choses en tête pour s'encombrer d'avantage. Non loin du bar, je n'ai pas tardé pour la rejoindre en l'appelant par son surnom, celui que je préfère et ce depuis que nous sommes tout jeunes. Son sourire me faisait vraiment plaisir, c'était là une des choses que j'aimai voir chez elle, cette joie lorsque nous nous retrouvions, pas comme à une certaine époque où la joie n'était pas au beau fixe, laissant place à une certaine amertume, il faut dire que je n'ai jamais été bon de ce coté, chose que je voulais vraiment rattraper avec elle, vaut mieux tard que jamais comme on dit. C'était le moins que je puisse faire et elle accepta que je lui donne un coup de main, voilà une bonne nouvelle. Je ne pu m’empêcher de sourire à ses remarques.

" C'est cool en effet. Il faut dire que tu gère pas trop mal ce club, il manque juste....de la bonne musique."

C'était plus fort que moi, j'avais envie de la taquiner un peu même si en mon fort intérieur, j'aimai pas vraiment le style de musique qui était actuellement dans le club malgré que ça se rapprochait assez de la mienne à l'époque. Enfin, elle avait le statut de gérante, elle savait quoi faire pour pouvoir prodiguer un minimum de bonheur à ceux venant ici.

" Et casser ces bouteilles qui coûtent une fortune...ça ira."

Moi jongleur ? A l'époque je faisais effectivement tout et n'importe quoi pour impressionner les files, mais maintenant il y a certaines choses que je ne ferai plus pour éviter du grabuge et autant dire qu'à l'époque il y en avait, mon palmarès était plein à en déborder. En tout cas, Thea et moi saisissions l'occasion pour pouvoir trinquer avec le sourire, j'aimerai tellement que maman soit là pour nous voir, elle serait vraiment heureuse même si pour le moment l'amélioration de notre relation était en cours. Diggle était effectivement là, occupée avec Lyla tandis qu'au loin c'est Felicity que je pu apercevoir au bras de son ami si on peut dire ça comme ça. Je lui adressa bien entendu un léger signe de la tête en guise de salutation, la politesse avant tout. Perdu dans la contemplation de l'environnement, une voix m'extirpa de mes pensées, une voix familière que je ne pouvais que reconnaître. Elle était là, elle était venue à ma plus grande surprise. Je me retourna pour lui faire face, le sourire aux lèvres tout en la voyant rayonnante dans sa robe rouge.

" Sara....tu es...magnifique."

J'en bégayai presque alors que j'ai déjà pu la voir dans une telle robe, mais c'était toujours aussi surprenant de la voir ainsi, elle qui n'était pas de ce genre. Je lui fis la bise avant de relever la tête et voir Nyssa approcher, vêtue d'une robe noir, là par contre ça collait bien à sa personnalité et son statut. Je ne m’attendais pas à la voir ici, encore moins que Sara. Oh elle ne manqua pas de poser les bases en précisant bien qu'elle ne comptait pas partir, mais là n'était pas le but.

" Merci d’être venue."

Je ne portai pas Nyssa dans mon cœur, mais la voir à cette soirée pourrait pourquoi pas permettre de mettre les choses aux claires, de pouvoir extirper les mauvaises choses et éviter un nouveau conflit. Je me doutai clairement qu'elle était ici pour Sara, mais ça n'allait pas m’empêcher d'avoir une conversation avec elle, elle pouvait devenir une précieuse alliée comme elle a pu le prouver lors de l'invasion de Slade. Mais malheureusement elle était la fille de Ra's Al Ghul, ça en disait long sur son allégeance et sa réputation malgré qu'elle n'était pas vraiment en bon terme avec son père, vaut mieux s'en méfier si on ne sait pas comment s'y prendre. Il ne manquait plus que trois invités, Laurel, Barry et Kyle. En parlant du loup, c'est Kyle qui fit son entrée, une entrée typique du jeune homme voulant être au centre des choses. J'haussa les sourcils en le voyant arriver en fanfare, offrant une vision plutôt délurée du jeune héros de Coast City.

" Kyle, voici Sara, Nyssa..."

Je me stoppa dans mes paroles en voyant Kyle prendre la bière que lui tendis Thea avant de continuer les présentations comme il se doit.

"...et ma sœur."

Lui annonçai-je en désignant du regard Thea qui était à mes cotés. Oh oui, je connaissais bien la réputation de Kyle, le charmeur de Coast City et autant je l'appréciai, autant je le déconseillai d'approcher de trop près ma sœur. Mais je ne disais rien pour le moment, préférant prendre ça à la rigolade. Sacré Kyle. Le bonne humeur était au rendez-vous, ça faisait un bien fou, comment ai-je pu me passer aussi longtemps d'une bonne soirée entre amis ? Il faut dire que j'en avais presque oublié ma vie privée, faisant passer d'autres choses avant mon bien-être. Nous pouvions enfin trinquer tous ensemble, enfin, il manquait encore Barry et Laurel. Ils n'allaient pas tarder, je connaissais assez Barry pour savoir qu'il n'était pas du genre ponctuel, mais il fait assez vite pour se rattraper, Laurel quant à elle, elle viendra, c'étai plus qu'une questions de secondes.

Alors que nous trinquions dans la bonne entente, un énergumène se permit de faire son intéressant en venant parler des justiciers. C'est comme ça que certains nous voyaient ? Il faut dire que je ne m’attendais pas à une telle réaction, à un tel mépris envers nous alors que nous faisions notre possible pour maintenir un semblant de paix. Il était bourré, il savait pas ce qu'il disait, voilà la seule explication rationnelle qui me vint à l'esprit. Heureusement, un vigile interrompit le type pour le conduire à l'extérieur du club, pas besoin d'un fauteur de troubles durant la soirée. La fête reprit de plus belle une fois le jeune homme à l'extérieur, que la fête continue.

" Deux petites secondes."

Je m'excusa au passage avant de traverser la petite foule pour me diriger vers Laurel, assise un peu plus loin. Je ne l'avais pas vu entrer, il faut dire qu'il y avait du monde. Arrivé à ses cotés, je pris la parole tout en me penchant légèrement vers son oreille.

" Merci d’être venue."

Sa présence comptait énormément pour moi, tout comme depuis des années, j'ai souvent eu besoin d'elle, que ça soit avant comme maintenant. J'étais heureux de la voir vraiment. Je lui fis un léger signe de la tête pour qu'elle me suive jusqu'aux autres, afin qu'elle puisse nous rejoindre, Diggle a d'ailleurs déjà rejoint le petit groupe. Les voir réunis, voilà une vision bien trop rare que j'aimerai voir un peu plus souvent. Mais avant toute chose, comme je l'ai dis, il me fallait régler quelques petits détails. C'est pourquoi je détourna rapidement mon regard vers Nyssa tout en m'approchant d'elle.

" Je peux te parler deux minutes."

Aucune animosité, une simple discussion et pourquoi pas enterrer la hache de guerre entre nous deux. Je ne le faisais pas pour nous spécialement, mais pour Sara, elle l'aimait bien, je ne pouvais pas me permettre de la blesser en m'en prenant à Nyssa.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Thea Queen

avatar

Messages : 78
Âge : 19 ans

Statut Matrimonial : Célibataire
Métier : Gérante du Verdant
Dollars : 158



Feuille de personnage
Groupe/Organisation:
Pouvoirs/Equipement/Habiletés:










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Ven 2 Oct - 10:57


Je pensais pas prendre autant de plaisir à gérer cet endroit. Au début, je l'ai moi-même vu comme une lubie, pour me changer les idées et oublier ce qui s'était passé ces dernières années mais, au final, j'ai l'impression d'avoir enfin trouvé quelque chose où je me débrouille bien. Et qui n'implique pas des armes.

La réplique d'Oliver me fait sourire mais je lui tire la langue, question de principes.

"Si tout était parfait, tu n'aurais plus rien à redire et tu serais malheureux. Tu vois, je pense à toi en fait."

Je hausse alors les épaules alors que je parle de jongler avec les bouteilles et qu'il me répond, sur le même ton tout aussi léger.

"En plus, après, il faudrait que je te présente la facture. Et ça me briserait mon petit cœur de soeurette de faire ça, t'imagine même pas à quel point."

Mon regard se fait malicieux alors qu'on trinque tous les deux. Si j'ai encore du mal à totalement appréhender et à digérer ce que j'ai appris, je suis heureuse de le voir comme ça. Il a l'air de se détendre enfin un peu, pour la première fois depuis longtemps. Et puis, il va avoir tous les gens à qui il tient autour de lui, ça peut que lui faire du bien non ?

D'ailleurs en parlant de ça… si j'ai un sourire en direction de Felicity que je reconnais non loin accompagnée de je ne sais qui, la curiosité me titillant l'espace d'une seconde, je me fige en voyant Sara, mon sourire se faisant plus hésitant. Faire comme si rien ne s'était passé est impossible et pourtant, j'essaie de faire de mon mieux, ne sachant pas comment me comporter. Je prends une petite inspiration, encore indécise et c'est la gêne palpable d'Oliver qui m'aide paradoxalement, autant que la répartie de Nyssa. Je pose ma main sur l'épaule de mon frère et je souffle en direction des deux jeunes femme, alors que mon sourire réapparait.

"Vous êtes toutes les deux splendides. A croire qu'Ollie a perdu l'habitude de voir des jolies filles. Je sais pas comme je dois le prendre d'ailleurs. Qu'est ce que vous buvez ?"

Tout en parlant, je m'apprête à servir une bière au nouveau venu qu'Oliver finit par présenter, un peu à contrecoeur lorsqu'il arrive à moi. J'arque un sourcil et je fixe mon grand frère avant de lâcher, amusée.

"Ta sœur a un nom, tu l'as oublié ? Enchantée Kyle, je m'appelle Thea."

Je secoue la tête, faussement dépitée avant de retourner m'occuper de tout ce beau monde qui s'agite autour du bar. D'un coup, y a une espèce de blondinet qui me rentre dedans assez violemment, m'envoyant bouler contre le bar que je venais à peine de quitter avant de taper scandale. Mais c'est sans compter sur le service de sécurité des plus efficaces. Il ne faut pas plus d'un battement de cils pour qu'il soit évacué mais, avec ce que j'ai appris sur Oliver, je trouve que la coïncidence est un peu grosse pour que ce soit totalement naturel. Mais j'ai pas le temps d'en parler à mon frère qu'il s'esquive en direction de Laurel qui vient d'arriver. J'ai un bref signe de tête en direction de la jeune femme et je ronge mon frein, jetant un regard aux alentours pour voir si le blondinet a bien disparu et me frottant le bras là où il m'a heurtée.

Je me rapproche de Diggle, comme pour me rassurer inconsciemment et quand Ollie revient, c'est pour chuchoter un truc à l'oreille de Nyssa. Je reporte alors mon attention sur le reste du groupe, les observant avec une certaine curiosité, essayant de retrouver la bonne humeur qui s'est dissipée en quelques secondes à peine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Felicity Smoak

avatar

Messages : 61
Âge : 27 ans
Pseudo : Heu... La Geek de la Team Arrow ?

Statut Matrimonial : Célibataire. Disons que c'est un peu compliqué.
Métier : Informaticienne pour Queen Consolidated officiellement. Officieusement, je suis hacker. Toutes les données mises en ligne n'ont aucun secret pour moi.
Dollars : 93



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Team Arrow
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Hacker










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Dim 4 Oct - 15:30



Tot ou tard, on en paye le prix
Mission, le 20 septembre



Laurel m’avait prévenu la veille, cependant revoir Sara me fit un choc. Je me figeais en plein milieu de ma phrase, la suivant du regard. Elle était magnifique ce soir, cela ne faisait aucun doute, et je n’étais clairement pas la seule à le penser. Si d’autres personnes se joignaient à Thea et Oliver, je n’avais d’attention que pour elle. J’eus un pincement au cœur en voyant le justicier saluer chaleureusement les deux sœurs Lance – dont Laurel que je n’avais pas vu arriver - alors qu’il avait été aussi « distant » et poli dans son simple signe de tête à mon intention. Je pensais qu’entre nous, nous avions apaisé les choses avant mon départ, mais finalement peut-être pas tant que ça. J’étais partie près de dix jours, et cela ne semblait pas plus perturbé le jeune homme que cela. Lui dire que j’avais besoin de temps n’avait finalement pas été une mauvaise idée, même si, je m’en rendais bien compte, cela n’épargnait pas vraiment mon palpitant. Clayton me sortit de ma torpeur, mais je n’eus pas le temps de m’excuser qu’un homme complètement bourré prit la parole pour en mettre un peu plein la poire à notre groupe de justicier. Mon poing se serra légèrement, mais forte heureusement personne ne put s’en rendre compte. Je l’avoue, je lui avais bien mis ma main dans le visage si le vigile n’était pas intervenu entre temps. Excuse-moi, je reviens tout de suite. Je plantais le jeune homme pour me diriger vers Sara. Dès que je fus à sa hauteur, je ne pus m’empêcher de la prendre dans mes bras. J’étais tellement heureuse de la revoir, et surtout, j’avais encore du mal à croire qu’elle était de nouveau parmi nous. Sa mort m’avait énormément bouleversée et j’avais eu du mal à l’accepter. Elle avait été enfin de retour et on nous l’avait enlevé. Ou du moins Thea nous l’avait enlevé, à cause de Merlin. Si je n’en voulais pas à la première, le second c’était tout autre chose. Je finis par la lâcher et m’écarter d’elle pour lui dire, non sans émotion. Laurel m’avait prévenu que tu étais de retour, mais je viens juste de vraiment réaliser que tu es de nouveau de retour parmi nous. Je me retiens de de nouveau la prendre dans mes bras, pour chasser une petite larme de joie du coin de mon yeux, avant de me tourner vers toutes les autres personnes pour les saluer également. Je fis un signe de tête et un sourire à Thea et Kyle pour les saluer. J’étais vraiment contente de tous les voir, ensembles, pour passer du bon temps et non pas pourchasser des vilains. J’en avais d’ailleurs complètement oublié celui qui m’avait accompagné ce soir. Il ne manquait au tableau qu’Oliver qui s’était écarté pour parler avec Nyssa, et Laurel. Je la cherchais rapidement du regard et en la voyant plus loin, je vins jusqu’à elle. Viens. Ne reste pas toute seule ici. Il ne manque que toi Je lui fis un sourire sincère, un léger câlin, avant de l’entrainer à ma suite – je ne lui en laissais pas vraiment le choix – afin de rejoindre tous les autres. Nous avions enfin la possibilité de passer du temps ensembles alors autant en profiter. J’espérais vraiment qu’Oliver ne resterait pas trop longtemps à l’écart et nous rejoindrait rapidement. Il méritait lui aussi de passer une bonne soirée, et pour une fois, laisser son costume de justicier au placard, même si cela signifiait que ma jalousie serait mise à rude épreuve. Parce que cela ne faisait aucun doute, je n’arriverais pas à me sortir l’homme de la tête. J’avais besoin d’exister en dehors de lui oui, mais je n’étais pas prête à ce qu’il ne fasse plus partie de ma vie. Et tant que ce serait le cas, je ne cesserais pas de l’aimer. Je pris une coupe sur l’un des plateaux des serveurs, et leva mon verre A nous ! lui dis-je à tous, avant de trinquer avec eux, un grand sourire aux lèvres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/




a deceased assassin (white canary)

avatar

Messages : 179
Âge : 25 ans
Pseudo : White Canary - Ta-er al-Sahfer

Statut Matrimonial : Depuis ma résurrection, c'est difficile à dire mais mes sentiments sont toujours là et puissants.
Métier : Aucun pour le moment.
Dollars : 176



Feuille de personnage
Groupe/Organisation: Justiciers
Pouvoirs/Equipement/Habiletés: Combattante experte au corps-à-corps, se bat avec un bâton téléscopique.










MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   Lun 5 Oct - 18:06


     

     

      Oliver, Thea, Felicity, Sara, Nyssa, Kyle, Barry & Hal
      Tôt ou tard, on n'en paye le prix

   Être ici était très spécial pour moi, car je signais mon grand retour dans le monde des vivants bien que je l’étais réellement depuis quelque temps. Mais j’étais restée très discrète ces derniers temps afin de régler certains soucis personnels, ne voulant pas mêler l’équipe d’Oliver dans toutes mes histoires, car ils avaient déjà pas mal de choses à faire avec les criminels de Starling City. Oliver me disait que j’étais magnifique et je pense qu’il était surtout surpris de me voir ici. Moi-même, je me surprenais à venir ici et j’étais d’autant plus surprise en voyant l’autre arrivante. Il s’agissait de Nyssa. Je lui fis un petit sourire complice. Elle me complimenta et je vins déposer un baiser sur sa joue.

« Toi aussi. » Je lui fis un petit sourire. J’étais vraiment contente de la voir ici, car ce n’était pas du tout le genre d’endroit qu’elle raffolait. Il y avait toujours eu de la tension entre elle et Oliver, je le savais très bien, mais j’en faisais abstraction. Il y avait du monde, comme Laurel également à qui j’avais dressé un autre petit sourire. Oliver fit les présentations avec un certain Kyle et je lui fis un petit signe de tête. Il y avait également Thea que j’étais contente de revoir. La petite sœur d’Oliver semblait avoir bien changé depuis un an. Mais mon attention se porta surtout sur l’énergumène qui venait de se faire remarquer avant d’être mis dehors par la sécurité du Verdant. Ce fut Felicity qui vint ensuite près de moi pour venir me serrer dans ses bras. Je lui fis un petit sourire en conservant cette étreinte pendant quelques secondes. La petite geek de l’équipe était une femme que j’appréciais beaucoup, car elle apportait beaucoup à l’équipe bien que c’était d’une tout autre manière. Cependant, elle était indispensable. Sans elle, la team Arrow serait moins efficace.

« Je suis contente de te revoir aussi. J’ai simplement eu quelques … Affaires à régler avant de vous revoir tous. »
Je lui souriais en détournant quelque peu mon regard. Mes affaires étaient encore loin d’être réglée, mais ça, Felicity n’avait pas forcément besoin de le savoir. Seule Nyssa était au courant de tout ceci. Felicity alla chercher ma sœur afin que nous soyons tous réunis. Je pris un verre et je souris. « À nous. » Nous formions une belle famille bien que moi et Nyssa étions quelque peu des électrons libres. Enfin, surtout Nyssa qui ne faisait pas vraiment partie de l’équipe, mais elle était liée à moi. C’est pourquoi elle se retrouvait ici ce soir à vouloir certainement garder un œil sur moi. Je comprenais et ça ne m’empêchait pas de garder un œil sur elle non plus.

   


     
BY .SOULMATES


_________________

SARA LANCE - WHITE CANARY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tot ou tard, on n'en paye le prix [Mission]
» Tôt ou tard ici bas, tout se paye. [PV Molly]
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Justice :: Administration :: Tout début a une fin :: Version 1 :: Les Rps-