AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour, fous de DoJ et d'autres contrées ! Nous sommes actuellement en reconstruction !
Une peau neuve dans un corps sain ! Si jamais vous voulez garder votre compte, ou partir, pensez
à envoyer un MP à un membre du staff,
de même si vous voulez réserver un personnage en particulier !


Partagez | 
 

 Retour à la réalité [Grant Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant






Invité













MessageSujet: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Jeu 10 Sep - 16:21














Slade vient tout juste de s'échapper de la prison hautement sécurisée de Lian Yu, il est de retour à la civilisation et plus rien ne va, une menace plane au-dessus de Starling City, du monde. La vengeance est un plat qui se mange froid, mais cette fois-ci elle sera glacée.»

















S'il pouvait revenir en arrière, il n'hésiterait pas une seule seconde pour réparer ses propres erreurs et ne plus les reproduire, ce qui aurait éviter de nombreuses choses plutôt contraignante au bon fonctionnement de son plan qui avait tout pour être infaillible. Beaucoup le qualifier d'esprit tordu et machiavélique, mais pour le coup, il avait trouvé un adversaire à sa taille et ça lui faisait mal à la gorge de l'admettre, mais il avait été impressionné. Oliver Queen était cet homme et il était bien content d'avoir pu faire sa connaissance pour y voir un adversaire plus compétent que les autres même s'il demeurait encore en-dessous de lui, pour toujours. La proie a eut sa victoire, mais perdre une bataille ne veut pas dire perdre la guerre. Lian Yu avait une prison souterraine bien à elle, construit par l'A.R.G.U.S et il y était, il a du vivre ici pendant des mois. Se retrouver dans un tel endroit n'était pas ce qui le dérangeait le plus, mais bien de voir qu'il n'avait pas réussi à trouver la solution pour sortir jusqu'à ce que finalement, une occasion se présente après maintes et maintes réflexions. Criminel réputé et extrêmement dangereux, Slade avait planifié un plan afin de sortir de cette prison de malheur. Il avait droit à quelques repas de temps en temps, apporté par des hommes de l'A.R.G.U.S, ces mêmes hommes allaient lui permettre de sortir, de récupérer ses affaires et de retourner à Starling City, là où était sa place. Il attendait le bon moment pour agir et prendre l'ennemi au dépourvu.

Ayant calculé le temps s'écoulant entre chaque repas apporté, Slade finit par feinter l'inconscience lorsqu'un des hommes vint lui apporter le plateau. Comme prévu et comme à son habitude, l'homme vint frapper sur les barreaux avec sa matraque, mais Slade ne fournit aucune réponse, continuant son petit jeu jusqu'à ce qu'il entente le bruit de la grille s'ouvrant, le grincement métallique qui lui donna le feu vert. L'agent de l'A.R.G.U.S vint à ses cotés, franchissant le périmètre de sécurité.

" Hey oh ?! Tout vas bien ?.....Merde."

Sans se douter un seul instant que c'était un piège, l'agent tenta de tourner Slade sur le coté, mais sans attendre plus longtemps, il attrapa l'homme par la gorge, serrant fortement sa glotte entre ses doigts, sentant son cou gonfler au fil des secondes alors qu'il vint lui murmurer à l'oreille d'une voix sortit tout droit de l'enfer.

" Merci pour les repas."

Et ni une, ni deux, il se leva tout en maintenant encore la gorge de l'homme dans sa main gauche avant de finir par lui tordre la nuque dans un crac vulgaire et assez grave. Le corps sans vie tomba sur le sol froid de la prison. Au passage, Slade prit le trousseau de clé et l'arme de poing de ce dernier, sachant pertinemment qu'en haut, un autre agent devait probablement l'attendre. Il n'allait pas risquer de se faire avoir en venant ici tout seul quand on sait les histoires qui courent à propos de l’île de Lian Yu. Le manque de force se fit ressentir dans l'organisme de Slade, le repos n'a pas été une habitude chez lui durant ces mois d'enfer, mais malgré tout, il puisa au fond de lui pour en ressortir ces dernières forces pour grimper l'échelle menant à la sortie. C'était un battant et il n'allait pas lâcher prise de sitôt, baisser les bras n'était pas une habitude chez lui. Si on tombe, c'est pour mieux se relever et encore une fois, il s'était relevé, mais cette fois-ci avec une détermination, une haine et une force mentale inégalable. La trappe étant fermé, Slade frappa dessus à l'aide de la cross de l'arme qu'il avait en main, signalant qu'il voulait sortir. Bien entendu, l'agent à l'extérieur penserait surement que c'est son collègue, chose dite, chose faite, la trappe s'ouvrit.

Malheureusement, ce n'est pas le visage de son collègue qu'il vit dans la pénombre de la prison seulement éclairées par des lumières de sécurités, mais bien celui de Slade arborant un sourire jaune au coin des lèvres alors qu'il leva rapidement son arme pour tirer une balle, balle qui se logea dans l’œil droit de l'agent. Plus rien n'entravait sa route vers la liberté, une bénédiction. L'air frais et l’atmosphère glauque et plutôt angoissante que rejetait la foret vivifia Slade contrairement aux visiteurs ayant perdue le vie en venant dans cet enfer. La mer, l'horizon donnant un aperçu du soleil couchant. Quelle heure était-il ? Il n'en avait aucune idée et il n'avait pas l'envie de fouiller le cadavre au sol pour en tirer la moindre chose pouvant répondre à sa question. Tout ce qu'il vit, c'est un hélicoptère au loin, sur le sable chaud qui avait une teinte brillante dut aux rayons du soleil. Titubant doucement, il se mit à longer le bord de mer, manquant de trébucher au passage. Il était sale, il ressemblait à un sans abri n'ayant pas eu l'occasion de prendre la moindre douche ou de manger à sa faim, il demeurait meurtri, mais encore une fois il ne baissait pas les bras.

Plus il s'approchait de l'hélicoptère, plus il sentait un second souffle arriver, un nouveau départ, un nouveau but. Grimpant à l'intérieur le plus rapidement possible, il se mit plaça correctement et se mit finalement à survoler la mer de chine, disant adieu à cette île de malheur, rayant son séjour ici de sa vie, à tout jamais.

***Quelques semaines plus tard***

" Mr. Wilson, les préparatifs sont presque terminés, nous pourrons partir d'ici à l'aube pour prendre le chemin de Starling City."

Assis confortablement sur son siège au sein de son bureau personnel qu'il a réussit à avoir après avoir tuer le propriétaire dés son arrivée en Chine, Slade esquissa un sourire rassuré, un sourire qui en disait long sur ses pensées. Bien plus rapide que dans ses prédictions, un travail de qualité. La lumière tamisée provenant de quelques ampoules incrustées dans le plafond et protégées par du verre donnait une atmosphère sérieuse et dominante. C'était un peu comme ça que Wilson procédait, par la peur chez ses ennemis. S'il y avait bien un groupe d'ennemi qui pourrait en témoigner, c'est bien les triades qui sont pour la plupart sous la coupe de Slade après une forte intimidation que même eux n'ont pas su faire face. Ce n'est pas pour autant que l'ancien agent Australien leur fait confiance, bien au contraire, ils se méfient d'eux pour la simple et unique raison qu'ils peuvent aisément se détourner d'un chemin pour en emprunter un autre si ça peut les arranger. C'est pourquoi Wilson garde un œil avisé sur eux tout en ayant un coup d'avance. Depuis sa capture à Starling City, il pensait que ses fidèles ne seraient plus de ce monde ou qu'ils auraient disparus, mais non, bien au contraire, certains étaient toujours là et quand il est arrivé sur les terres chinoises, ils n'ont pas attendus avant de rappliquer. Du moins, ils ont eut énormément de mal étant donné que Slade a été d'une discrétion absolue.

" Bien. Prévenez Cheng que notre rendez-vous est annulé."
" Et s'il en demande la raison ?"
" Abattez-le."

Toujours fidèle à lui-même, les affaires sont les affaires et il était du genre intransigeant là-dessus. En dehors de ses actions en tant que Deathstroke comme l'A.R.G.U.S l'a surnommée, il demeure toujours l'homme d'affaire réputé, une réputation qu'il s'est forgé au départ comme couverture pour finalement l'utiliser selon ses besoins. Riche, il peut se permettre certaines choses et pour ça il devrait remercier ses contacts lui ayant offerts de nombreux contrats très alléchants. Mais au lieu de ça, il ignorait complètement ces personnes, il avait fait le boulot, point final, il se fichait qu'ils vivent ou non. D'un signe de la main assez dur, Slade donna l'ordre à son homme de main de sortir pour allez accomplir ce qu'il avait à faire.

Verre de scotch à la main, il le sirota doucement, laissant son regard planer sur le tableau face à lui, un tableau représentant toutes ces cibles, allant de partout dans le monde en passant par Starling City. Cette ville a connu des miracles, mais tôt ou tard, la donne changera et ça n'en sera que plus sanglant. Assez, il appuya sur un bouton de la télécommande à son siège pour faire relever le tableau, masquant ainsi toutes preuves pouvant l'incriminer. Il était temps de bouger un peu. Il se leva de son siège, bu le restant de son scotch puis déposa le verre sur le bureau avant de se mettre en marche dans la longue allée séparant le bureau et la double porte en bois brut qui servait d'entrée. Au passage, il prit son téléphone et se mit à parler rapidement.

" Nous partons à l'aube, débarrassez moi les lieux comme il se doit, aucunes preuves, aucunes traces."

Puis il raccrocha dans un silence de plomb. Cela fait de longues semaines qu'il est ici, il était temps pour lui de préparer son retour à Starling City. Pret à sortir dans son plus élégant accoutrement qui n'est autre qu'un smoking noir de grande classe, une paire de chaussures de ville et une coupe soigneusement mise vers l'arrière, Slade remit convenablement ses gants noirs signant ainsi un futur malveillant pour certaines personnes.



Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Dim 13 Sep - 22:13













La nuit était fraiche, ce n'était pas la première qui était fraiche depuis une semaine, mais j'étais encore assis sur le toit du bâtiment qui me servait de demeure au Japon. Environ un mois s'était écoulé depuis ma cuisante défaite face à l'homme masqué de la ligue des assassins, mais je n'avais toujours pas retrouvé le terrain, ressentant encore la douleur d'une telle défaite. Mon corps récupérait bien, très bien même, le sérum qu'on m'avait injecté lors de mon arrivée dans l'organisation y était pour quelques choses, mais les blessures étaient plus mentales. J'avais beau me rappeler que j'étais engagé pour ça, que le sérum me permettait d'avoir de meilleures conditions de combat, mais justement, l'homme masqué m'avait tout de même vaincu. Si lui y arrivait combien d'autres pourraient le faire, avec la facilité qu'il avait démontrée lors de l'affrontement.

Je me rappelle encore mon retour à la base ce soir-là, j'étais attendu mon patron, ce dernier voyant l'ampleur de ma défaite avant que tout puisse se soigner comme par magie. Je me rappelle de lui avoir dit que Talia Al Ghul n'était pas présente au lieu qu'il m'avait envoyé et que j'étais plutôt tombé sur un homme masqué et très massif, lui demandant pourquoi je n'avais pas réussi à sortir triomphant, et ce, malgré la force qui m'envahit et mon gêne régénérant mes blessures, mais aucune réponse ne me furent offerte ce soir-là. C'est une semaine plus tard que j'avais reçu mes réponses, Damian m'avait fait venir à son bureau, m'expliquant que l'homme que j'avais affronté n'était pas ordinaire et que les blessures étaient trop importantes pour se réparer en quelques secondes. Je croyais que ma carrière avec l'organisation était finie, mais Damian n'indiqua le contraire, me disant que sa confiance n'avait pas changé à mon égard et qu'il savait qu'un faux pas ne voulait pas dire que je ne valais rien.

Depuis qu'il m'avait offert à nouveau sa confiance, je ne faisais que m'entraîner, décidant de revenir à ma mission principale, celle de trouver mon père et de le faire payer pour ses actions. C'était d'ailleurs la raison de ma présence sur ce toit, je cherchais à voir quelques choses de suspect dans la ville, mais je n'y arrivais pas, d'ailleurs ça m'aurait étonné qu'il se manifeste en faisant sauter un building ou en célébrant son retour avec des feux d'artifice, mais je voulais tout de même veiller sur la ville, attendant qu'il commette une erreur qui me permettrait de le localiser, puis en même temps, je profitai de l'air frais pour me vider la tête.

Depuis le début de mes recherches, je n'avais pas mis la main sur grand chose, des vieux repères vides, des voitures en morceau, rien de très concret, même Théa Queen n'avait pas pu m'aider, faut dire que je m'attendais pas à ce qu'elle me donne exactement sa localisation, mais au moins un petit indice, mais ce ne fut pas le cas. J'avais dû attendre à mon retour au H.I.V.E pour retrouver un document sur mon bureau, m'indiquant que Slade pourrait ce trouver au Japon. Il me restait juste à me faire envoyer en mission dans ce pays pour reprendre ma chasse ou alors demander des vacances pour récupérer. Je décida de prendre des vacances, me rappelant que Damian ne voulait pas m'aider dans ma chasse.

Je pris une bonne respiration, m'approchant de la porte qui menait du toit à l'intérieur du bâtiment, puis je laissa sortir quelques paroles pour mon père comme s'il pouvait m'entendre. « Aller reste cacher encore... Père... » Puis je quitta le petit toit, me dirigeant directement vers le garage grâce à l'ascenseur.

Une fois dans le garage, je pris ma moto, puis je me dirigea vers un petit bar, que mon père avait eu l'occasion de fréquenter durant son séjour dans cette ville. Heureusement pour moi le dit bar, n'était pas loin de la tour du H.I.V.E , je me gara devant l'entrée, puis je m'approcha du bar demandant une bière, avant d'aller m'asseoir dans le fond de la salle.


Désoler, c'est mauvais, mais je ne savais pas trop où il pourrait se rencontrer, je me disais donc que Slade pourrait aller dans ce bar, car l'homme qui le tien est un vièle ami et qu'il doit un service à Slade.





Dernière édition par Grant Wilson le Dim 13 Sep - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Dim 13 Sep - 22:43













Il était grand temps de quitter ce pays pour aller à Starling City, malheureusement il lui fallait attendre l'aube à son plus grand regret. Partir maintenant était une solution envisageable et pourrait grandement faire avancer sa quête de vengeance, mais une bonne nuit de repos pourrait permettre à Slade de peaufiner son retour comme il se doit, un retour qui marquerait le coup et qui ferait comprendre aux habitants de Starling que rien ni personne ne peut le stopper, il reviendra toujours d'entre les morts, telle était sa destinée. Et dire qu'à une époque il n'aurait jamais pensé vivre une telle chose, le Mirakuru était une malédiction qu'il a su tourner en bénédiction pour sa plus grande gloire. S'il devait y trouver un véritable défaut, c'est de ne pas avoir guérit sa blessure à l’œil, mais d'un coté c'était une chose logique, faire guérir des cellules était plus concevable qu'un organe comme l’œil. Encore heureux que ça ne l'affecte pas grandement durant les combats.

Comme si de rien n'était, il sortit du grand building d'une démarche assurée pour aller voir son contact tenant le bar du coin. Il lui devait un service avant qu'il ne quitte le pays et il espérait qu'il ait tenue sa parole au risque d'y perdre gros. Déjà avant il ne faisait pas dans la dentelle, mais maintenant c'était pire, l'échec était intolérable au point où il n'hésiterait pas à employer une manière plus que cruelle pour infliger une punition aux incapables. Rapidement il grimpa dans la voiture qui le conduira jusqu'au bar. S'installant à l'arrière, le chauffeur le ramena à l'endroit en question. Entre temps il prit quelques secondes pour se remémorer certaines choses qui lui firent prendre conscience des erreurs qu'il a pu commettre, il s'en voulait, il se haïssait d'avoir baissé autant sa garde, lui qui était si stratège, si intelligent, si imprévisible, il a réussit à se faire enfermer, ce qui est impardonnable.

" Mr. Wilson, nous sommes arrivés."

Revenant sur terre, il respira un bon coup tout en lançant un bref regard au chauffeur en le remerciant d'un léger signe de la tête pour le trajet, avant de sortir et de remettre bien droit son manteau chic long noir et ajustant au passage bien ses gants noirs en cuir. Décidé, il finit par ouvrir la porte du bar où se trouvait certaines personnes qu'il ne prit pas le temps de saluer, préférant se diriger purement et simplement vers le bar, là où se trouvait le gérant pour pouvoir lui toucher deux mots. Quitte ou double, soit il avait fait ce qu'il avait dit, soit il mourrait sur le champs. Bien entendu, il sentit que quelques regards étaient dirigés vers lui, qu'il avait instauré un silence de plomb et une atmosphère plutôt glaciale suite à la prestance qu'il dégageait.

" Euh...je...veuillez m'excuser Mr. Wilson, je ne m’attendais pas à vous voir ici de sitôt."

Insensible à sa gêne et à sa réaction, je m'installa délicatement sur un des tabourets pour bien lui faire face, plongeant mon regard dur dans le sien, lui envoyant un message d'avertissement. Ce à quoi il répondit aussitôt, sachant pertinemment que sa vie était en jeu.

" J'ai fais ce que vous m'avez demandé, tout est prêt pour votre départ, j'y ai ajouté quelques compléments afin que vous puissiez en profiter pleinement."

Je lui adressa un très léger sourire au coin des lèvres à sa phrase. Il avait fait son boulot, il restera en vie. Encore heureux qu'il n'avait pas paniqué après la mise en garde, ça aurait énormément déplu à Slade qui aurait prit les mesures nécessaires pour lui faire comprendre qu'il attendait des résultats positifs à ses paroles. Une chose est sure, il allait pouvoir profiter pleinement de son retour à Starling City grâce à Rogers. L'homme s'y connaissait en armes à feux et il avait réussi à ajouter quelques améliorations pouvant me permettre de nombreuses choses, beaucoup plus qu'avant. Quoi de mieux pour faire régner la terreur dans cette ville de malheur dirigée par des justiciers incapables et sots.

" Bien....sers-moi un verre de scotch."

Strict et froid comme à son habitude, Slade le lui ordonna et le patron le servit sans broncher. Satisfait de la soumission qu'il impose aux autres, il attendit son verre tout en jetant un bref regard par-dessus son épaule. L'inévitable approche et l'impatience se fit de plus en plus ressentir.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Lun 14 Sep - 4:14













Depuis mon arrivé dans l'organisation dirigé par Damian Darhk, j'avais rarement demandé de l'aide, préférant m'arranger tout seul avec mes problèmes, surtout le problème connu sous le nom de Slade Wilson. D'ailleurs, Damian m'avait strictement dit qu'il n'interviendrait pas dans ma quête de vengeance et ce même si je venais lui demander son aide. Selon lui, il m'offre déjà assez de trucs et je ne peux pas vraiment me plaindre vu qu'il a raison, cependant, il n'avait jamais parlé du reste du personnel du H.I.V.E, c'était d'ailleurs la raison pourquoi j'avais demandé l'aide des recherchistes. Après plusieurs semaines, voir même plus mois de recherches, le groupe d'informaticiens m'offrirent finalement un dossier en or, celui qui m'envoya jusqu'au Japon. Selon les informations du document, Slade devrait être dans ce pays, mais comment le trouver, voilà qui posait un autre problème. Après avoir pris connaissance de ses informations, j'avais demandé deux semaines de congé à Damian, ce dernier accepta, ordonnant par le fait même qu'une avion me dépose avec mon matériel, pour lui, il valait mieux que je reste prudent et en même temps, il m'avait demandé d'observer une vièle amie à lui, transformant mes vacances improvisées en mission assez relaxe. Au début, j'étais un peu contre l'idée, préférant me concentrer sur mon père, mais il m'indiqua que cette dernière regagnait le pays dans à peine trois jours, donc je n'aurais pas à m'occuper longtemps d'elle. J'accepta donc, puis me voilà partie pour le Japon. 

En quelques jours, ma concentration pue finalement passer entièrement sur la recherche de mon paternel, le document que j'avais reçu était complet, mise apport pour un élément, il n'y avait aucune photo. Si en treize années, j'avais eu le temps de changer, j'osais imaginer que ça allait être la même chose pour lui. Selon le document, Slade fréquentait souvent un petit bar, je décida donc de me rendre dans ce dernier, prenant bien le temps de regarder les alentours. L'intérieur du bar semblait piteux, de vieux tabourets en bois, des lumières assez discrète offrant ainsi de l'intimité aux gens présents, des banquettes légèrement endommagés, bref ce n'était surement pas un bar classé cinq étoiles dans les agences de touristes.

Mon entrée fut peu remarquée, les gens restant bien concentré dans leurs activités du moment, je me dirigea donc vers le bar demandant une bière, puis allant m'asseoir dans le fond de la salle, de cette façon, j'allais avoir la chance de voir chaque personne qui allait entrer, reconnaissant peut-être celui qui m'avait entrainé durant mon enfance. J'aurais pu profiter de mon moment au bar pour demander à l'homme de l'autre côté s'il savait où se trouvait Slade, mais j'aurais été étonné de soutirer des informations de la part de celui-ci, puis après tout rien m'empêchait de le faire si j'en avais envie, mais ça allait venir un peu plus tard, quand nous serions seuls, histoire de pas avoir trop de yeux indiscrets dans la place.

Alors que je termina ma première bière, je me leva me dirigeant à nouveau vers le bar, j'avais soif et je ne voulais pas attendre que le barman se déplace jusqu'à moi, donc je fis le chemin pour me rendre à lui. Cependant alors que j'avais parcouru la moitié du chemin, un homme entra dans le bar, décrochant les regards de chaque personne qui étaient déjà présentes. Si je n'avais pas fait tourner une tête en entrant plutôt, lui s'était tout le contraire. Il devait être quelqu'un d'important ou alors c'était moi qui ne l'étais tout simplement pas. J'arrêta mon chemin, voyant que ce dernier se dirigea directement vers le bar, attirant ainsi le barman directement vers lui.

Je gardas une distance raisonnable, permettant au barman et à son petit ami de discuter, mais je garda l'oreille attentive, tout d'un coup qu'une information pour m'aider. J'écoutais sans trop regarder dans leurs directions, quand le barman appela l'homme devant lui M. Wilson. Quelles sont les chances que ça soit lui ? Son le document du H.I.V.E, Slade fréquenterai souvent ce bar, il pourrait forcément connaitre le barman ou encore l'avoir mis à sa main afin d'en tirer avantage et si ce n'était pas lui ? Je me mis à me poser plein de questions, me demandant si je devais m'approcher et l'interroger au si je devais simplement laisser tomber cette chance, car après tout, il y avait des chances que ça soit lui.

Peu importe que ça soit lui ou pas, je devais m'en assurer, j'attendis donc de voir le barman quitter servant un scotch à l'homme, puis je m'approcha demandant une autre bière au passage. Du scotch, rapidement, je sonda ma mémoire, essayant de me rappeler si Slade en prenait quand j'étais plus jeune, puis en quelques secondes je me rappela des bouteilles qu'on avaient à la maison, puis la réponse était oui. Je continua donc de m'approcher vers l'homme qui avait attiré tous les regards lors de son entrée puis je me racla la gorge tout en pointant la chaise à ses côtés. « Dites la chaise est prise ? » Peut-être que le voir de face m'aiderait à m'assurer de qui il était ou encore peut-être qu'il me replacerait malgré le fait que j'aille changé depuis les treize années qu'ont ne s'étaient pas vu. Je pris place sur la chaise à ses côtés n'attendant pas sa réponse, puis je me mis à rigoler, reprenant la parole. « Un bon scotch, je me rappelle que mon père adorait sa quand j'étais plus jeune, c'est fou ce que je donnerai pour le revoir. Oh Désoler, je ne veux pas vous embêter avec mes vielles histoires. » Je tendis la bière que le barman venait de déposer devant moi, l'apportant ensuite à mes lèvres.
 





Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Lun 14 Sep - 19:37













Sentant qu'il approchait du but, le gout de la victoire se fit ressentir à l'intérieur de son subconscient, lui procurant une montée d'adrénaline certaine et dangereuse pour ceux qui oseraient s'opposer à lui. Autant Lian Yu a torturée son esprit et sa vision des choses, autant ça lui a également permit de réfléchir sur certaines choses, sur ses erreurs, lui faisant prendre conscience que tout ce qui se passer avait un but bien précis et il n'y avait rien sans rien. S'il a été enfermé au sein de la prison souterraine de Lian Yu, c'est qu'il devait passer par cette case pour rebondir au mieux et s'envoler vers une vengeance s'annonçant inoubliable. Déjà avant son emprisonnement il n'a pas eut de remords à tuer Moira Queen, à poser des mini-caméras au manoir Queen et de monter sa propre armée pour mettre Starling City à feu et à sang. Qu'est-ce qui pouvait bien se passer maintenant ? Des choses bien pires, l'enfer est un doux euphémisme à coté de ce qu'il réservait aux habitants de Starling City. Son séjour au japon lui permit de monter un nouveau plan pour son retour et il prenait de plus en plus forme, quelques finitions et ça sera bon.

Gardant tout pour lui, personne n'était au courant en dehors de ses fidèles mercenaires, prêt à en découdre également avec leurs adversaires. Le Barman avait en plus de ça fait ce que Slade lui avait demandé de faire. Si ça c'était pas parfait comme début, alors il ne comprenait plus rien à la vie. Le verre de scotch en main, il but une bonne gorgée, savourant ce breuvage plus que délicieux dont il était un grand amateur, déjà avant il aimait ce liquide, il n'allait pas s'en priver malgré le fait qu'il était préoccupé par sa quête. Mais alors qu'il ne s'y attendait pas, un jeune homme vint demander pour s'asseoir à coté de lui. Slade, toujours bien droit face au barman ne lança pas un seul regard à l'individu, il ne lui adressa pas même un mot. Il faisait ce qu'il voulait, toute façon il ne comptait pas traîner ici. Le silence ne dura pas lorsque le jeune homme se mit à parler de son père qui aimait le scotch. A quelque part, Slade aurait pu en avoir rien à foutre, mais son intuition lui disait de jeter un œil vers l'individu. Pourquoi ? Il n'allait pas tarder à le savoir. Détournant donc comme prévu son regard sur le coté, il pu croiser le regard du type tout en détaillant le jeune homme pour s'apercevoir qu'il lui était familier.

Ce ne se pouvait pas, impossible. Il avait encore un peu de mal à y croire, mais il ne laissa rien paraître, restant neutre et fermé au niveau de l'expression faciale. Cela faisait maintenant de nombreuses années qu'il n'avait pas revu son fils, sa fierté, son sang. Malgré toutes ces années, il ne pouvait pas oublier un tel visage, après tout il était son père et sa mémoire était infaillible, tout comme les souvenirs. Reportant mon attention droit devant moi, je répondis au jeune homme, à mon fils.

" Pour l'accuser d'un acte qu'il n'a pas commis ? N'est-ce pas Grant."

Au moins comme ça il était fixé, Slade se rappelait de lui. Mais Grant devait se mettre en tête que Slade n'était en aucun cas responsable de la mort de sa femme, il n'était pas dans le pays lorsque ça s'est produit et si son fils était ici, c'était bien pour avoir des explications, il en était certain. Il en veut ? Il en aura, mais qu'il ne s'attende pas non plus à ce qu'il le prenne dans les bras, fini le temps là, il n'était plus le même homme qu'avant.



Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Jeu 17 Sep - 10:58













J'étais assis là à ses côtés, je ne pouvais même pas me rappeler le nombre de fois que j'avais espéré cette situation, cette chance de le revoir et de le faire souffrir à mon tour. J'avais cette envie depuis maintenant treize ans. Depuis treize années que je visualisais cette scène de ma vie, la scène qui me permettrait d'offrir à ma mère la vengeance qu'elle méritait au dépens de mon père et maintenant, j'y étais et rien ne semblait se dérouler de la même façon dans ma tête. Je l'avais cherché pendant tellement d'années pour finalement le retrouvé, mes envies de le tuer étaient toujours présentes, mais je restais tout de même son fils, le tuer maintenant ne m'améliorait possiblement pas, ça m'amènerait peut-être plus à être comme lui en fait et je devais savoir si c'était vraiment ce que je voulais. Pendant un instant, ma tête et mon cœur ne me disaient plus les mêmes choses, pendant plusieurs d'années, les deux me guidaient vers la recherche de ce dernier pour le faire payer et désormais, je semblais hésiter devant la chance qu'il m'était offert.

Je l'écoutai s'adresser à moi m'assurant qu'il était bien mon père, ce dernier finissant même par m'appeler par mon nom. Je déposa la bouteille de bière qui était collée contre le bord de ma bouche, cherchant à m'empêcher de le traiter de menteur, lui qui me disait que je le recherchais pour l'accuser d'un acte qu'il n'avait pas commis. En un instant, mes sentiments qui étaient tantôt partagés furent tous dirigés vers l'envie de lui couper la tête. Comment pouvait-il me mentir encore, les preuves étaient contre lui, il n'allait tout de même pas me sortir le truc du coup monté. Je tourna la tête vers lui, le regardant pratiquement avec dégout. « Bien sûr, ce n'était pas toi, ça devait être le bonhomme sept heures, il est seulement passé trop tôt, en même temps, il avait réussi à mettre la main sur l'une de tes épées, il est fort ce mec, tu ne trouves pas. » Le sarcasme, ça me connaissait, mais je me repris rapidement ne lui laissant même pas la chance de répondre à cette petite niaiserie que je venais de lui dire. « Non non non, sérieusement, si ce n'est pas toi qui l'a tué, alors tu peux me dire qui l'a fait et pourquoi il avait accès à tes armes ? Tu sais, tu dois me le dire, car en ce moment, je suis partagé, il y a une partie de moi qui est contente de t'avoir retrouvé, tu es mon père après tout, mais l'autre partie crie vengeance, tu le sais qu'elle ne méritait pas ça.» Je repris rapidement ma bière, la ramenant vers ma bouche, j'avais besoin d'une bonne gorgée et je commençais à croire que j'allais avoir besoin de quelques choses de plus fort qu'une simple bière.

J'étais tellement pris par les sentiments qui m'habitaient que je n'avais même pas remarqué son bandeau qui couvrait son œil droite, il devait avoir vécu beaucoup de chose lui aussi durant ses longues années, mais pour le moment, je ne voulais pas réellement le savoir, tout comme lui ne devait pas chercher à savoir ce qu'il m'était arrivé dernièrement. Je tourna légèrement ma chaise de côté cherchant le contact visuel avec celui qui m'avait élevée durant les premières années de ma vie, j'étais prêt à l'écouter, prêt à savoir sa version des choses, il ne restait qu'à expliquer et à voir si j'étais prêt à passer au travers de ce deuil qui m'anime depuis déjà trop longtemps.

 





Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Jeu 17 Sep - 18:58













Comment pouvait-il oublier son fils ? Son sang ? C'était tout bonnement impossible et pourtant il aurait très bien pu tirer un trait définitif sur son passé, sur sa vie d'avant là où le début d'une longue souffrance à prit forme. Lorsque qu'Adeline a été assassinée, il se trouvait sur le chemin de Lian Yu, il ne l'a su qu'à son retour, vous n'imaginez pas une seule seconde ce que ça a du lui faire. Il aimait sa femme malgré les disputes qui ont pu avoir lieues, mais rien ni personne ne pouvait effacer les sentiments qu'il avait à son égard. Joseph, Grant, ils étaient ce qu'il avait de plus cher et voilà que l'un d'eux tentait de le retrouver en pensant que c'était lui le responsable de la mort de sa femme. Il n'était pas fou à ce point, il avait encore une conscience et une âme. Des retrouvailles qu'il aurait préféré éviter si c'était pour en arriver là.

Lui faisant alors comprendre qu'il avait sa petite idée de la raison qui l'a poussée à venir jusqu'ici pour le retrouver, Slade revint à sa position initiale alors que son fils n'attendit pas une seconde pour lui balancer des insinuations avec un sarcasme dont lui seul avait le secret. Uni indice qui pouvait l’incriminer sous toutes les formes, mais encore faudrait-il que ça concorde avec son voyage en direction de Lian Yu. Pensait-il seulement qu'il allait lui répondre tout de suite ? Maintenant ? Il se leva de son tabouret et se mit à marcher tout en adressant une parole à son fils malgré tout.

" Suis-moi si tu veux des réponses."

Il le connaissait assez pour savoir qu'il le suivrait et peu importe où s'il désirait avoir des réponses à une interrogation qui a durée plus de treize ans.

*********

D'une démarche sure et sereine, Slade entra de nouveau dans son bureau qui ne sera bientôt plus le sien. Tout était bien en ordre, son équipement lui se trouvait dans une malle dans un coin de la grande pièce. Dos tourné à son fils, il prit finalement la parole pour lui expliquer deux ou trois choses.

" Moi et Bill nous avions étés envoyés en mission par le gouvernement Australien dans le but de retrouver un soldat japonais ayant disparu sur une île nommée Lian Yu."

Tout en continuant à parler, il se dirigea vers un petit comptoir pour se servir un verre de scotch, il tenait bien l'alcool, ce n'était pas un souci.

" J'avais de nombreux ennemis suite à diverses missions pour le gouvernement, j'ai fais des choix qui ont eut des conséquences et ta mère en a été victime. Sais-tu seulement pourquoi ? J'aurai du tuer cet homme, mais il avait une famille, une femme, des enfants...je l'ai épargné et voilà le résultat."

Une fois le verre rempli, il en bu une gorgée avant de reprendre.

" J'ai été envoyé sur Lian Yu le soir même sur un coup de tête, je suis parti sans prévenir qui que ce soit. Surement trop honteux de la situation. Je suis resté coincé plus de six ans sur cette île de malheur..."

Slade s'approcha de plus en plus de son fils jusqu'à lui faire face, le regard braqué sur le sien. Il désigna au passage le bandeau sur son œil droit.

" Tu n'imagine pas une seule seconde ce que j'ai vécu là-haut en plus d’être dans l'ignorance totale concernant la mort de ta mère."

Il était loin de se douter ce qu'il a vécu, l'ignorance a surement été sa plus grande épreuve.


Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Dim 20 Sep - 11:09













Dans ma tête, rien n'allait plus, le tuer ou l'écouter, je devais choisir et vite. Je lui déballa mes grandes phrases, lui laissant savoir en partie comment je me sentais dans cette histoire, cherchant encore à savoir ce qui s'était réellement passé cette fameuse journée-là. Slade m'indiqua de le suivre si je voulais réellement savoir ce qui s'était passé il y a de cela treize ans. Je le laissa ce lever, étant encore indécis entre le suivre ou pas et s'il me traînait ailleurs pour justement me retirer du portrait, peu importe ce qu'il voulait réellement faire, l'important pour moi, c'était de savoir la vérité, afin sa vérité. Je me leva donc, le suivant jusqu'à l'extérieur entrant dans sa voiture, qui allait nous mener jusqu'à son repaire. Je resta silencieux durant le trajet, ne détachant pas mon regard de lui, surement par mesure préventive, je voulais pouvoir agir si jamais il décidait d'essayer quoi que ce soit.

Slade me fit signe de le suivre, entrant dans un bureau, surement celui qu'il utilisait durant son séjour dans ce pays, il me pointa ensuite une chaise, mais je refusa avec un signe de la tête, préférant m'accoté contre l'une des colonnes qui se trouvait dans le bureau. Je croisa les bras contre ma poitrine, attendant qu'il commence à me donner sa version de cette journée, celle qui avait changé toute ma vie. Mon père me faisait dos quand il commença à s'adresser à moi, avait-il quelques choses à cacher, j'espérais que non, je le laissa alors parler, ne lui coupant pas la parole.

Je restais appuyer contre la colonne, tout en l'écoutant. Plus que je l'écoutais et plus que je me rendais compte que je ne savais rien de l'histoire, que je ne savais pas grand chose de ce qu'il était ou bien de ce qu'il est devenu durant les années qui s'étaient écoulées entre notre dernière rencontre et celle qu'on avait présentement. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé avec lui et il ne savait rien de ce qu'il m'était arrivé non plus, nous partions donc sur le même pied d'égalité. Slade continuait de parler, parlant d'une île, Lian Yu ou quelques choses du genre. Il me raconta alors ce qui semblait être son alibi, le fait qu'il avait été envoyer sur cette île avec Bill, son vieux collègue. Je me rappelais très bien de Bill, il m'avait entraîner pendant quelque temps alors que Slade était en mission. Après quelques phrases et une gorgée de scotch, Slade s'approcha de moi, pointant son bandeau et m'indiquant que je ne savais rien de ce qu'il avait subi comme souffrance et surtout rien de ce qui concernait la mort de ma mère.

Je continuais de le regarder, hésitant entre prendre la parole et chercher à en savoir plus ou alors simplement continuer à être en silence, attendant qu'il reprenne la parole. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire et pourtant, il était mon père, je devrais être capable de tout lui dire, de lui faire confiance, mais ce genre de relation était vraiment du luxe, un luxe que je n'avais pas eu depuis longtemps. Était-il temps que je laisse ce mal derrière moi, que je fasse la paix avec la seule famille que j'avais finalement retrouvé depuis que j'avais été recruté par le H.I.V.E . Je me racla la gorge, signalant que j'allais prendre la parole à mon tour. « J'ai surement jugé la situation trop rapidement, je sais l'amour que tu avait pour maman. Tu as vécu bien des choses, tu en a des preuves, mais j'ai vécu beaucoup également et j'ai même plus de nouvelles de Joseph. Tu sais au fond, je suis persuadé que ce n'est pas toi, mais je crois que je t'en veux pour ne pas avoir été là, pour nous avoir laissé tomber, Joseph et moi, tes propres fils. » Je pencha la tête la relevant rapidement vers lui, les yeux rouges, retenant les larmes qui voulaient s'échapper. « Je crois que nous avons du temps à rattraper, mais je ne sais pas si c'est la meilleure idée. Je veux savoir cependant ce qui t'est arrivé et pourquoi il te manque... Bah, tu sais, un œil. »
 





Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Dim 20 Sep - 15:58













Lui dire la vérité, voilà l'option que Slade a choisit pour répondre aux attentes de son fils. Certains détails n'ont pas lieu d’être mis en avant, mais une grosse partie sera révélée aujourd'hui même, parce qu'il était en droit de savoir. Cela faisait maintenant treize ans qu'il n'avait pas revu son fils, le revoir maintenant lui avait fait un choc même s'il ne le montrait pas. Grant avait changé, il l'avait remarqué, mais il gardait ce détail pour lui, il en apprendrait bien plus un peu plus tard. Debout l'un comme l'autre dans le grand bureau, Slade se permit de boire du scotch tout en racontant brièvement à son fils la raison pour laquelle il avait disparu et surtout pourquoi sa mère a été assassinée. Il s'en voulait terriblement de ne pas avoir été là, d’être partit sur Lian Yu avec pour seul souvenir une prise de tête avec sa femme. Il était un homme avec un cœur, un homme ayant des sentiments pour une femme avec qui il avait eut deux enfants, il était un père de famille, il aurait tout fait pour eux. Mais les choses changent, sa femme a été tuée parce qu'il a eut le malheur de laisser un homme en vie, Joseph a été porté disparu, il a probablement été tué également et Grant, il était là pour se venger de lui. Une réunion de famille ? Non, à cet instant précis il n'y avait plus aucune famille, plus rien.

Le regard planté dans celui de son fils, il attendit de voir sa réaction, ce qu'il allait bien pouvoir dire. Se rendre à l'évidence serait la réaction la plus intelligente à faire, avoir un ennemi de plus et qui plus est un membre de la famille n'était pas son but, il en avait assez comme ça. Au contraire, la famille se doit de se serrer les coudes, pas de s’entre-tuer. Il avait cependant raison sur certains points dans ses paroles, dans son explication.

" Je sais que tu as vécu de nombreuses choses en mon absence, tu as changé comme je l'ai toujours espérai. Je n'ai laissé tomber personne, ce n'était pas ma volonté, mais certaines choses, certaines paroles nous font faire des choses que nous regrettions ensuite, pour ma part ça a été de partir en mission sans prévenir personne."

Et il était sur la bonne voie pour approuver ce qu'il disait en venant à lui pour se venger de quelque chose dont il n'était pas responsable.

" As-tu déjà entendu parler de la famille Queen ?"

C'était obligé, ils étaient connus comme étant l'une des familles les plus riches au monde. Slade ne lui laissa pas le temps de répondre qu'il rétorqua aussi vite qu'il s'est arrêté.

" Bien sur que tu connais. Le fils, Oliver, il a échoué sur l'ile, nous avons du collaborer pour essayer de quitter l’île, de trouver un moyen pour s'échapper. L'incompétence de cet homme à eu raison de moi, je suis mort sur cette île."

Il voulait savoir, il allait être servit, mais ça ne sera pas aussi facile que prévu que d'encaisser la suite.

" On m'a injecté un sérum sortant d'une expérience japonaise de plusieurs siècles, je suis revenu à la vie, mais Oliver était toujours là, à vouloir s'échapper en faisant passer certaines choses avant d'autre. Il m'a planté une flèche dans l’œil, me laissant pourrir au fond de l'océan."

Le poing gauche de Slade se resserra sur lui-même, montrant ainsi toute la rage qui l'animait en parlant de Queen.

" Il a réussit à s'échapper et il m'a laissé pourrir sur l’île....

Slade but d'une traite le restant du whisky dans son verre avant de le déposer délicatement dans le coin du bureau, tout en prenant en parallèle la parole.

" Oliver Queen est l'archer vert de Starling City et il doit mourir, ainsi que ses proches."


Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Mer 23 Sep - 3:46













Après tant d'années à le rechercher, je me trouvais là, devant lui et tout d'un coup l'envie de lui séparer la tête du reste de son corps était pratiquement partie. Je ne sais pas si c'est aveux sur la mort de ma mère avait été suffisante pour me faire changer d'idée, mais le fait de le retrouver, de le revoir et de voir une certaine tristesse dans ses yeux quand il parlait lui aussi de cette journée si sombre dans notre vie, peut-être que ça l'avait aidé. Bien qu'il m'ait sorti sa version des faits, rien n'était pour autant prouver, peut-être qu'il essayait simplement de me manipuler ou peut-être qu'il disait vrai, après tout je l'avais accusé sans que ça sois prouvé également, mais je décida de laisser cette rage et cette histoire un peu de côté quand il fit allusion à la famille Queen. Je me retena de lui dire que j'avais parlé avec Théa quelques jours avant mon départ. Je m'étais rendu au Verdant, le club tenu par le jeune Queen, puis je lui avais demandé si elle avait des informations sur Slade. Avant même que je lui réponde, il reprit la parole m'indiquant sans aucun doute que je les connaissais, me parlant directement de l'aîné des deux enfants, Oliver Queen.

Après m'avoir rapidement parlé d'Oliver Queen, il m'indiqua qu'il avait dû s'allier avec le fils richissime de Starling City, tous les deux tentent de s'échapper de l'île de Lian Yu. Il continuait de m'expliquer les pourquoi du comment et je continuais de l'écouter, ne bougeant pas pour autant, restant assez prêt de lui. En cours de route, mon attention se porta sur une chose qu'il dit. Mot pour mot, il m'avait dit qu'il avait été tué, mais ensuite ramener à la vie grâce à un sérum provenant d'une expérience japonaise. Je continuais de le fixer, mais mes pensées étaient ailleurs, je tentais de me rappeler le nom du produit que le patron du H.I.V.E m'avait injecté, si ça se trouvait, mon père et moi avions reçu une dose du même produit, nous ramenant tous les deux à la vie, après une mort bien trop rapidement. Slade continuait de parler, persuadé d'avoir encore et toujours mon attention complète, mais ce n'était pas le cas, je recula d'un pas, alors qu'il prit la dernière gorgé de son verre de whisky, m'avouant ensuite qu'Oliver Queen et l'archer vert de Starling ne faisait qu'une personne.

Si au départ, je venais ici pour mener une petite vendetta contre mon paternel et bien, je venais d'apprendre qu'il était lui aussi mener par le sentiment de vengeance. Ce sentiment si puissant qui peut lié des gens ou  les séparer. Je me mis à faire les cent pas dans ce qui semblait être le bureau de mon père, reportant mon regard vers lui après quelques secondes de silence.

« Un sérum japonais, tu dis ? Après la mort de maman, Joseph et moi avons été placer dans des familles d'accueil. Je ne sais pas pour Joseph, mais moi à l'âge de vingt ans, un homme est venu me recruter, me disant qu'il voulait me rendre plus puissant, faire de moi l'un des meilleurs mercenaires de ce monde, j'ai donc accepté, pensant que ça serait plus facile de te retrouver. Alors que j'étais en entraînement pour l'organisation, j'ai été tué, puis ensuite ramener à la vie grâce à un sérum spéciale, depuis je ne suis plus le même et j'ai des capacités, comment dire hors du commun, est-ce que les effets ressemblent à celle de ton fameux sérum ? »

Bien sûr, j'avais entendu qu'il voulait se venger, qu'il voulait faire payer Oliver Queen et ses proches pour ses propres pertes, mais je m'intéressais avant tout à ce qui me concernait directement, ensuite, je pourrais voir pour l'aider. Je repris rapidement la parole, changeant directement de sujet, reprenant la discussion qui commençait à tourner autour du PDG de Queen Consolidated.

« Pour ce qui est de ta vendetta, je crois que nous avons beaucoup de temps à rattraper, tu pourrais avoir besoin d'aide, mais promet moi qu'on va retrouver l'homme qui a tué ma mère et qu'on va aussi retrouver Joseph. »

Je reporta mon regard vers lui, attendant de voir s'il voulait me compter parmi ses alliés ou s'il préférait ne pas me mêler à cette chicane de vieux copain. De mon côté, je me croyais prêt à lui donner le bénéfice du doute pour la mort de ma mère, mais pour moi, il restait un suspect, je le garderai donc à l'œil en même temps que de l'aider, deux pierres d'un coup comme on dit.
 





Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Mer 23 Sep - 17:27













La vérité, tout ça était la stricte vérité, qu'il le croit ou non cela lui importait peu, il savait ce qu'il avait fait, ce qui s'était passé, ce qu'il ferait. Il n'irait pas jusqu'à se plier dans ses alibis, il n'avait pas que ça à faire, un moyen de transport l'attendait à l'aube pour prendre la direction de Starling City. Tout ce qu'il pouvait se dire à cet instant est qu'il ne le tuera pas, s'il osait tenter quoi que ce soit contre lui, ça finira dans un bain de sang, mais c'est Grant qui mourra. Une guerre familiale, il n'y a rien de plus malsain. Fixant le jeune homme dans les yeux, Slade tenta d'y déceler la moindre hésitation de sa part, le moindre mouvement ou clignement des yeux qui lui donnerait une réponse si ou non il le croyait. Mais avant ça, Slade eut droit à une courte explication concernant ce que son fils avait vécu. Il a été exposé au Mirakuru, il a été sujet de l'expérience. Qui ? Qui avait osé faire ça ? Ça n’enchantait pas vraiment ce dernier, mais pouvait-il vraiment dire quoi que ce soit ? S'opposer à ça ? Il était mal placé pour étant donné qu'il avait lui-même accepté qu'on lui injecte le sérum. Fronçant brièvement les sourcils, il prit à son tour la parole.

" On t'a injecté le Mirakuru ? Nous avons les mêmes capacités, mais il y a une différence entre toi et moi. J'étais encore conscient quand on m'a injecté le sérum. Toi, on t'a utilisé et mets-toi bien une chose en tête....ces personnes, tu ne peux pas leur faire confiance."

Utiliser son propre fils pour arriver à leurs fins ? Valait mieux éviter qu'il le rencontre parce qu'il savait déjà que ça partirait loin, très loin. Se soumettre à quelqu'un simplement parce qu'il a mentionné le fait de devenir un super-soldat, c'était tout bonnement répugnant. Lui, il ne connaissait pas les effets secondaires, il n'était pas au courant de tout ça, on lui avait juste dit que ça pouvait le guérir de la brûlure au 3ème degrés sur son visage. Il se portait volontaire pour l'aider dans sa quête de vengeance, au moins le sérum ne lui brouillé pas autant l'esprit qu'à lui-même, du moins avant, il a réussit à maîtriser la chose pour pouvoir l'esprit un peu plus clair.

" Quelle organisation ?"

Slade voulait vraiment savoir qui avait embauché son fils pour pouvoir l'utiliser, il veut savoir et il aura la réponse qu'il attendra, quoi qu'il arrive. Doucement il vint poser une fesse sur son bureau, continuant de fixer son fils.

" Si tu veux mon avis, c'est toi qui a plus besoin d'aide que moi. Dis-moi tout Grant."

Son regard, le ton qu'il employait, tout se voulait persuasif, sincère, dur. Il avait vécu des choses tout comme son fils, mais pas au même niveau. Il avait donc plus d'expérience que lui, beaucoup plus et autant dire que son sens de l'observation et de la déduction étaient assez élevées.



Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Jeu 24 Sep - 23:41













Peu importe ce que je venais de dire, mon père semblait troublé, il savait donc que nous étions encore plus semblables que ce qu'on pouvait croire et les effets que je lui avais décrits semblaient le guider vers un produit appelé le Mirakuru. Je cherchais à me rappeler mon réveil dans le laboratoire du H.I.V.E, je cherchais à revoir les images qui pourraient me permettre d'affirmer qu'on m'avait également injecté ce produit, mais je n'arrivais pas à me rappeler, après tout, il y avait un bon moment que c'était du passé pour moi. D'un geste rapide, je me contenta d'un hochement de tête, signifiant à mon père qu'il y avait des chances que nous partagions les mêmes capacités, puis ensuite, il enchaîna en me disant que je ne pouvais pas faire confiance à l'organisation. Cette organisation qui me faisait vivre depuis quelque temps, il ne les connaissait tout simplement pas, il ne devait pas savoir que Damian Darhk était à la charge de cette grande famille et il ne devait même pas savoir qui était Damian Darhk.

« Comment peux-tu en être si sûr, as-tu déjà eu affaire avec le H.I.V.E, car oui puisque tu le demandes l'organisation s'appelle le H.I.V.E. »

Je ne pouvais plus revenir en arrière si j'avais commis une erreur, mais mon père semblait croire que mon cas était plus important que sa vendetta. Plus je repensais aux missions que Damian m'avait données et plus je voyais une constance, j'avais juste a penser à la dernière de toute. Celle qui m'avait opposée à cette brute travaillant pour la ligue des assassins. Le dossier que Darhk m'avait remis contenait chaque petit recoin du bâtiment, une petite note sur pratiquement chaque membre, mais rien sur celui que j'avais rencontré. Est-ce que Damian aurait pu faire ça pour me tester après tout ou souhaitait-il simplement me conduire vers une défaite et ensuite me condamner.

« Peu importe ce qu'ils prévoient, l'important, c'est d'arriver prêt, alors dit moi, tu as un plan pour retourner à Starling City ? Pour la suite des événements. »

Je savais trop bien qu'il avait un plan, il ne devait pas avoir changé au point d'arriver à une place sans but précis et sans plan. Je reporta mon attention vers lui, attendant qu'il me déballe son plan, attendant surtout de voir si j'allais en faire partie désormais que nous nous avions retrouvés. Qu'il retourne ou non à Starling City dans les prochains jours, moi, j'allais devoir reprendre le chemin qui m'avait mené jusqu'ici, mes petites vacances arrivant bientôt à échéance, mais à en croire ce que mon père venait de me dire, je ne pourrais pas retourner au H.I.V.E, pas s'ils me veulent du mal, alors Slade Wilson devenait ma seule porte de secours et bizarrement, je n'allais pas hésiter à l'emprunter.

 





Revenir en haut Aller en bas






Invité













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   Dim 27 Sep - 20:35













Alors comme ça son fils a également été exposé au Mirakuru et possède ainsi d'innombrables capacités hors-du-communs, voilà une annonce qui prit de cours Slade, ne sachant pas vraiment comment aborder le sujet, comment encaisser la chose. Cette "organisation" a fait de lui un super-soldat sans pour autant y porter une quelconque attention, il est un pion, il est soumis à autorité extérieur ne cherchant qu'à exploiter sa force pour pouvoir arriver à ses fins. Comment le savait-il ? Parce qu'il a déjà joué sur ce tableau, avec Sebastian Blood, il était un pion qu'il utilisait pour atteindre la famille Queen, pour atteindre le cœur de Starling City afin de mieux la détruite, ça a marché et une fois qu'il n'en a plus eut besoin, il l'a fait tuer. Alors oui, il s'y connaissait à ce sujet. Fixant son fils droit dans les yeux, il s'abstint de préciser le pourquoi du comment il pouvait en être sur, ce contentant seulement de répondre vaguement sans donner des précisions.

" Non, je n'ai pas eu affaire à eux, mais j'ai connu des personnes de ce genre, ça ne fini jamais bien et c'est en général les personnes comme toi qui finissent sous-terre."

Qu'il ne se voile pas la face, il a des compétences surhumaines, mais c'est pas pour autant qu'il est invincible, au contraire, travailler avec une quelconque organisation c'est se mettre en danger en sachant que cette dernière utilise la personne un moment, le temps de l'étudie, d'arriver à ses fins et ensuite elle l'élimine après avoir trouvé une façon convenable et propre. C'est pas pour rien que Slade ne travaillait pas aucune d'elles, il était un solitaire, il n'avait besoin de personne, seulement quelques contrats pour assouvir ses envies, ni plus, ni moins. Mais avec le temps, avec l'expérience, Grant comprendra qu'il n'y a rien de plus important que la famille, mais s'il venait à s'en rendre compte trop tard, alors qu'il ne vienne pas pleurer après un tel échec. Slade était là pour lui faire entendre raison, pour le rallier à sa cause, ensemble, ils pourraient faire tomber Starling City et tout ceux se mettant en travers de leurs routes.

Ses paroles suivantes firent esquisser un léger sourire satisfait sur le visage de Slade qui respira un bon coup, soupirant directement après tout en se disant que finalement, la venue de Grant n'a pas été en vain, c'était une bonne chose, lui qui était persuadé que ça aurait fini en combat singulier. Non, il arrive à tourner les choses en sa faveur, famille ou non.

"Un moyen de transport nous attends à l'aube. Mais si tu m'accompagnes, tu dois suivre le mouvement, la moindre erreur et tu es mort. Starling City cache de nombreuses choses et c'est pas les ennemis qui manquent."

Toujours assis sur le coin du bureau, il finit par se lever pour aller se planter bien droit devant son fils, la main tendue vers lui comme pour signer l'accord.

" Nous chercherons aussi l'homme qui a tué ta mère et Joseph, tu as ma parole."

Et s'il se souvenait aussi bien du passé, il savait qu'il a toujours eut qu'une parole, quand il dit quelque chose, il fait tout pour respecter sa part, quoi qu'il arrive.


Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé













MessageSujet: Re: Retour à la réalité [Grant Wilson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la réalité [Grant Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour à la réalité [Grant Wilson]
» Ô! Le dur retour à la réalité!
» Retour à la réalité | Cérya
» Retour à la réalité [Flashback / One-shot]
» Retour à la réalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Justice :: Administration :: Tout début a une fin :: Version 1 :: Les Rps-